Prenez la roue du jeune Normand Guillaume Martin, espoir du cyclisme français Reportage

À 23 ans, Guillaume Martin figure comme l'un des espoirs du cyclisme français. Le Normand a notamment remporté une étape du Tour de l'Avenir et Liège-Bastogne-Liège espoirs. Après s’être montré dans l’allure sur ce début de saison au GP de La Marseillaise (25e) et au Tour d’Oman (19e), le Normand n’a pu évoluer sous son meilleur visage aux Boucles Sud-Ardèche, en raison d’un virus. Après deux jours de repos, le professionnel de l’équipe Wanty-Groupe Gobert nous a ouvert les portes de chez lui, à Lyon. L’opportunité de le suivre en immersion une journée complète, lui qui prépare le Tour de Catalogne et qui rêve du Tour de France. Reportage.

Guillaume Martin, professionnel au sein de l'équipe belge Wanty-Groupe Gobert

8h45, jeudi matin. Dans la pièce principale de son appartement lyonnais, Guillaume Martin dresse la table. Jambon blanc, tartines de pain et fruits en tout genre sont sortis… Le jeune homme s’apprête à déguster son petit-déjeuner avant de partir s’entraîner. Alors que l’eau est en train de chauffer pour son infusion, le Normand porte un regard sur les Monts du Lyonnais, cadre de son entraînement. « Ce n’est pas souvent qu’il pleut par ici, indique-t-il. Le brouillard est présent mais ça va finir par se lever ». Le pro de l’équipe Wanty-Groupe Gobert est philosophe.

Le petit déjeuner consistant de Guillaume Martin
« Mon petit-déjeuner se compose d’un grand bol d’infusion souvent gingembre citron pour tuer les bactéries et prévenir des maladies. Ça sert aussi à m’hydrater. Je ne prends ni thé ni café parce que ça empêche l’absorption du fer. En aliments purs, je prends un bol de flocons d’avoine qui est assez rassasiant. J’y associe des fruits coupés en morceau (kiwi, banane) pour les vitamines, quelques noisettes, des grains de raisins secs et un super aliment - qui est à la mode - des graines de chia. Je prends également quelques tartines et une source de protéines : jambon ou œuf. »
"Le parcours en catalogne peut me convenir"

A 10h35, Guillaume Martin part pour une sortie de quatre heures avec des exercices au programme. La route est mouillée mais la pluie s’est arrêtée… Le Normand sourit.

Après avoir longé le Rhône, Guillaume Martin prend la direction du nord de Lyon. La route ne tarde pas à s’élever…

Après trois quarts d’heure de mise en route, le jeune Normand atteint le Mont Verdun. Il décide d'y réaliser sa première série d’intensités (6 fois 30''/30'') sur un autre versant du Mont.

« Ce jeudi, j’avais une séance de Puissance maximale aérobie (PMA) au programme. Au milieu de mes quatre heures, il s'agissait de faire six minutes de 30''/30'' en bosse à 105-110% de ma PMA, puis 10 fois 1'/1' à 95% et enfin à nouveau six fois 30''/30''. C'est donc un exercice assez violent, qui a pour but de travailler à une intensité proche de celle que je retrouverai en course dans les moments décisifs. Pour cet exercice, je travaille avec un capteur de puissance, plus précis qu'un cardio fréquencemètre (même si celui-ci vient en complément du capteur de puissance). »
"Le tour de france, un everest sportif"

16h30. Après s'être douché et avoir déjeuné, Guillaume Martin monte sur l'home trainer durant vingt minutes. Il nous parle de son rapport à l'outil et la façon dont il s'en sert.

À 18h, le jeune Normand effectue une séance de gainage. Guillaume réalise une dizaine de positions. Un exercice de proprioception suivra...

Pour Guillaume Martin, le gainage fait partie intégrante de son entraînement.
« Je pense que l'entraînement ne se limite pas à ce que l'on fait sur le vélo. Le gainage par exemple en fait également partie. Pour ma part, j'essaie d'en faire 3-4 fois par semaine l'hiver et une à deux fois durant la saison. J'ai un ‘’circuit’’ d'une petite dizaine de minutes, que je fais généralement à trois reprises. Cela m'apporte en stabilité sur le vélo, et donc en optimisation de la transmission de la puissance. »
"Travailler l'équilibre et les réflexes"
« J'associe également à ces séances de gainage un travail de proprioception, via l'utilisation d'un swissball par exemple ou via des exercices de stabilité sur une jambe. L'objectif est ici de travailler l'équilibre et les réflexes. Cela peut servir en cas de chute, ou tout simplement dans une stratégie d'optimisation du coup de pédale. Je fais aussi très régulièrement des étirements (une fois tous les deux jours en moyenne), pour mieux récupérer et améliorer ma souplesse sur le vélo. Tous ces exercices font désormais partie de ma routine. »

À 19h, Guillaume rentre les données de son entraînement et ses sensations sur une plateforme commune avec son entraîneur, Samuel Bellenoue.

En fin de journée, Guillaume renseigne les données de son entraînement.
"Je continue de lire, d'écrire et de penser"
C’est évident que la place de la philosophie dans ma vie aujourd’hui est moindre que par le passé - il est diplômé de philosophie (master) -où je devais suivre des cours, écrire un mémoire, lire des livres au programme, etc. Néanmoins, je pense que lorsqu’on a étudié la philosophie on n’arrête jamais totalement d’en faire et donc dans ce sens je continue de lire, d’écrire et de penser.

Maxime BARON

Crédit photos : Maxime BARON/Ouest-France

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.