Loading

En attendant la vaccination 11-03-2021

Lente décrue des chiffres de la Covid

Des mesures assez strictes permettent de reprendre progressivement le contrôle des contaminations.

Les chiffres en Europe ne sont cependant pas encore assez bas pour permettre un redémarrage rapide de l'économie. La couverture vaccinale est encore insuffisante à ce jour et une troisième vague doit absolument être évitée.

Dans les pays anglo-saxons, où le programme de vaccination est déjà beaucoup plus avancé, l'immunité collective ne semble plus si éloignée. L'Union européenne attend la livraison de vaccins en suffisance.

L'espoir d'une reprise vigoureuse

Les confinements continuent de de paralyser l'essentiel du secteur des loisirs. Dans les secteurs de services, la confiance des entrepreneurs est dès lors au creux de la vague. Les secteurs industriels semblent en revanche peu affectés.

Plusieurs facteurs nous font espérer un puissant redressement de l'économie:

  • la rapidité avec laquelle l'économie chinoise s'est relevée et, surtout, l'énorme résilience des économies européenne et américaine lors de leur réouverture temporaire l'été dernier,
  • l'impact économique des confinements au début de l'année a été plus limité que ce que l'on craignait,
  • de vastes plans de relance en Europe et aux États-Unis, où un nouveau plan de dépenses gigantesque, doublé d'une politique monétaire très accommodante, soutiendra la reprise.
La vaccination atteint lentement sa vitesse de croisière

Une forte remontée des taux obligataires a provoqué ces dernières semaines la nervosité des marchés boursiers. Cette hausse a été alimentée par une légère accélération de l'inflation ainsi que par la crainte de voir les banques centrales ajuster leur politique plus rapidement que prévu. Nous n'y voyons qu'un sursaut temporaire de l'inflation et nous ne craignons pas un ajustement rapide de la politique monétaire.

Maintenant que les campagnes de vaccination atteignent leur vitesse de croisière, la réouverture imminente de l'économie nous rapproche du retour à la normale. Nous avons profité de la nervosité des marchés d'actions pour encore relever la part des actions dans nos portefeuilles.

Dans la composante actions, nous privilégions essentiellement les secteurs qui profiteront du redémarrage économique. Dans ce contexte, les secteurs de la consommation et des loisirs nous semblent très intéressants.

Outre cette vision à long terme, la protection et les tendances des marchés financiers sont également importantes. Votre investissement personnalisé, que vous pouvez consulter dans KBC Mobile et KBC Touch, peut présenter une composition différente en fonction de votre zone de confort.

Dirk Thiels, Stratégiste en placements KBC Asset Management
La vaccination permettra un retour à la normale dans le monde en 2021. Notre stratégie d'investissement est centrée sur les actions qui profiteront de la reprise économique portée par un retour à une vie normale.

La rédaction s'est terminée le 11 mars 2021. Le présent document est une publication de KBC Asset Management SA (KBC AM). Les informations peuvent être modifiées sans avertissement et n’offrent aucune garantie pour le futur. Aucun passage de ce document ne peut être reproduit sans l'autorisation expresse, écrite et préalable de KBC AM. Ces informations sont soumises au droit belge et relèvent de la juridiction exclusive des tribunaux belges.