Initiative intégrée d’assainissement de l’AKDN Nouvelles sur le terrain – Bihar (Inde)

Sumitra Devi, âgée de 35 ans, habite à Sakra, un village dans l’État du Bihar, en Inde. La petite maison familiale en briques ne compte que deux pièces, et elle y vit avec son mari (un ouvrier agricole), son fils, ses beaux-parents, ainsi que son beau-frère et sa famille. Plus tôt cette année, les neuf membres de cette famille n’avaient pas accès à une toilette. Ils devaient aller se soulager dans les champs derrière la maison.

Pour souligner la Journée mondiale de l’eau, le 22 mars, nous nous penchons sur les liens entre la salubrité de l’eau et l’assainissement, et sur le rôle central que jouent les femmes comme Sumitra Devi pour améliorer la santé de leurs familles, de leurs communautés et de leurs environnements.

Nous célébrons aussi le fait que des Canadiens permettent à des milliers de femmes et d’hommes en Inde de s’assurer un avenir plus sain, grâce à leurs généreuses contributions à l’Initiative intégrée d’assainissement du Réseau Aga Khan de développement. Lancée en 2015, l’Initiative vise à atteindre au moins 700 000 individus – tout particulièrement des femmes, des jeunes filles et des groupes marginalisés – en soutenant la construction de toilettes dans 100 000 foyers en région rurale, en améliorant l’assainissement dans 538 écoles gouvernementales et en instaurant des projets d’eau potable et de blocs sanitaires administrés par la communauté.

Dans cette entrevue, Sumitra Devi nous parle des raisons pour lesquelles sa famille a décidé de construire une toilette et de ce qui a changé depuis la construction. Elle souligne aussi l’importance de l’information et du soutien qu’elle a reçus du Programme Aga Khan de soutien rural (AKRSP), une des nombreuses organisations partenaires qui mettent en œuvre l’Initiative d’assainissement.

C’est en participant à un groupe communautaire administrant un projet d’eau potable dans son village que Sumitra Devi a appris l’importance d’un bon assainissement pour la santé.

Pouvez-vous nous dire pourquoi, après toutes ces années, votre famille a décidé de construire une toilette?

Sumitra Devi (SD) : Nous avons pris cette décision après que je me suis jointe à un groupe de mon village responsable de la gestion d’un projet communautaire d’eau potable. Pendant de nombreuses années, l’accès à l’eau potable au village était difficile, et les gens qui la buvaient tombaient malades. Avec l’aide de l’AKRSP, nous avons mis sur pied un projet d’eau potable communautaire dans notre village. En plus d’avoir accès à de l’eau salubre, nous avons appris d’importants principes d’hygiène et de gestion de cette eau. Lors de ces rencontres communautaires, plus nous en apprenions au sujet de l’hygiène personnelle et de ses conséquences sur notre santé, plus nous comprenions les risques pour la santé associés à la défécation en plein air. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à parler de la construction d’une toilette avec les membres de ma famille.

« Lors de ces rencontres communautaires, plus nous en apprenions au sujet de l’hygiène personnelle et de ses conséquences sur notre santé, plus nous comprenions les risques pour la santé associés à la défécation en plein air. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à parler de la construction d’une toilette avec les membres de ma famille. »

Avez-vous été confrontée à de l’opposition à la construction d’une toilette et, si oui, comment avez-vous surmonté ces obstacles?

SD : Au début, la famille de mon mari était vraiment contre l’idée de construire une toilette, et on me disait : « On a toujours fonctionné sans toilette, pourquoi devrions-nous investir dans ça maintenant? » Ils ne comprenaient pas les risques pour la santé que représente la défécation en plein air, et ils étaient aussi vraiment contre l’idée d’avoir une toilette à l’intérieur de la maison. Puisque l’espace y était restreint, ils craignaient que la toilette ne pollue la maison. Après avoir discuté de ces problèmes lors d’une réunion communautaire, le personnel de terrain de l’AKRSP a suggéré que ma famille envisage la construction d’une toilette dans le fond de notre cour. On m’a aussi dit que nous pourrions obtenir une subvention gouvernementale qui nous aiderait à couvrir les coûts de la construction de la toilette. Je suis retournée à la maison avec cette information, et j’ai expliqué à ma famille comment cette fois-ci nous pourrions obtenir une toilette.

La famille de Sumitra Devi a construit une toilette et une aire de lavage dans le fond de leur cour, juste avant la mousson.

Il semble que vous ayez eu du mal à convaincre votre famille. Pourquoi avez-vous continué d’insister sur ce projet de toilette?

SD : En plus d’apprendre les effets négatifs de la défécation en plein air sur la santé des gens, surtout des enfants, j’ai aussi entendu les commentaires positifs de femmes que je connaissais dans le village et qui avaient récemment construit des toilettes. J’étais de plus en plus convaincue que cela faciliterait la vie des membres de ma famille, surtout les femmes. Nous marchions toutes de longues distances tôt le matin et tard le soir pour nous soulager et cela prend beaucoup de temps, surtout pour ma belle-mère qui est âgée et se fatigue facilement.

Pour s’assurer que la toilette reste fonctionnelle et hygiénique, Sumitra Devi et les membres de sa famille nettoient la toilette tous les jours.

Vous avez maintenant une toilette. Est-ce que tous les membres de votre famille l’utilisent? Et selon vous, quel changement cela a-t-il apporté dans vos vies à tous?

SD : Nous avons construit la toilette juste avant la mousson, et depuis ce temps, tout le monde dans la famille s’en sert et me dit combien cela a facilité leur vie! Ma belle-mère nous dit souvent qu’elle est si contente de ne plus avoir à quitter la maison pour se soulager. Elle a même pris la responsabilité de vérifier que la toilette est propre et qu’elle fonctionne bien. Mon fils et mon mari me disent aussi qu’ils sont contents que nous ayons construit une toilette, puisque c’est tellement plus pratique et qu’ils trouvent cela plus propre. Quant à moi, je suis si heureuse que ma famille ait accès à de l’eau salubre et à une toilette propre, et j’ai remarqué que nous nous sentons tous en meilleure santé. Même si elle est petite, notre toilette a fait un grand changement dans nos vies.

« Même si elle est petite, notre toilette a fait un grand changement dans nos vies. »
L’appui des Canadiens à l’Initiative intégrée d’assainissement de l’AKDN permet à des milliers de personnes comme Sumitra Devi (apparaissant dans cette photographie avec sa belle-mère (à droite) de se créer un avenir plus sain.
Nous sommes un organisme de développement international et un organisme de bienfaisance enregistré. Nous travaillons en Afrique et en Asie, où nous luttons contre la pauvreté sur plusieurs fronts : amélioration de l’accès à des services d’éducation et de santé de qualité, renforcement de la sécurité alimentaire, création d’occasions économiques pour les femmes et les hommes et construction de communautés et d’institutions solides et résilientes.

Credits:

Christopher Wilton-Steer & Lukhi Linnebank

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.