Loading

Du neuf avec Dieu Apocalypse 21, 1-5

Lecture biblique

(TOB) 1 Alors je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle, car le premier ciel et la première terre ont disparu et la mer n’est plus.

2 Et la cité sainte, la Jérusalem nouvelle, je la vis qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu, comme une épouse qui s’est parée pour son époux.

3 Et j’entendis, venant du trône, une voix forte qui disait : Voici la demeure de Dieu avec les hommes. Il demeurera avec eux. Ils seront ses peuples et lui sera le Dieu qui est avec eux.

4 Il essuiera toute larme de leurs yeux, La mort ne sera plus. Il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni souffrance, car le monde ancien a disparu.

5 Et celui qui siège sur le trône dit : Voici, je fais toutes choses nouvelles.

Prédication

Une nébuleuse promesse d'optimisation de soi a colonisé notre quotidien. Nous sommes partout enjoints d'optimiser notre corps, notre alimentation, notre sommeil, toutes nos performances. Faire son maximum est devenu un minimum vital, au point que d’aucuns se promènent, tels que des prisonniers sous surveillance électronique, avec leurs bracelets tout-contrôle qui calculent à chaque pas combien de kilomètres restent à faire, à chaque bouchée combien de kilos restent à perdre. L’homme nouveau existe : il se crée lui-même !

Si l’homme nouveau se crée à force de contrôler ses pas, on peut se demander ce que la Bible désigne quand elle parle du Nouveau, d’un ciel nouveau et d’une terre nouvelle, la Jérusalem nouvelle. Cette nouveauté, est-ce la même que celle que nous connaissons dans la pub, qui s’impose à coups de promos ?

Les nouveautés chez Netflix ou McDo n’échappent à personne, et l’on se garde bien de ne pas les tester une fois au moins, pour être au courant, pour savoir si ce nouveau truc n’augmente pas nos performances définitivement.

Or le Nouveau de Dieu n’est pas un autre nouveau truc. Jean, pour écrire l’Apocalypse, a dû se retirer sur une île déserte afin de voir un ciel nouveau et une terre nouvelle. Par le prophète Ésaïe, Dieu nous interpelle : je fais du nouveau, dès maintenant cela germe ; et vous ne le savez-vous pas ?

Quand vous lisez votre vie au regard de la Bible, la seule nouveauté qui soit est ce que Dieu fait de neuf. « Ce qui a été, c’est ce qui sera; ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera: il n’y a rien de nouveau sous le soleil », soupire le Qohelet. Tout ce qui brille flambant neuf, et nous paraît si inédit, audacieux et futuriste, n’est en vérité qu’un déguisement de survivances archaïques. Le vieux se vend sous les apparences de nouveauté.

Pour un chrétien lecteur de Bible, cette vieillerie du Neuf n’a rien de nouveau; nous n’avons pas besoin de nous laisser impressionner et manœuvrer par le dernier cri. La vie chrétienne nous offre une distance critique par rapport à tous ces jamais-vus que trop connus.

La distance bienfaisante face au Neuf nous permet même de le trouver dans l’Ancien. Nos vieux cantiques nous font souvent découvrir des idées nouvelles. Le nouveau de Dieu s’y exprime, pendant que pas mal de cantiques contemporains ne racontent que de vieilles histoires. Cela nous interroge sur ce qui est vraiment nouveau, sur ce que Dieu tient pour neuf.

Par la distance critique, le Neuf de Dieu devient apparent. Le ciel nouveau et la terre nouvelle, la Jérusalem nouvelle ne peuvent se télécharger sur votre portable, et la demeure de Dieu avec les hommes n’est pas établie dans une église. La vision de la Jérusalem nouvelle n’appartient pas qu’aux chrétiens ! Après la destruction du Second Temple en 70, les écrits juifs en font également état. Le ciel nouveau et la terre nouvelle, la Jérusalem nouvelle est une communion espérée de tous les humains qui place notre vie à l’horizon de l’avenir de Dieu.

Le Nouveau de Dieu est un avenir qui ne dépend pas quelque innovation ou réforme ecclésiale. Il console notre vie, il essuiera toute larme de nos yeux ; la mort ne sera plus. Il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni souffrance, sans que ce monde nouveau soit qu’une simple utopie. Au contraire, le Neuf de Dieu donne à nos vieux jours toute sa valeur.

Nous croyons que le monde nouveau est présent en Christ : celui qui est en Christ, est une nouvelle créature ! En Christ, nul n’est isolé ; en Christ, nous sommes en communion. C’est cette communion que nous célébrons aujourd’hui. L’église de Göbrichen est notre église, et le Temple Neuf est l’église des amis d’ici ! Une fois, un évêque protestant africain était invité dans un culte à Munich, et le pasteur commençait par saluer l’invité étranger. Puis il s’est repris en disant : Mais non, cher frère, vous n’êtes pas notre invité, vous êtes ici chez vous ! Bienvenue à la maison.

Ce qui est vraiment nouveau n’est pas de notre fait ; il est là, sous les apparences. Le pasteur a compris ce qui était nouveau : que son invité était déjà chez lui, que l’Église était déjà le lieu d’accueil de tout humain, que nul n’est étranger sur la terre de Dieu.

Ainsi, en ce jour d’élection, nous prenons conscience de tout ce que l’Union européenne a rendu possible, des perspectives nouvelles qu’elle crée dans la vie de chacun, d’un vivre-ensemble plus propice à l’avenir. Après des siècles de guerres et de désolations, Dieu a fait du nouveau, et nous pouvons le rejoindre ! Non pas dans l’enthousiasme du dernier cri, mais avec le recul critique qui fait du bien, dans l’échange et le dialogue.

Pendant cette campagne des élections, nous avons entendu tant de revendications et tant de mécontentement. Par notre lecture biblique, Dieu nous offre ce matin une nouvelle perspective : avant la revendication, il y a l’action de grâce pour la communion dans l’Union ; avant l’expression de mécontentement, la reconnaissance pour la paix et la prospérité qui nous sont, toujours à nouveau, prêtées pour vivre. Amen.

Created By
Rüdiger Popp
Appreciate

Credits:

Created with images by 3888952 - "bicycle vintage street" • Luke Stackpoole - "untitled image" • Fab Lentz - "untitled image" • geralt - "personal network social media" • truthseeker08 - "hand united together"

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a copyright violation, please follow the DMCA section in the Terms of Use.