Loading

LES AILES DE LA SOLIDARITÉ Stewards et hôtesses de l’air aux couleurs d’Aviation Sans Frontières en soutien des soignants

Aptitude physique, adaptabilité à toute épreuve, gestion du stress, rigueur et maîtrise de soi : responsables de la sécurité de centaines de passagers, les stewards et hôtesses de l’air (PNC) et du sol (PS) sont formés pour répondre à tous types d’urgence. Un métier pas comme les autres, qui demande beaucoup de compétences et de qualités.

Chez Aviation Sans Frontières, nous connaissons bien leur valeur et leur engagement : beaucoup d’entre eux sont investis depuis longtemps dans nos actions humanitaires, comme les accompagnements d’enfants en urgence de soins ou l’aide aux rapatriements de réfugiés ayant obtenu le droit de s'installer dans un pays d'accueil. Aujourd'hui, et alors même que le transport aérien connaît la plus profonde crise de son histoire, ces hommes et femmes continuent à apporter leur aide au personnel soignant, dans le cadre de lutte contre la Covid-19.

Voilà déjà presque un an que nous avions démarré ces opérations de solidarité, loin de pouvoir s’imaginer que l'on puisse jouer aussi longtemps les prolongations. Nous n’avons pas encore réussi à remercier ces bénévoles de l'air pour leur engagement comme nous l'aurions souhaité. En attendant, il nous semble important de documenter quelques unes de ces missions, et partager l’émotion de cette expérience unique.

FACE À LA CRISE SANITAIRE, UN ENGAGEMENT SOLIDAIRE DE PROXIMITÉ.

Avril 2020. Au début de l'épidémie, la situation dans le pays est hétérogène: certaines régions comptent un nombre important de malades, alors que d’autres sont moins touchées. Les ressources ne sont pas toujours affectées au bon endroit, au bon moment. Les transports vont vite représenter un enjeu crucial pour surmonter l’émergence. Nous avions là un rôle décisif à jouer : mobiliser la communauté aéronautique pour offrir rapidement, et à la demande, l’acheminement de personnels soignants et de petits équipements médicaux, et soulager ainsi les structures en crises.

En parallèle du transport des soignants, il fallait agir aussi au niveau local. Un appel est ainsi lancé aux hôtesses de l’air et des stewards des compagnies aériennes, pour venir en renfort au personnel soignant dans les hôpitaux et les EPHAD d’Ile de France. La situation dans le département, où réside une grande partie du personnel navigant, est préoccupante. La réponse, elle, est immédiate : en seulement quelques jours, près de 400 personnels navigants commerciaux et personnels se portent volontaires. Accueil, accompagnement, prévention : des missions délicates au plus près du terrain, et destinées à évoluer tout au long de la crise sanitaire.

“Plus que jamais, nous ressentons le besoin de fédérer autour de valeurs communes". Sandrine

Le dépistage de proximité

L'intérêt de ce type d'opération est multiple : tester la population au plus près de leur domicile, prendre immédiatement en charge le cas échéant les malades, identifier les clusters "dormants" et casser ainsi les chaînes de transmission du virus. Dans les quartiers les moins favorisés, ces missions permettent aussi de rapprocher un public socialement fragile à la médecine de ville, de créer un premier contact qui a vocation à être pérennisé.

Bobigny, dépistage Covid dans près d'un foyer de travailleurs migrants. Si l'opération de dépistage est certes bienvenue ici, beaucoup des hôtes de la résidence hésitent... Leslie, navigante chez Air France, assure l'accueil. À l'aise avec tout type de public, elle va à l'encontre des plus réticents : quelques mots lui suffisent pour attirer l'attention de ses interlocuteurs, les informer et, surtout, les rassurer.
“Je ne voulais pas subir la pandémie. Je voulais agir et aider”. Arnaud

Le dispositif Covisan

Éviter une nouvelle vague de patients graves, sécuriser le déconfinement et casser les chaînes de transmission du virus : c’est avec ces objectifs que depuis la mi-avril l’AP-HP a lancé le dispositif Covisan. Lorsqu'un médecin généraliste a une suspicion de Covid pour un patient, il sollicite le dispositif. Une brigade Covisan est ainsi envoyée au domicile du patient. Cette équipe mobile est composée d'une personne issue du monde médical, en charge de réaliser les tests pour déterminer si la personne est malade, et d’un bénévole, chargé de déterminer qui est entré en contact récemment avec le malade.

Dans la brigade Covisan le bénévole doit, entre autre, informer les patients sur les différents dispositifs mis en place pour enrayer l'épidémie ; la pédagogie joue un rôle essentiel dans toute action de prévention et de prise en charge. Arnaud, chef de cabine, a alterné, tout au long de sa mission, l'accueil du public dans les hôpitaux et intégré les brigades Covisan. Crédit photo : France24
“C'est une ambiance qui fait du bien à tout le monde à l'Ehpad !”. Catarina

L'assistance dans les EHPAD et les hôpitaux

Dans les hôpitaux et les EHPAD d’Île de France, les PNC et les PS sont désormais une aide précieuse pour des missions d’accueil, d’accompagnement ou de prévention. Dans ces type d'établissements, particulièrement touchés par l'épidémie, l'aide des bénévoles est essentielle car permet aux soignants et aux autres professionnels de se concentrer sur d'autres tâches plus techniques.

Gérer l'accueil, rappeler les gestes barrières, assurer la prise de température des visiteurs, sont parmi les taches assurées par les bénévoles.
Parfois, pour soulager le personnel qui manque de temps, il suffit d'aider un résident qui a un problème de téléphone : un geste simple mais essentiel, qui permet aux résidents de garder le rapport, même à distance, avec leurs proches.
“Être utiles, faire ce qu'il faut, là où il faut”

L’accueil et l’orientation dans les centres de vaccination.

Dans les semaines et les mois à venir, nous allons assurer l'accueil et l'orientation des patients dans des centres de vaccination en Ile de France, en collaboration avec l’AP-HP et l’ARS. Les premières opérations ont déjà commencé, notamment à Paris intra-muros.

Tous ces bénévoles, aux couleurs d’Aviation Sans Frontières, se sont ainsi relayés sur le terrain pour apporter un peu de leur temps et beaucoup de leur générosité. À presque un an du début de la mobilisation, ils restent mobilisés, avec dévouement et beaucoup de discrétion.

Tous affirment vouloir continuer à s'engager car il s'agit d'une expérience très enrichissante. "Nous sommes une équipe soudée et joyeuse", affirme une bénévole, "et nous avons réussi à tisser des liens avec les résidents , leur familles et la direction de l’EHPAD en très peu de temps". D'autres ont tout simplement hâte de pouvoir retrouver "leurs chers résidents". Pour Sandrine, mobilisée depuis le début de la mission, "Aviation Sans Frontières nous a offert une belle cabine pour exercer nos talents dans la solidarité de proximité".

Merci aux complices et pionniers de ces missions, Sandrine, Laurent, Arnaud (notre PNC 0) et Élise. Merci à un autre ami photographe, Philippe, pour son regard sensible. Merci surtout à tous ces bénévoles anonymes pour qui le mot solidarité est une réalité quotidienne.

Bonnes missions à vous tous ❤️

Created By
Aviation Sans Frontières
Appreciate

Credits:

Photos : Philippe Stroppa et Aviation Sans Frontières