Loading

Travaux d'insertion urbaine Priscilla Laffitte, Responsable de la division études et travaux présente l'acte 2 des travaux du prolongement du T3b jusqu'a la porte dauphine.

Pourriez-vous vous présenter ?

Priscilla Laffitte, responsable de la division études et travaux, j’exerce mon métier d’ingénieure depuis 6 ans pour la Ville de Paris au sein de la mission tramway. J’assure le suivi des études et la réalisation des travaux du prolongement T3b à l'ouest jusqu'à la Porte Dauphine et des aménagements urbains afférents en co-maîtrise d’ouvrage avec la RATP en charge de l'installation du système de transport. Diplômée de l’École des ingénieurs de la Ville de Paris (EIVP), j’ai commencé à travailler sur le chantier du tramway T9 (Porte de Choisy-Orly), où j’assurais l’interface entre le maître d’œuvre et la Ville de Paris. Les essais du tramway ont commencé en ce début d'année.

En quoi consiste votre poste à la division des études et des travaux ?

Accompagnée d’une équipe de cinq personnes, mon travail consiste à piloter le projet dans ses aspects techniques, réglementaires et financiers. Nous assurons le suivi des études de la maîtrise d’œuvre et des travaux réalisés par les entreprises. La coordination générale des différents acteurs du projet (prestataires, entreprises concessionnaires...) et la programmation des travaux préliminaires au système de transport représentent également une part importante de ce chantier.

Pour l'heure, les travaux dits concessionnaires touchent à leur fin. Ils consistaient à réaliser les dévoiements des réseaux enfouis afin de libérer l’espace sous la future plateforme du tramway, assurant la maintenance des réseaux, une fois la mise en service du tramway.

Les ouvriers de la société d'assainissement de Paris réalisent le coffrage du nouveau branchement à l'égout sur le boulevard Berthier.

Chaque membre de l’équipe a une spécialité technique relative aux travaux que nous effectuons dans le cadre de ce prolongement. Ainsi, ils peuvent travailler sur les procédures opérationnelles liées au désamiantage de la chaussée, l'installation de la signalétique lumineuse du tramway ou encore travailler à l'élaboration de toutes les procédures administratives et règlementaires pour établir les études préliminaires aux travaux, les permis d’aménagement et les notifications des marchés publics.

Notre travail consiste à être les chefs d’orchestre techniques de l'ensemble du projet.

Les membres de l’équipe sont complémentaires et chacun a un domaine de compétences spécifiques qui permet de couvrir le vaste champ technique des travaux d’aménagement que nous réalisons dans le cadre de ce prolongement. Ainsi, nous sommes amenés à préparer les procédures opérationnelles liées au travaux de retrait des matériaux amiantés des chaussées, aux abattages des arbres, à vérifier les études d’implantation de l’éclairage public et de la signalisation lumineuse tricolore du tramway ou encore élaborer les procédures administratives et règlementaires, tel que le permis d’aménager ou encore la préparation des marchés publics.

Le projet est également piloté de façon transversale au regard des projets connexes, comme celui du RER E qui est en interface avec le tramway à Porte Maillot.

Visite du chantier de la future gare de RER E par les équipes de la mission tramway

En quoi consiste les travaux dits d’insertion urbaine ?

Il s’agit d’insérer le tramway dans le milieu urbain et d’aménager l’espace public aux abords du projet entre la Porte d’Asnières et la Porte Dauphine. Le périmètre de notre intervention se définit de la plateforme du tramway aux façades des immeubles attenants.

L’asphalte est d'abord enlevé.
Les ouvriers dégagent la canalisation de gaz et réseau de France pour pouvoir la déposer.
Mise à jour progressive de la canalisation qui sera enlevée par tronçon.
Les terres du chantier sont évacuées par camion pour être dépolluées et réutilisées le cas échant pour le remblais sur d'autres chantiers.

Les travaux ne se limitent pas uniquement à l’installation du système de transport, ce projet est également un ambitieux projet d’aménagements urbain et paysager.

Le projet paysager implique la déclinaison d'une palette végétale avec la plantation d'arbres et d'arbustes, la réalisation de la voirie (élargissement des trottoirs, la création de pistes cyclables sécurisées) et l’insertion d’un nouveau mobilier urbain (bancs publics, candélabres), l'emploi de matériaux de qualité (granit, dalle de béton pour le réaménagement du parvis devant le Palais des Congrès, etc.).

Quels sont les challenges des travaux du prolongement du tramway T3b ?

Outre la prouesse technique de poursuivre le tramway, les challenges sur ce prolongement sont notamment les ouvrages d’art et tous les aspects environnementaux.

Deux ouvrages d’art situés sur le tracé (tunnels routiers Champerret et Henri-Gaillard, situé Porte Dauphine) ne peuvent supporter le poids de l’infrastructure du tramway et nécessitent des travaux de grande ampleur pour les combler. À certains endroits, le tramway passe au-dessus des galeries de la ligne 3 du métro et du RER C. Pour sécuriser et protéger les galeries du métro et du RER, il nous faudra construire, un ouvrage de pontage ou de franchissement.

Coupe longitudinale de la place du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny
Coupe longitudinale de la place de la Porte de Champerret

Il y a également des défis environnementaux très importants sur ce projet d'aménagement. La protection des espèces a nécessité de procéder aux abattages des arbres sur des périodes très limitées dans l'année à savoir hors périodes de reproduction et de nidification. Les chauves-souris ont également fait l'objet d'attention particulière avec la présence d'écologues à nos côtés.

Les circuits courts sont privilégiés notamment pour les arbres qui seront plantés sur le tracé. La pépinière de Rungis est le principal fournisseur pour la palette végétale.

Nous souhaitons valoriser au maximum la filière du réemploi. Ainsi, nous aurons recours à l’utilisation de pavés recyclés, issus du Centre de maintenance et d’approvisionnement de la Ville de Paris. D'anciennes bordures de trottoir en granit sont ainsi découpées sous la forme de pavés.

Nous étudions également la possibilité de réemployer les terres issues du chantier. Habituellement, lorsqu’il y a des terrassements, celles-ci sont envoyées en décharge. Sur le chantier du tramway, un diagnostic préalable est réalisé sur les terres excavées afin de nous assurer de l'absence de pollution et de connaître les propriétés mécaniques. Selon les résultats, celles-ci pourront le cas échéant être réutilisées pour le comblement des tunnels routiers du tracé (ouvrages d'art).

Pour répondre également aux enjeux écologiques et au plan Paris pluie, des ouvrages en sous-sol comme des tranchées drainantes sont créées. Ce système novateur est pour la première fois déployé à grande échelle sur un projet d'aménagement parisien. Il permet l’infiltration des eaux de pluies directement dans le sol et limite la surcharge du réseau d’assainissement et des rejets dans la Seine.

Quelles sont les prochaines étapes des travaux d’aménagement ?

Porte Maillot, les premières de bordures de trottoirs ont été posées en décembre dernier. La prochaine étape est la plantation  des nouveaux arbres sur le boulevard Berthier dès l'automne prochain.

Après le terrassement, le nouvel espace de la voirie apparaît avec la pose des bordures de trottoirs.

Auriez-vous une anecdote à nous raconter sur ce chantier ?

Depuis que le tunnel Champerret a été condamné, la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris l’utilise comme espace d’entrainement.

L'équipe nommée Exploration de longue durée (EDL) a pour spécialité d'intervenir sur des feux qui se déclenchent dans des espaces clos (métro, tunnels routiers, parking...). Ces équipes sont reconnaissables à leurs tenues de couleur "gold" et non rouge comme les autres pompiers de Paris. Elles sont dotées de matériels et équipes spécifiques et sont formées à l'utilisation de robots d'extinction que nous utilisons sur les incendies. Cet espace confiné permet aux pompiers de reproduire des situations extrêmes, comme le scénario de parvenir à localiser et à extraire un équipier manquant à l'appel dans les galeries totalement enfumées.