Loading

Caraquet, N.-B. Profil d'étudiant : histoire à succès

Caraquet, N.-B.

Caraquet ; petite ville acadienne qui voit vert

Dans le but d’accroître l’usage des sentiers de sa communauté, le Club Plein Air de Caraquet a créé un nouveau poste de paysagiste cet été. Cette initiative a été réalisée grâce au soutien financier offert par le Programme d’emplois verts de l’ACPL, lequel est en partie financé par le gouvernement du Canada dans le cadre de son programme Emplois d’été Canada.

Le Club Plein Air de Caraquet a embauché Vincent Luc Lanteigne, un jeune étudiant de 16 ans qui désirait acquérir de l’expérience sur le marché du travail. Il cherchait un emploi qui lui permettrait d’être à l’extérieur et de travailler avec ses mains. « Pendant mes 10 semaines de travail, j’ai semé des arbres fruitiers et des fleurs pour que les visiteurs puissent s’y nourrir au besoin ». Étant donné que le Club Plein Air possédait déjà un sentier de vélo de montagne et pédestre mesurant plus de 12km de long, il va sans dire que Vincent-Luc avait du pain sur la planche! « Les gens pourront faire du vélo et se nourrir à même les arbres tout au long de leur randonnée. »

« Pendant mes 10 semaines de travail, j’ai semé des arbres fruitiers et des fleurs pour que les visiteurs puissent s’y nourrir au besoin » - Vincent Luc Lanteigne, étudiant

Cette initiative représente un excellent exemple de développement durable. L’implication de Vincent-Luc ne s’arrête pas là. Il a également élargi le sentier pour que les adeptes de fatbike. « Pour ceux qui ne le savent pas, le fatbike est un vélo tout terrain dont les pneus sont très larges et permettent une bonne adhérence sur un terrain difficile, comme la neige, le sable ou la boue », explique Luc Robichaud, directeur général du Club Plein Air de Caraquet. « Grâce aux fatbikes, les enthousiastes peuvent s’y promener en été comme en hiver. » Lorsque nous avons demandé à Monsieur Robichaud d’où venait son inspiration pour ce projet, ce dernier nous a expliqué que le projet de sentier nourricier est présent dans plusieurs villes. Celles-ci ont pris l’initiative de planter des arbres et des plants fruitiers sur leur territoire pour offrir aux citoyens une alternative ludique de se régaler. « Les jeunes qui contribuent à ce projet vont très vite comprendre l’impact vert que celui-ci a sur les communautés ».

Monsieur Robichaud et Vincent-Luc seraient heureux de renouveler l’expérience et de faire une nouvelle demande pour ce programme. « J’ai vraiment aimé mon expérience, ça me donne le goût de poursuivre mes études futures dans un domaine vert », a expliqué Vincent-Luc. Le Programme d’emplois verts a donné le coup de pouce nécessaire à la création de nouvelles initiatives vertes au sein de communautés à travers le Canada.

Pour lire toutes les histoires à succès : https://www.cpra.ca/histoires