Ecritech 8...9 Classe Lab Arts plastiques: le théâtre de conversions?

Où le lab arts plastiques achevait de convaincre...

Premier étage de l'Université: Dubalai veillait au grain. La classe Lab Arts-plastiques sévissait pour la deuxième année. Elle avait vu naître le bébé à Ecritech 7. Et là, le moins que l'on puisse dire, est que l'enfant avait bien grandi.

Coup d’œil panoramique

Dans le cadre d'une intervention aussi passionnée que contagieuse, Brice Sicart, professeur d'arts plastiques au Collège Capron de Cannes, et David Cohen, son homologue au Collège Bertone d'Antibes, exposaient les bienfaits de l'utilisation raisonnée des ordiphones en classe.

David Cohen, Brice Sicart, Delphine Regnard
Co working, diversité multimodale (photo, video, QR codes, notes etc... ) vivaient pendant le cours d'arts plastiques, témoignant d'une activité des élèves de 50 minutes sur 50 minutes de cours...

L'atelier suivant réclamait toute l'attention de bernadette

Elle nourrissait des soupçons sur cette étrange activité qui consistait à réécrire la littérature des grands auteurs avec des adolescents enthousiastes. Elle y avait vu une tentative de déstabilisation qui intriguait au plus haut point le GAFA et son enquête préliminaire n'avait rien donné. Assister à la présentation était sa dernière chance d'y voir clair.

Pas le moindre indice d'une manipulation. Des professeures heureuses et des élèves convertis à la lecture. A part cette curiosité, rien à signaler...

où la conversion semblait être la seule issue possible...

Dubalai songeait de plus en plus à se reconvertir. Elle était à cours d'arguments pour maintenir Bernadette dans la voie de la littérature enseignée classiquement ou des arts plastiques coupés du numérique. Dès que toute cette histoire serait terminée, une discussion importante s'imposait avec sa chef. Ce qu'elle ignorait c'était que Bernadette en était au même point. Plus elle écoutait les intervenants plus elle se persuadait qu'elle était passée à côté de sa vocation: l'enseignement...

Entre deux captations vidéo, elle recherchait sur le net des modèles de lettre de démission à envoyer au GAFA. Arriverait-elle à finir la tâche entreprise?

La modératrice chargée de l'atelier, la tira de sa rêverie en annonçant le projet "Seatcher", Télésciences, présenté par Olivier Hazan du Lycée du Val d'Argens au Muy, académie de Nice, accompagné du témoignage aussi enthousiaste d'élèves du Collège Peiresc de Toulon - décidément - dans le cadre d'un partenariat avec rien moins que l'IFREMER. Voilà qui confortait Dubalai dans la nécessité de protéger ces innovations et de les diffuser au plus grand nombre.

Là, était bien l'esprit d'Ecritech8: montrer les usages possibles du numérique, faire ressentir l'impact sur les élèves, convaincre que l'enseignant a tout à y gagner....

Et à force, qui sait? Reconvertir les agents de protection rapprochés du colloque en Professeurs Geek Ac-Nice?

Quoi qu'il en soit, les A.I.C n'avaient pas pu sévir lors de l'atelier 6: "Quand le numérique augmente le quotidien".

R.A.S selon Dubalai. Situation confirmée par Bernadette qui dut quitter la pièce inopinément, suite au message laissé par Dubalai sur son smartphone. On n'avait pas besoin d'être deux à l'atelier 6, en revanche, les voie d'aération du sous-sol de l'Université d'Ecritech, laissaient filtrer de curieux gémissements ...

avant une reconversion pédagogique: retrouver M.le Recteur...

Created By
BernadetteTeam
Appreciate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.