Comment la migration BOULEVERSE LES POPULATIONS

Les immigrés aux Emirats Arabes Unis représentent 88.4 % de la population. Près de 40 millions de Chinois sont dispersés dans 130 nations. Des centaines de milliers de personnes quittent leur pays de naissance pour s’installer définitivement ailleurs. Raisons économiques, stratégiques, géopolitiques... Zoom sur ces zones brassées par les flux migratoires.

Emirats Arabes Unis, une population à majorité étrangère

Abu Dhabi, capitale des Emirats Arabes Unis.

Pas moins de 88.4% d’étrangers dans sa population totale. Si les Etats-Unis sont le pays où l'on compte le plus d'immigrés, c'est aux Emirats Arabes Unis que le taux d’immigration est le plus élevé. Rien d’étonnant au vu de son histoire. Rome ne s'est pas faite en un jour, les Emirats ont eu besoin de quarante ans. Quarante ans d'immigration massive ont suffi à faire d'un désert un pays riche, dynamique et touristique. Les infrastructures démesurées, par exemple, participent à montrer cet essor. Pour construire ces bâtiments, il a fallu trouver de la main-d’œuvre. La plupart des migrants sont des travailleurs venus pour gagner de l’argent. Auparavant désuets, leurs droits ont dernièrement été revus.

La diaspora indienne a envoyé en Inde 26 milliards de dollars en 2015.

La bougeotte des Indiens

La population indienne est la première diaspora dans de nombreux pays, comme aux Emirats Arabes Unis. Mais aussi au Royaume-Uni et en Arabie Saoudite, où certains seront rapatriés, faute de travail. A chaque fois, la communauté vient en masse. La plupart du temps, ils quittent leur pays natal trop pauvre pour chercher du travail. Les 25 millions d'Indiens dispersés dans monde aident à la croissance de leur pays natal.

Les émigrés libanais plus nombreux qu’au Liban

Si les Indiens quittent leur terre natale en masse, ils n’égaleront jamais le Liban avec une diaspora de plus de douze millions de personnes pour trois fois moins de Libanais dans le pays. Plusieurs personnalités publiques sont d'ailleurs issues de ce phénomène, le chanteur Mika ou encore la journaliste Léa Salamé. La destination privilégiée reste le Brésil, où la communauté libanaise est constituée de six millions de membres, loin devant la France et ses 250 000 Libanais.

La cuisine libanaise est connue dans le monde entier grâce aux diasporas.

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.