Loading

VIOLENCE ! L'idéologie de la supériorité

Bien qu’il faille plusieurs générations pour créer une société fonctionnelle, il est possible qu’en très peu de temps, elle soit détruite.

Pour cela, il suffira généralement, de donner simplement le pouvoir aux pires d'entre nous, pour que commencent à être rongés les piliers de l'ordre social. Cette corrosion peut ne pas faire la une des journaux de tous les jours, mais elle persistera jusqu'à ce que des pans de structures entières s'effondrent «soudainement»

Au-delà de la violence, le monde est basculé dans une ère d’entreprise du mal et d’impunité. Pour ce faire, il suffit juste de faire partie de ceux qui prétendent avoir le pouvoir de décider du sort de la vie de l’autre, un pourvoir qui pourtant n’appartient qu’au Créateur de toute chair et esprit !

Le dialogue sera plus fort que la violence. La démocratie c’est le débat critique, pas l’agression. Il est très facile de casser et détruire. Les héros, ce sont ceux qui font la paix et qui bâtissent.

Un combattant de la liberté apprend de façon brutale que c'est l'oppresseur qui définit la nature de la lutte, et il ne reste souvent à l'opprimé d'autre recours que d'utiliser les méthodes qui reflètent celles de l'oppresseur.

C’est la fin d’un monde, tout est exposé à la pleine lumière, plus rien ne reste caché dans les placards. Quand le très haut, révèle, qui nierait, ou qui contre façonnerait ! je suis dépassée; par tant de violence, de haine, de racisme, de xénophobie et tous leurs cortèges de lâchetés, dénis et hypocrisies.

Tous ces fléaux sont bien présents et solidement implantés partout dans le monde. Bien que cachés sous des maquillages savamment mis en place, oui des pans entiers de toute cette gangrène remontent à la surface et ce n’est pas glorieux du tout , pour une civilisation qui prétend être à la pointe, devant tous. Comme quoi, dit-on, l’on a beau chasser le naturel, à la moindre occasion, il revient au galop !

En outre, on montre de façon éclairée comment la notion de subjectivité est de première importance lorsqu’il s’agit de comprendre l’attitude des individus face aux normes et face aux transgressions de celles-ci.

En étudiant les réactions des individus, des groupes, de l’État et des institutions face au crime, le sociocriminologue contribue finalement à définir le cadre sociétal dans lequel nous évoluons.

Est-ce un lieu commun de rappeler que la traite transatlantique et l’économie esclavagiste sont à l’origine de la systématisation d’une conception du monde divisé en races inégales où l’individu de peau noire est vu comme inférieur ?

Fondement du racisme moderne, dans l’élaboration des principes selon lesquels l’humanité se voit désormais divisée en un nombre réduit de groupes appelés «races», dotées de caractéristiques morales et intellectuelles, biologiquement transmissibles qu’elles ne peuvent partager avec les membres d’aucune autre race.

La fixation de ces qualités attribuées à chaque race, depuis la sphère européenne, donne lieu au racisme tel que le définissait et en tant que « valorisation généralisée et définitive des différences, réelles ou imaginaires, au profit de l’accusateur et au détriment de sa victime, afin de justifier ses privilèges ou son agression ».

Le racisme anti-noir se distingue cependant de toute autre forme de racisme car il repose sur la seule apparence physique, rendant les êtres éminemment dépendants de la visibilité qu’ils offrent au regard de l’autre .

La possibilité est faible, quasi inexistante, de pouvoir échapper à ce pouvoir d’enfermement assigné à l’enveloppe corporelle, l’instrumentalisation coloriste des gradations créant d’elle-même cette polarisation sur la pigmentation de la peau

Il faut bien voir que ce racisme inédit s’édifie au moment de la montée et de la consolidation des idéaux d’égalité des droits de l’homme, dans ce bel élan bientôt révolutionnaire destiné à proclamer la souveraineté des peuples libres. Comment concilier l’inconciliable qui voit l’esclavage fiché en plein cœur de la grande inspiration démocratique ?

La réponse donnée se fait convaincante quand elle considère le racisme comme le moyen de résoudre cette immense contradiction entre volonté d’égalité et exploitation outrancière. En étant déclarées inférieures, discours scientifiques à l’appui, certaines « races » peuvent être légitimement asservies et discriminées à jamais.

Avec ces lignes, vous n’êtes plus dupe sur les thématiques du racisme en Europe. Maintenant, vous pouvez aller faire face à qui vous voulez et parler directement sans crainte ni confusion, c'est la vérité et les Européens le savent.

Un prophète hors norme. Gloire soit rendue à Dieu, de ce qu’Il m’a donné ; le savoir , la science et la sagesse. S’il reste un tout petit peu de lumière en eux, ils finiront par laisser leur orgueil de côté, pour venir te consulter, pour mon savoir, ou devrais-je dire, pour mes savoirs.

Je souligne ici, du fait de mes observations, voyages et expériences que, ce que nous appelons les violences des autorités policières, de gendarmerie et de toute autre forme de compagnie de répression démocratique ne sont que l’iceberg de ce qui sera révélé ici ; alors, que les esprits chancellent, vous êtes prévenue.

Les forces de police de la plupart des pays en Occident sont aussi en fait, les instructeurs certifiés et les formateurs de leurs répliques, dans les pays du tiers-monde , qui pratiquent les méthodes d’arrestation et d’interrogations arbitraires ou musclée des soi-disant « dissidents, subversifs, immigrants clandestins, criminels, les manifestants agités, etc.

Mais les pratiques de ces violences infligées n’avaient encore jamais été jusque-là des sujets d’études, filmées, documentées ou comptabilisées par aucun groupement de défenseur des droits de l’homme, enquêteurs de faits publics, ou par des observatoires des comportements des agents de la sécurité publique.

Aussi bien en Suisse, comme en Angleterre, en Israël, aux États-Unis et en France, les résultats et les informations aboutissent à peu près aux mêmes résultats et dans le même ordre .

Il est à savoir que, lors des arrestations de présumés malfrats ou lors d’interpellations dans une manifestation, les agents ne vont pas vers les gens pour dialoguer ou pour échanger avec ces personnes, considérées comme étant en infraction individuelle, comme on peut le remarquer lors des contrôles organisés des automobilistes!

Les agents décrits ici sont des « brigades spéciaux » formées pour faire des travaux de "nettoyage" progressif dans le jargon des services secrets en collaboration avec les services de la police : Ils vont vers leurs victimes à 4 ou à 6 , en camouflé et combinaisons dissimulant des matériaux dans leurs accoutrements, pour faire face à une personne non armée, ni dangereux ;

L’objectif recherché – implanter une puce dans son corps, injecter des produits hallucinogènes, des déstabilisants hormonaux ou incapacitantes ou endormants, ou des substances altérant les systèmes neurologiques. Ou de l’extérieur, par la destruction de ses zones sensibles, en appuyant sur certaines lignes nerveuses.

Les hommes à qui sont enseigné ces pratiques sont diaboliques, vu que ce sont là, des approches et protocoles pratiqués par des armées nazies, par Pinochet et dans le monde obscur du contre-espionnage.

Ces techniques ne sont pas destinées aux simples citoyens sans histoire, mais aux criminels , terroristes ou guérillas confirmées. Ces méthodes utilisées par les polices aujourd’hui ne sont pas adaptables aux causes en question : maintien d’ordre !

C’est de l’élimination des cibles désignées par les pouvoirs de répression partout où ils sont bien installés(établis). N’oublions pas que la Police du fameux système de l'apartheid sud-africain a été formée et importée de l’ Europe !

Il arrive que leur victime ait été dans un premier temps catalogué, comme ils disent, fichée ou indexée. Alors dans la cacophonie d’une interpellation ou d’une manifestation, les preuves accablantes sont déjà pré- emporté, pour miner le site ou l’environnement de leur victime.

« Des preuves » pour justifier devant la justice et de faux tribunaux la cause d’une liquidation physique, lorsque leurs procédures de mort progressive n’ont rien donné, comme beaucoup de résultats escomptés, se résument en un échec total.

Alors, commence une simulation faite d’ échanges de mots d’avertissement (de sommations) à la victime. Ce sont des enregistrements faits d’ avance, constitués des réponses des victimes, déjà enregistrées lors des interrogations et interpellations ultérieures , des échanges de tirs , dans les cas du terrorisme, braquage ou de guerre des gangs ou les trafics des drogues, déjà enregistrés aussi, et voilà, l’occasion de « TUER, la prise.

En fait, certains sont déjà morts depuis plusieurs années, avant d’être finalement achevés , puisque ces gens n’ont plus aucune valeur ajoutée aux fameuses enquêtes policières, et ils ne sont non plus de bons témoins pour la justice, ou des criminels sous mandat.

On se croirait ici devant des récits ou des scénarios hallucinants ; détrompez-vous, rien n’est plus traumatisant que lorsque vous découvrez « les faces » cachées de notre monde, qui tout en se targuant d’être démocratique biaise effrontément les valeurs universelles des droits de l’homme!

Pour ces assassins en fonction dans les services publics des États démocratiques , la vie humaine n’est rien de plus que des « sujets » numérotés, sans aucune valeur, ni utilité, alors pourquoi la respecter. Ce que j’aborde ici n’a jamais été publié par qui que ce soit, même pas par des agents ayant commis de telles atrocités, éternellement impardonnables.

Étant donné qu’eux-mêmes sont des victimes d’un système qui les a déshumanisés et les a rendus telle des zombies, pour exécuter des ordres de l’ombre, sous le prétexte des services rendus pour la protection de la nation, de la république, de l’intérêt public ou encore pour quelque médaille d’une honte perpétuelle.

Un nombre non négligeable des personnels concernés des services de ces brigades spéciaux se suicide, ou certains se donnent la mort avec leur famille dans des situations qualifiées d'accidentelles. Ce ne sont au fond que des êtres humains, qui ont subi des modifications psychologiques, à l'aide de manipulations biologiques pointues.

On les fait se croire invincible puissant et émotionnellement mort. Mais rien n’est plus erroné que cela, un être humain restera un être humain. D’Adolf Hitler aux restes de vos menaçantes listes d’hommes vains et vilains, dites à leurs morts que tout n’est que vent et mensonges !

Dites-moi, comment un être humain peut-il littéralement s’autoriser à « ôter » le souffle de vie d’un autre être humain, sans qu’il y ait eu à préalable de conflit, de guerre ou de situation classifiée de potentiellement dangereuse et visant des dommages collatéraux ?

S’il y a un conflit armé que les porteurs des valeurs universelles des droits de l’homme peuvent taxer de porter atteinte à leurs intérêts nationaux, cela sera compréhensible vu sur l’angle de self-défense !

Mais dès que l'on se joue à tuer et à se balader comme de grands méchants loups en se réjouissant d’éliminer des « ennemies », nous sommes confrontées à un autre appel à l'expression secrète d’HUMAIN qui jusque-là nous ignorons totalement.

Le monde va mal et dans très peu de temps, il sera confronté à la pire des douleurs, celles qu’il se sera autoaffligé: « la soif de dominer »

Cela nous amène aussi à toutes ces thèses, recherches et rapports contradictoires et troublants, signés par des faussaires et éminents cerveaux endormis de la manipulation psychologique et psychiatrique et par des travailleurs sociaux engagés par les services de répression républicaine, pour valider leurs « craintes » d’invasion des extraterrestres (des personnes d’autres origines) ! Perçues comme les sources de toutes leurs débilités éjaculatoires xénophobes !

Ces gens sont allés bien loin dans la direction du non-retour de la justification et de l’adoration du mal, et ils provoqueront certainement un cataclysme apocalyptique qui effacerait tous leurs propres desseins de domination, transmis jusque-là, de génération en génération.

Ils n’ont pas réussi leur projet, sans véritable succès non plus, ils prônent maintenant de faire assoir leur déni et la perte de leur humanité débridée.

Étant donné que personne ne s’est encore intéressé, ou, n’a pas cherché à démasquer ces semences du mal cachées dans les silos de domination historique, en approchant et en étudiant les services de Police, d'autres pays comme, Lagos – Nigeria, Abidjan-Côte d’Ivoire, Tunis- Tunisie, Durban-Sud Afrique, Kinshasa-RDC, Rabat-Arabie Saoudite, Oman-Jordan, m’a permis de documenter les horreurs et les machinations, trouvant leur source en Europe !

Ces autres pays, à leur tour, sont devenus des maitres dans la violence, sans égal et sans limites, ils descendent encore plus bas en enfer dans l’exercice des procédures malsaines et des techniques importées de plusieurs instructeurs Occidentaux, toutes erronées et vicieuses !

Les conséquences de ces systèmes dits de protection publique sont en fait dans beaucoup de pays aujourd’hui, des enjeux majeurs pour l’avenir de l’humanité tout entière ; le règne de la violence deviendra normal aux yeux de ceux qui l’ont conçu : l’élévation des états Zombies.

Les agents et les officiers de police sont utilisés pour être des agents de la violence et de la mort parmi leurs propres populations, un véritable danger ! Ils ont été psychologiquement préparés pour commettre des crimes que le monde n’est pas encore en mesure de nommer, faute de classifications juridiques et appellations morales.

Dans certains cas, ils infusent des virus et des bactéries dans les canaux d’alimentation et l’eau portable de toute une population à la demande de leurs hiérarchies qui est sous l’ordre d’une autre hiérarchie commandant le chef de l’État, qui à son tour est sous les ordres des organisations internationales et des bailleurs de fonds dirigeant son peuple à travers lui. La soumission des nations non éclairées est totale et globale.

Des innocents et parfois des criminels sont des cobayes pour de grands laboratoires pharmaceutiques et biologiques, puisqu’ils sont des échantillons gratuits, dans les systèmes sociaux de dépendance de l’état ; à savoir, les armes de demain sont déjà là, en attendant leur perfectionnement. L’homme tuera l’homme pour s’amuser et ils s’amuseront à s’entre-tuer !

Ces dernières 30 années ont été pour moi, des années de riches expériences, d’explorations, de découvertes et de réalisations, de voyages dans tous les continents, puisque j’ai pu faire mes propres constats et payer le prix pour m’instruire aux dures réalités de notre monde . Une instruction qu’aucune université cloisonnée dans ses idéologies et soit de domination du Nord contre le Sud, ne peuvent « offrir » sans diluer le contenu.

Tout ce que les donneurs d’ordres Européens/Occidentaux croyaient détenir exclusivement pour ses élites pour les générations futures, comme pouvoir sur les autres et surtout sur les Africains. Un mot d’avertissement, il n’y a rien à perquisitionner chez moi, les preuves, conclusions et effets de mes travaux sont parmi vous tous les jours.

À vous de faire les changements nécessaires avec humilité et sagesse. Mais hélas, voilà votre plus grand défi, vous n’êtes pas humbles, vous êtes arrogants, ignorants et violents, c’est dans vos gènes.

Le monde ne sera jamais comme ils espèrent qu’il soit – non, nous avons commencé à changer les données et à reprogrammer les logiciels et à reconduire toutes pensées, techniques, morales, scientifiques ainsi que les connaissances, dans cette nouvelle direction.

Nous renvoyons les colis à l’expéditeur avec la mention « non livrable » ! Comme disait la Bible : ce qu’un homme sème, il le moissonnera, et celui qui conjure l’orage, recevra la tempête en pleine gueule !

Aux futurs dirigeants africains et au monde, je vous adresse ces mots, pour lutter efficacement contre la délinquance de vos jeunesses en appliquant les règles, techniques ; méthodes, recherches et lois étrangères, vous récolterez l’échec et un avenir sombre pour vos pays.

Il vous faut des solutions développées sur vos territoires, recherchées par vos hommes et les femmes instruites, des techniques et systèmes policiers compatibles avec vos cultures, croyances et vos valeurs de Vie.

Des solutions et des approches qui répondront à vos situations et à vos circonstances. Il ne faut pas généraliser l’être humain, c’est le plus complexe que vous ayez jamais imaginé de tous les défis de l’humanité elle-même.

Dans le cas contraire, vous seriez d’ores et déjà en l’enfer, vos projets échoueront, parce que les idées importées de l’Occident sont conçues pour échouer. Ils le savent, voilà pourquoi ils cherchent à tout prix l’uniformité de toutes choses. Or, même la nature elle-même ne fonctionne pas dans cette logique. Made in Europe, Made in échec.

Created By
Alpha Grace
Appreciate

Credits:

Inclut une image créée par Ted Van Pelt - "Warped Tour - Maryland- White on Black violence"