Ecritech 8...10 Une disparition inquiétante

où la seconde journée du colloque sembla bien débuter...

La deuxième journée du colloque avait commencé avec la deuxième table ronde. Des expérimentations étaient diffusées, les plus innovantes articulant mémoire ancestrale, patrimoine culturel antique et mise en scène théâtralisée avec décalage humoristique de l'enseignant. Eh oui! L'autodérision serait de mise à l'avenir. La jeunesse adhérait. Quel mal y avait-il à s'appuyer sur ces leviers de co-création qui rapprochaient la jeunesse des enseignants et inversement?

où l'adrénaline monta...

Mais, et nous le savions déjà, certains voulaient que tout ceci demeure une douce utopie. Dubalai ne pouvait que constater les effets ravageurs de l'information selon laquelle Monsieur Le Recteur avait été enlevé. La réunion parisienne qui l'avait empêché de faire l'ouverture du colloque était une excuse plausible trouvée in extremis pour ne pas inquiéter la foule...

Les photos témoignaient de la poussée de stress...

Ici, Madame la Cardie prend des informations concernant le déroulement de l'enquête

Là, Monsieur Jeandron vient d'apprendre la nouvelle. Il pense avoir aperçu les A.I.C dans son dos... Mais trop tard, ils se sont échappés. Où pouvait se trouver Monsieur le Recteur de l'académie de Nice à cette heure?

Vite... Bernadette!

Pendant ce temps-là...

Le rôle de Mme Lamouroux - chargée de mission auprès du Directeur du numérique pour l’éducation - consistait à animer la Table ronde 3 sur Construction et co-construction des savoirs avec Ange Ansour, Alexandre Hocquet et Margarida Romero. Elle ne laissait rien paraitre de l'angoisse qui saisissait tous les responsables alors qu'elle était tenue au courant minute par minute de l'évolution de la situation par une oreillette élégamment dissimulée.

La conférence de clôture approchait et toujours aucune nouvelle. Francis Jauréguiberry, professeur à l'Université de Pau en charge de la conclusion était pensif. Il avait du mal à trouver la force de continuer. Il venait d'être informé de la situation via la messagerie sécurisée et son portable et son abattement était visible.

où à l'abattement succéda...

Mais un sursaut de courage l'anima et il reprit son discours avec force et enthousiasme.

La Bernadette team allait retrouver le recteur, c'était une certitude.

Tel un mantra, il répétait dans sa tête: "CANOPÉ: Collectif Avide de Nouveaux Outils Pédagogiques Epanouissants."

La méthode Coué, on le savait, avait maintes fois fait ses preuves.

Bernadette observait dubalai qui observait Mme La CARDIE les observant....

De ce seul regard, Bernadette comprit que l'issue de l'enquête de Dubalai était proche. Elle regarda son smartphone et y vit la Google Maps partagée par Dubalai avec ces annotations:

"Ai dû me rendre d'urgence à l'atelier Classe Lab Arts plastiques-T'y ai aperçue. Pas besoin d'être 2.

Motif de mon maintien à l'atelier "classe lab": utilisation créative des smartphones dans un établissement des Alpes-Maritimes, fait partie de mes compétences d'agent;

Symptômes sévères: élèves enthousiasmés;

Activité des élèves: 50 minutes sur 50 confirmée;

Changement de posture enseignante maximale: professeurs heureux d'enseigner, plaisir!

Danger optimal pour l'atelier: les A.I.C.;

Interrogatoires bienveillants renforcés menés par Ecrie et Truc: localisation de M. Le Recteur ET du vrai Marcel Lebrun;

TE passe le relais; dois gérer les urgences."

Bernadette pesa et emballa. Déjà, elle se déployait dans les couloirs de plus en plus sombres de l'Université. La foule avait disparu. Il est vrai que l'on s'approchait... des sous-sols...

après une première attaque de pokemonaic, l'angoisse allait crescendo ... Les couloirs devenaient de plus en plus sombres, de plus en plus étroits...

Un véritable dédale de couloirs interminables se présentait devant Bernadette... La vigie de l'auditorium se disait qu'elle n'aurait pas dû descendre seule. Mais l'image mentale de sa team s'imprima dans sa tête: elle n'était pas seule! Elle se remémora cette phrase lue sur le compte twitter d'Ecritech8:

"les professeurs en réseau ne sont plus seuls!"

La team formait un réseau national, ils étaient peut-être éloignés géographiquement mais si proche dans l'adversité! Bernadette était fière de l'équipe! Et elle commençait à apprécier le métier d'enseignant innovant.

Des agents motivés, qui respiraient l'enthousiasme... c'était ça! C'était des profils pour l’Éducation nationale. Tous devaient être professeurs!

Au bout des longs couloirs...

s'ouvrait encore une nouvelle galerie où résonnaient des cris étouffés mêlés de menaces. Les gros bras du gang des A.I.C avaient établi leur QG dans les extensions du parking de la faculté en attendant les ordres. Mais les ordres n'étaient pas venus. Et pour cause, les communications avaient été brouillées. Seule l'équipe de Bernadette disposait d'une connexion wifi sécurisée...

Bernadette n'eut aucun mal à mettre en déroute des mercenaires peu qualifiés qui se débattaient avec un routeur en panne... M. le Recteur était sain et sauf, toujours impeccable dans l'adversité.

Monsieur le Recteur se présenta subrepticement dans l'amphithéâtre cependant que la conférence s'acheminait vers sa fin. Il semblait détendu et serein.

Après une rapide réhydratation, le recteur, discret, prête une oreille attentive à la conclusion du colloque
Il savourait sa liberté enfin retrouvée...
... en gratifiant d'un regard souriant et attendri la Bernadette team...
Created By
BernadetteTeam
Appreciate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.