Humani du pop rock à la française AdvienneQuePourra

La musique : le groupe l’a dans la peau. Dans la région, il s’est fait un nom et devient une référence. La sortie de leur premier album: AdvienneQuePourra ne peut que faire monter la notoriété de ces amateurs, fiers de l’être.

Ils et elle sont dans la restauration, dans le bâtiment, l’industrie et l’enseignement. A priorité aucun point commun, pourtant Arnaud, Guillaume, Sébastien, Philippe et Roseline forment un quintet dont la notoriété commence à dépasser les frontières du Perche et les scènes musicales de la région.

Unis par la musique

Depuis un peu plus de deux ans, le groupe Humani transporte le public à travers ses chansons. Unis par la musique, ils viennent de franchir un cap en enregistant leur premier album : AdvienneQuePourra. Un CD de neuf titres sortis tout droit de leur inspiration. Les paroles et la musique sont le fruit d’un long travail. Terminées les reprises de Noir Désir, Damien Saez et autres. Humani vole de ses propres ailes, de ses propres airs. Des airs engagés.

Des textes engagés

Leurs textes écrits en français traduisent « une volonté de véhiculer des valeurs en perte de vitesse et de façonner le chemin de la tolérance. Et le monde actuel en a besoin» souligne Arnaud Bourdin. « Nos chansons dévoilent une vérité et une prise de conscience sur les dérives des hommes et militent pour appeler à la vigilance contre la connerie humaine. La musique vient faire le reste, mélodies instables aux multiples contours où chacun a le loisir de trouver ces notes tantôt provocatrices, tantôt mélodieuses… Parenthèses ambiguës et contrastées. Libre de dévoiler leurs tendances et passer de l’ombre à la lumière… »

Dans son studio, il passe des heures entières à coucher sur du papier les paroles des prochaines chansons. Cela peut durer des semaines, voire des mois avant que cela fasse tilt. « J’adore écrire, si je pouvais ne faire que ça, je le ferais. Mais il faut bien vivre ».

A l’instinct

Auteur-compositeur, il est un peu l’âme de ce groupe mais ne veut en aucune façon se mettre sur le devant de la scène, faire de l’ombre à ses amis. Bien au contraire. Accordés au diapason, chacun a trouvé sa place dans cet univers où la passion, l’amour de la musique les remplis de joie. « Nous ne cherchons pas la noriété. Notre but : continuer à faire ce que l’on aime ». Pour ces quarantenaires, pour qui il ne faut pas parler de notes « nous sommes des audoditactes. Nous jouons à l’instinct. Une fois les paroles écrites, on construit ensuite la musique. » La magie opère à chacune de leur sortie. Après s’être essayé dans leur salle fétiche à l’Arsenal à Nogent-le-Rotrou. A force de répétitions, ils ont trouvé leur style, leur voie.

L’envie de faire plaisir

Leur première partie de Tagada Jones, en hommage aux victimes des attentats de Charlie Hebdo, leur prestation au festival du Thé Vert à Nogent, au FestiRock à Mamers en témoignent. Humani a son public. Rien d’étonnant, même si comme l’avoue Arnaud Bourdin « nous avons encore des progrès à faire, nottament sur le plan scènique » car Humani respire une certaine joie de vivre et de transmettre. Lorsque les cinq Percherons montent les gammes, ils dégagent chez eux une envie de faire plaisir à ceux qui les écoutent. « Entre nous, il y a une bonne alchimie. Nous avons trouvé un équilibre et chacun amène sa patte. Nous décidons tous ensemble ». Cette collègiale : la clé de voûte, la clé de réussite de ce groupe qui n’a pas fini de faire parler de lui.

L'album : une évidence

Amateur jusqu’au bout des notes, Humani présentera officiellement la sortie de son album le 25 février à l’Arsenal. « Nous devons beaucoup à cette salle. Sans elle, nous n’en serions pas là. Elle donne la chance aux groupes de s’exprimer ». En plus, c’est par son biais, qu’Humani s’est décidé à enregistrer son premier album. « On nous a fait comprendre qu’il fallait aller plus loin, que nous étions prêts pour enregistrer ». Plus facile à dire qu’à faire. Un enregistrement demande non seulement du temps, mais aussi de l’argent. C’est mal connaître la ténacité de ceux qui soutiennent depuis le début ces cinq musiciens et chanteurs. Ils se sont lancés dans l’aventure avec toutes les péripéties que comporte un tel projet. « Nous avons eu un ingénieur du son formidable. Sans le soutien de Fred Vialet et de Gilles Cordier, il aurait été difficile d’arriver à nos fins. Pour eux, c’était une évidence que de sortir un album ».

Pratique. L’album AdvienneQuePourra est disponible au Leclerc de Margon ou sur simple demande à l’association humanigroupe, 13 rue bis de la Peignerie à Berd’huis 61340.

Du grenier à la scène

L’histoire d’Humani c’est l’histoire de deux potes : Arnaud Bourdin et Guillaume Franchet qui, enfants, jouaient dans un grenier pour passer le temps, avec un rêve secret dans la tête : jouer un jour à la fête de la musique. Puis, un jour, bien plus tard, Roseline Robin, Sébastien Obidic et Philippe Georget les ont rejoints. Humani venait de naître. A l’Arsenal, le groupe a joué ses premières notes. La suite ce sont les scènes, les festivals et maintenant un album.

Le groupe. Le groupe se compose d’Arnaud Bourdin : auteur-compositeur, guitariste et chanteur. Guillaume Franché : batteur, Roseline Robin : chanteuse. Sébastien Obidic : guitariste. Philippe Georget : bassiste.

Created By
luc moriceau
Appreciate

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.