Loading

Des élèves impressionnés par le juge Wagner Citoyenneté – Échange – Participation

C’est une visite très spéciale qui a eu lieu le 23 septembre 2019 au Collège Louis-Riel (CLR). L’établissement a en effet reçu le juge en chef de la Cour suprême du Canada, Richard Wagner. Cet honneur a demandé au personnel du collège une bonne organisation.

« Cette visite, c’est la chance d’une vie. » Samuel B. 10e année.

Marc Roy, le directeur du CLR, a expliqué avoir obtenu les premières informations au printemps dernier. « Quand j’ai reçu un message de la Cour d’appel du Manitoba pour me prévenir que le collège pourrait recevoir un juge de la Cour suprême, j’ai été ravi. C’est une occasion unique! »

D’autant plus que c’était la toute première fois que la Cour suprême se déplaçait hors d’Ottawa. Le personnel du CLR a travaillé sur la logistique du projet pour pouvoir accueillir un membre du plus haut tribunal du Canada. Marc Roy : « On voulait que tout soit mis en place avant l’été. On avait une date de visite fixée au 23 septembre, ce qui est assez proche de la rentrée. Alors tout devait être prêt en avance. »

Tous les élèves de l’école ont donc eu la chance de voir en personne un des neuf membres de la Cour suprême. « Nous sommes chanceux, nous avons eu la visite de Richard Wagner, le juge en chef de la Cour suprême du Canada. Il était en plus accompagné de Richard Chartier, le juge en chef du Manitoba. Nous avons donc accueilli le juge le plus important au Manitoba et le juge le plus important au Canada! »

J’ai aimé que le juge en chef Wagner ait pris le temps de venir. J’ai maintenant une meilleure compréhension de ce qui se passe à la Cour suprême. - Maxime K. 12e année.

Les deux juges ont passé une heure au CLR. Pendant ce laps de temps, le juge en chef Wagner a voulu interagir au maximum avec les élèves. C’est pourquoi, après de rapides présentations, les jeunes ont disposé d’une quarantaine de minutes pour lui poser leurs questions.

Pour Maxime Kornachuk, élève de 12e année, cette visite a été « vraiment intéressante. J’ai aimé que le juge en chef Wagner ait pris le temps de venir. J’ai maintenant une meilleure compréhension de ce qui se passe à la Cour suprême. J’ai pu obtenir des informations que je n’aurais eues nulle part ailleurs ».

Samuel Boulanger, élève de 10e année, souligne que « cette visite, c’est la chance d’une vie. On n’aura peut-être plus jamais l’occasion de rencontrer un juge en chef de la Cour suprême. C’était vraiment une bonne opportunité pour nous de rencontrer des gens qui représentent le Canada ».

Il note par ailleurs que « la présence du juge en chef était formelle, mais pas trop. On s’est vite senti à l’aise de poser nos questions. J’ai eu la chance d’en poser une. Et la réponse du juge Wagner était claire. J’ai bien compris ce qu’il voulait dire ».

Les élèves ont rendu un jugement unanime : la venue de la Cour suprême était aussi intéressante qu’enrichissante pour chacun d’eux. Les deux juges présents ont été tout aussi ravis de leur visite. Ils ont exprimé leur appréciation des questions de haut niveau posées par les élèves.

La Cour suprême en visite au Collège Louis-Riel

Écoutez le témoignage d'un élève de la DSFM lors de la visite du juge en chef de la Cour suprême du Canada, Richard Wagner.

Le Collège Louis-Riel est situé en plein cœur du quartier francophone de Winnipeg, à Saint-Boniface. En plus du programme d’études en français, le Collège Louis-Riel est fier de pouvoir offrir aux élèves du secondaire, le Programme du diplôme du Baccalauréat International® (BI) en français.

Credits:

Division scolaire franco-manitobaine (DSFM)