Loading

Quatre jours en Amazonie Axelle, Laly, Sanem et Axel M

Jour 1

Martial était tranquillement dans l'avion en train de regarder un film. Il était sur le point de signer un gros contrat avec un client argentin et tout d'un coup il sentit des turbulences, des enfants crièrent, l'avion bougeait dans tout les sens. Martial se sentit de plus en plus proche de la terre, quand un très violent choc se produisit. Martial avait perdu connaissance, il gisait le long d'un arbre où il y avait des insectes, c'était sûrement un arbre qui contenait du sucre. Il se réveilla doucement sans ressentir aucune douleur, il se leva et marcha jusqu'à l'avion, il le vit suspendu à des arbres par des lianes. Il alla observer les débris de l'avion. Martial essaya d'appuyer sur le bouton du cockpit, il se rendit compte que les boutons ne fonctionnaient plus, il commença à être anxieux car rien ne fonctionnait, il ne savait pas comment trouver de l'aide. Et la chaleur humide devenait étouffante. Martial pris conscience du crash de l'avion, il se posa pleins de questions: comment était-il arrivé dans une forêt? Martial était vraiment angoissé. Épuisé de fatigue et de peur, il s'endormit près des débris de l'avion.

Jour 2

Martial se réveilla très difficilement. Lui qui était habitué aux hôtels de luxe, dormir par terre était rude. Il ressentit une forte douleur au genou droit. Il se leva et se dit: « J’ai horriblement faim! Je vais aller chercher à boire et à manger. ». Au milieu des arbres, Martial entendit de l’eau couler très proche de lui et il se souvint de la scène où sa femme lui avait dit: « L’eau de la rivière coulera toujours jusqu’au fleuve. ». Avant d’aller vers la rivière, il décida de construire une lance capable de le protéger des prédateurs dangereux et de chasser. Il prit une branche d’arbre qui se trouvait sur le sol et qui était assez solide pour chasser et prit un caillou dans la rivière qu’il aiguisa et il l’accrocha à la branche à l’aide de quelques jeunes lianes. Après avoir fabriqué cette arme, il alla au point d’eau. Au bord de la rivière, il vit une grenouille, l'espèce de grenouille la plus dangereuse au monde. Elle était toute colorée. Il but de l’eau tout en se demandant si elle était potable. Sur la route du retour, il croisa un sanglier qu’il tua de sa lance, d'un seul coup et par chance: il avait touché son œil. Il ramena la bête difficilement. Comme il n'aimait pas la viande crue, il décida de prendre du bois pour faire du feu. Le premier jour, il avait trouvé un briquet qui fonctionnait bien. Il rentra dans la zone du crash et fit un feu très proche de l'avion . Au bord du feu, où il se nourrit d'une partie du sanglier qu'il avait chassé auparavant, il pensa pendant au moins une heure à sa femme et à ses deux enfants. La tristesse et l'angoisse l'envahirent. Il remonta dans le morceau d'avion accessible, le cockpit et il s'endormit sur le siège le plus confortable, celui du pilote.

Jour 3

En se réveillant sur son siège, près d'un grand arbre, Martial se dit qu'il n'avait pas l'intention de mourir de faim dans ce milieu sauvage. Il décida de se fabriquer ses propres outils à base de matériaux qu'il trouva dans cette forêt tropicale. Il tomba sur des lianes, des bâtons de bois, de feuilles d'arbres... Avec un des morceaux de bois qu'il avait trouvé, il se fabriqua une nouvelle lance, qu'il voulait plus solide que la première. Il fallait tailler le bout en pointe pour que le bâton soit très pointu et efficace au moment de la chasse. Il avait taillé ce morceau de bois avec un couteau suisse qu'il avait repéré dans l'avion le premier jour après le crash. Ensuite il partit à la découverte de ce lieu. Il vit une plante, l'aloé vera. L'aloé vera est une plante succulente, aux feuilles persistantes et aux racines profondes. L'aloé vera produit des drageons en forme de capsules. La floraison se passe en hiver et au printemps. Dans ses feuilles il y a un jus riche en sucre. Après cette découverte, il fallut se nourrir. Il partit à l'aventure et à la découverte de cette grande forêt tropicale. Tout le monde savait que cette forêt était la plus diversifiée et elle avait une forte proportion de légumineuses. Il était donc sûr de trouver à manger autre chose que de l'aloé. Une heure plus tard, il n'avait cependant toujours rien trouvé. Un peu plus tard il tomba sur deux fruits très différents. Le premier était gros et vert, sur le fruit il y avait des petits piques noires. Il faisait à peu près 20 cm de long. Ce fruit avait poussé en haut d'un grand arbre, il fallut escalader l'arbre pour cueillir le fruit vert. Le deuxième fruit était une graine elle contenait beaucoup de caféine, le fruit était rouge à l'extérieur et noir et blanc à l'intérieur. Avec ces deux fruits, il fit un mélange et il ajouta un peu de jus d'aloé vera dans sa mixture de fruits. Après avoir mangé il eut l'idée d'aménager son avion. Il ne restait pas grand chose du crash à par des corps sans vie et du matériel endommagé. Il fallait enlever tout ce qu'il y avait. C'était dur pour lui. Il était architecte, il se fit donc des plans pour mieux s'organiser. Il pensa à un fauteuil en bois, un lit en feuilles et en lianes. Pour le fauteuil il prit quatre bout de bois qu'il coupa en deux. Il prit les première moitié pour le dossier et le reste pour l'assise, ensuite il fixa le tout avec des brindilles qu'il avait trouvées sur le sol. Puis il fit les accoudoirs en bois, enfin il fabriqua les pieds. C'était un fauteuil à bascule. Pour le lit il prit beaucoup de grandes feuilles qu'il entassa et il les lia avec deux lianes. Ensuite, il prit quatre lianes bien solides, il les attacha au matelas de feuilles puis au.x branches épaisses d'un arbre. C'était un lit suspendu. La nuit tomba, il alluma donc un feu, il mangea un fruit et se coucha sur son lit suspendu.

Jour 4

Le lendemain il se réveilla dès l'aube. Il décida d'aller chercher à boire et à manger. Il partit à la rivière qu'il avait dénichée quelques jours plus tôt. Arrivé tout près de son but, il vit de jeunes lianes bien solides. Alors qu'il allait en prendre plusieurs, tout a coup son regard se stoppa net sur quelque chose qui l’avait perturbé: les feuilles qui étaient sous l’arbre venaient de bouger tout près de ses pieds. Il s’immobilisa et prit sa lance. Une fois le danger écarté, il reprit sa route qu’il retrouva sans aucun mal. Il pêcha, prit de l’eau, aiguisa son couteau sur une pierre. Quand il repartit, il décida de prendre des bout de bois, des lianes, de la mousse... Quand il s’arrêta à côté des jeunes lianes qui lui avaient échappé quelques minutes plus tôt, il se précipita vers celles ci. Il se rendit vite compte que c'était une grosse erreur. Après avoir arraché les lianes de son arbre, un anaconda vert surgit de nulle part. En moins d’une seconde Martial devint tout blême. Il trembla de tous ses membres. Il resta planté là, pendant de très longues secondes ne sachant quoi faire, il prit finalement ses jambes à son cou.

Quand il arriva à sa cabane de fortune, il était tout en sueur, ne tremblant pas moins et toujours aussi blanc qu’avant. Il grimpa dans son habitat à l’aide d’une liane qu’il avait attachée. Une fois en haut, il inspecta de fond en comble les lieux. Il ne voulait surtout pas avoir un animal de compagnie. Quand il arriva près du tapis qu’il avait fait la veille, il vit le tapis se déplacer. Il eut très peur, il descendit de son avion à une vitesse tellement rapide qu’il en oublia de mettre les pieds pour se réceptionner. Il fut donc accueilli sur les fesses. Il prit un bâton et remonta à la même allure. Arrivé en haut, il se rapprocha du tapis et tendit son bâton. Il bougea et le tapis aussi bougea en sa direction. S’attendant à voir surgir un animal il regarda ses pieds en pointant son bout de bois. Et c’est à ce moment là précisément qu’il se rendit compte que son pied était sur un bout de liane qui dépassait, c'était lui qui faisait bouger le tapis de lianes. Il se calma et s’assit sur le fauteuil. A peine assis il sentit quelque chose qui le pinça. Il se retourna mais ne vit rien. Pendant deux secondes il tendit l’oreille et comme il constata qu’il ne se passait rien il abandonna. Avec les branches qu’il avait trouvées, il fit les finitions du tapis et confectionna une sorte d'oreiller avec les lianes.

La nuit tomba et il alluma un nouveau feu. Une fois le feu pris, il se posa dans son fauteuil pour contempler le coucher de soleil. Alors que le soleil venait de se coucher et que la fumée de son feu s’élevait dans les airs, il entendit un bruit assourdissant. Il regarda dans vers le ciel une première fois et ne vit rien, regarda une deuxième fois et aperçut des hélices d'hélicoptère. Il fit des grands gestes et cria de toutes ses forces.

L’hélicoptère se posa tout près de sa cabane. Le médecin et le conducteur se précipitèrent hors de l’hélico, Martial courant vers leur direction. Le médecin et le conducteur lui dirent de le suivre, que c'était fini... Martial monta soulagé et reconnaissant dans l'hélicoptère et raconta toutes ses mésaventures.

FIN

Credits:

Created with images by 蔡 嘉宇 - "untitled image" • Comfreak - "aircraft propeller plane propeller" • Larisa-K - "forest pond water" • PollyDot - "aloe vera aloe barbadensis lily of the" • Robert Zunikoff - "untitled image" • frolicsomepl - "helicopter flying medical"

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a copyright violation, please follow the DMCA section in the Terms of Use.