Romain Gary alias roman kacew, et emile ajar

Enfance et adolescence

En haut à gauche, une carte de Vilnius. En haut à droite, une plaque de sa maison à Vilnius. En bas à gauche, une photo authentique de la ville Koursk. En bas à droite, une carte de la région de Nice et Aix-en-provence.

Romain Gary est né le 21 mai 1914 en Russie, à Vilna (Vilnius à l'heure actuelle). Son père est russe et sa mère est une juive russe. A la fin de la première guerre mondiale, Vilna devient Wilno et appartient à la Pologne, la famille a la nationalité polonaise. Son père est mobilisé pour l'armée russe et sa mère est lui sont expulsés à Koursk et Moscou. En 1933, il revoit son père à Varsovie. Ses parents se séparent, sa mère est donc en difficulté financière. Ils partent donc s'installer à Varsovie. C'est au collège qu'il commence à prendre des cours particuliers de français. En 1928, il visite pour la première fois la France, sa mère le voit s’épanouir en tant qu'artiste ou diplomate. Ils partent donc vivre à Nice. Ses talents en français se font rapidement remarquer et il reçoit différents prix. En 1933, il obtient son baccalauréat Philosophie mention "passable". Il fait des études des Droit à Aix-en-provence. En 1938, il obtient sa licence à Paris et il est aidé financièrement par son père. En 1937, plusieurs éditeurs refusent son premier roman Le Vin des morts.

Soldat et Résistant

En haut à droite, le logo de la FAFL. En bas à droite, une équipe de la FAFL. A gauche, le Général de Gaulle.

Il est naturalisé français en 1935. En 1938, il fait partie de l'Armée de l'air. En 1939, il échoue à l'examen car sa naturalisation est trop récente. Il doit donc se contenter d'être sergent. Admirateur du Général de Gaulle, en 1940, il s'engage dans les Forces Aériennes Françaises Libres. En 1943, il se rattache à la Grande-Bretagne au groupe de bombardement de Lorraine. C'est à ce moment la qu'il choisi son nom de Gary, qui signifie "brûle" en russe et Ajar signifie "braise". Il est fait compagnon de la Libération et il sera nommé capitaine en fin de guerre.

Carrière littéraire

Différents ouvrages de Romain Gary

En 1945, il publie son premier roman Education européenne. En 1956, il obtient le prix Goncourt avec Les Racines du ciel. Durant sa carrière, il emploie plusieurs pseudonyme, le plus connu est Emile Ajar qui marque notamment la fin de sa carrière. En 1975, il obtient pour la deuxième fois le prix Goncourt avec La Vie devant soi. A la fin des années 70, "l'affaire Emile Ajar" se déclenche car il a refusé le prix goncourt. La presse croit que le vrai auteur est Paul Pavlowitch. L'oeuvre littéraire de Gary se reconnait car ses personnages sont révoltés contre tous ce qui pousse l'homme à prendre sa dignité. Ils se balancent entre la souffrance de voir leur monde abîmé et l'espérance. En 1970, il publie un récit autobiographique Chien blanc dans le contexte de lutte pour le droit civique.

Emilie Jacquemot

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.