Loading

MUZH LE CHEVAL, CETTE ŒUVRE D’ART

NOTE D’INTENTION

Série MŪZH

MANSER FLUXSER

Depuis toujours le cheval a une place prépondérante dans l’histoire de l’art, généralement comme élément illustratif et narratif d’un fait historique. Il ne fut pourtant jamais réellement imposé, dans le cadre d’un cheminement global, comme une œuvre d’art à part entière.

En tant qu’artiste calligraphe et photographe, le cheval est au cœur de mon univers plastique. Il symbolise mon engagement dans sa reconnaissance comme œuvre d’art vivante. Dix années successives d’études préparatoires avec notamment le cheval pur-sang arabe m’ont permis de créer lors des séances, une écriture calligraphique (Spirabesk) et de la structurer en adéquation avec la morphologie, le relationnel installé avec l’animal.

Spirabesk est une calligraphie innovante. Appliquée directement sur le cheval, elle épouse son volume l’habillant de mystérieuses volutes et arabesques. Dans ce déroulement graphique dont la disparition est inévitable, l’écriture est pérennisée par l’acte photographique, offrant une mémoire aux tracés éphémères. Le cheval n’est pas seulement sujet, c’est un acteur clé de l’œuvre naissante jusqu’à sa finalité visuelle. Il tend à construire le développement d’une véritable recherche esthétique dans l’art sur le thème philosophique de « l’absence-présence ».

Ma création est une traduction de ma perception du monde. L’écriture est en somme le reflet de mon univers intérieur, l’expression d’un cheminement personnel. Elle prend toute son ampleur dans une réalisation fusionnelle et respectueuse avec l’animal, dans un esprit de liberté.

Première série du projet HORSH

MŪZH

« Le cheval, cette œuvre d’art »

L’importance d’une création sérielle faisant appel à une rigueur, une constance dans le développement est devenue primordiale. L’idée d’apporter un regard nouveau à travers l’art, sur l’un des symboles de l’humanité est me semble-t-il, pertinent et vecteur d’originalité. Dans ce projet, le cheval n’est plus perçu dans la globalité d’un groupe ou d’un fait historique. Il affiche son unicité, sa singularité propre transfigurée par l’expression plastique et photographique, une mise à l’honneur de l’animal.

Une résidence d’artiste au cœur de la Normandie apparaît à mes yeux comme l’opportunité d’innover, de dépasser les limites créatives, d’ouvrir d’autres champs de perception à la fois sur la région et sa filière équine. Un programme de production sur quatre mois est nécessaire pour construire cette série photographique. Trente-et-une séances de travail sont prévues et se déroulent avec un unique cheval référent. Chaque séance permettra de dégager invariablement une écriture différente et singulière mais aussi, une photographie unique en adéquation avec l’environnement varié. Le fond documentaire étant le socle permettant l’editing et la présentation de la série.

L’objectif final de cette série c’est de rendre publique cette nouvelle vision artistique du cheval, à travers une exposition d’envergure.