Loading

L'INFO HEBDO Vendredi 9 avril 2021

CESSIONS : FIN DE PARTIE

Le poker menteur de la DG a pris fin ce mercredi : la SG est entrée en négociations exclusives avec Amundi afin de lui vendre Lyxor pour un montant de 825 millions d’euros. Il ne restera pas longtemps dans les caisses car il servira à financer dividendes et rachats d’actions. D’après la direction, la SG ne serait plus «l’actionnaire idéal pour financer la croissance de Lyxor». Il est vrai que la question se pose en repensant à l’abandon dans lequel a été laissée cette ancienne pépite au cours des dernières années : pas ou peu d’investissements, aucune volonté d’imposer ses produits au sein des différents canaux de distribution du Groupe… Mais il est trop tard pour déplorer le choix de la direction. En revanche, il est encore temps de discuter des garanties pour nos collègues concernés par cette opération. La communication des directions de la SG et d’Amundi a beau répéter qu’il n’y aura pas de départs contraints, il n’en reste pas moins que l’acquéreur se vante en même temps de réaliser rapidement 30 millions d’euros d’économies en frais de personnel. Combien est-ce que cela représente de postes supprimés à l’arrivée ? Lesquels ? Quels seront les choix pour les salariés visés par ces suppressions ? Leur sera-t-il possible de revenir à la SG, alors que le gel des mobilités annoncé bloque nos collègues sur des postes peut-être condamnés ? Autant de questions sans réponses, qu’il n’a d’ailleurs pas été possible de poser à Valérie Baudson, future DG d’Amundi lors de la conférence visio organisée jeudi. Aujourd’hui comme depuis déjà plusieurs semaines, la CGT demande que des discussions sérieuses s’engagent.

FUSION : LA GRANDE MUETTE

Il aura encore fallu 3 heures pour «négocier un accord de méthode de négociations» dans le cadre du projet de fusion SG-CDN. C’est au cours de cette 3ème réunion que l’annonce a été faite du passage de 13 à 12 mensualités pour l’ensemble des salariés SG. La fin du 13ème mois (qui serait donc payé en avance chaque mois) a généré pas mal de tumultes chez nos concurrents qui l’ont déjà adopté et serait, d’après la direction, la solution pour éviter une perte de rémunération mensuelle pour les salariés du CDN, actuellement déjà payés sur 12 mensualités. Au-delà de cet effet collatéral, l’ensemble du projet d’absorption du CDN (du choix stratégique aux conséquences prévisibles en termes d’emplois) va maintenant être examiné et soumis au vote du CSEC (comité central) via l’expertise remise par SECAFI. Les 3 tomes de l’expertise de 1600 pages ont toutes été estampillées «confidentiel défense» par la direction … une stratégie contestable lorsqu’on affiche l’ambition, malgré la complexité du projet, de fonder une culture commune. Pour l’instant, elle est plus proche de la grande muette.

FINANCE RESPONSABLE

L’Assemblée Générale des actionnaires de la SG approche et, comme tous les ans, vous pouvez déléguer vos droits de vote à Emeric Uhring (N° et libellé de rue : 17, cours Valmy, localité : Paris la Défense) qui représentera la CGT. C’est l’occasion notamment de dire non aux dividendes injustifiés mais aussi plus généralement aux choix de gouvernance défaillants de notre entreprise.

Besoin d'un renseignement, d'une information, d'un conseil ?

Contactez-Nous

Tél. : 01 42 14 30 68

email : cgt.sg@wanadoo.fr