FC Nantes le roman de la première partie de saison des canaris

Le FC Nantes a conclu sa première partie de saison ce mercredi 20 décembre par une victoire 1-0 à la Beaujoire, face à Montpellier. Alors que les Canaris profitent de six jours de repos avant de reprendre le chemin de l'entraînement et préparer une année 2017 chargée, nous vous proposons ici un petit retour sur la phase aller de cette saison 2016-2017 (par la rédaction web de Presse Océan)

Eté : René Girard, nouvel entraîneur des Canaris

A 62 ans, René Girard succède à Michel Der Zakarian sur le banc du FC Nantes. Le Gardois arrive à la Jonelière avec une réputation flatteuse, et notamment un titre de champion de France avec Montpellier. Son arrivée ne fait tout de même pas l'unanimité, notamment chez certains supporters qui reprochent au nouveau coach des Canaris d'avoir porté très longtemps le maillot du rival honni, celui des Girondins de Bordeaux.

Un recrutement... exotique

Pour cette saison 2016-17, le FC Nantes recrute à l'étranger, avec deux Brésiliens (les défenseurs Diego Carlos et Lima), un Suédois (Alexander Kacaniklic), un Danois (Nicolaj Thomsen) et un Polonais (Mariusz Stepinski -qui n'est pas sur la photo car arrivé plus tard).

13 août : dijon - Nantes 0-1

Les débuts du FC Nantes en Ligue 1 sont idylliques, avec une victoire 1-0 chez le promu Dijonnais, avec en prime un but de la recrue Nicolaj Thomsen. Le FCN peut viser haut cette saison, pense-t-on alors...

20 août : fc nantes - monaco 0-1

Sourires à la Beaujoire pour la première de l'équipe et de René Girard à domicile. Il fait beau, chaud, le stade est coloré et l'affiche face à Monaco est alléchante.

Malheureusement, malgré une domination globale dans le jeu, les Jaune et Vert s'inclinent 1-0 sur un coup-franc somptueux...

24 août : l'incroyable rumeur balotelli

Photo CC Nazionale Calcio

Le marché des transferts est toujours l'occasion de rêver mais là... Ce 24 août, la rumeur enfle. Devenu indésirable à Liverpool, l'attaquant italien Mario Balotelli aurait été proposé à Nantes. Finalement, l'ingérable prodige italien signera quelques jours plus tard à Nice... Le FCN, lui, fera signer Mariusz Stepinski.

28 août : bordeaux - fc nantes 1-0

La troisième journée de championnat offre un derby aux Canaris, qui se déplacent chez les Girondins de Bordeaux. Malheureusement, comme une semaine plus tôt face à Monaco, les Nantais livrent une bonne prestation mais s'inclinent finalement 1-0...

1er septembre : girard -kita, premières tensions

Alors que René Girard espérait recruter une sentinelle et un milieu offensif, personne ne signe au FC Nantes. L'entraîneur s'en émeut dans les médias et revoit ses ambitions à la baisse. Nantes ne jouera plus le top 10 mais le top 15... Cinq jours plus tard, la tension est palpable à la Jonelière et les premières rumeurs d'un départ du coach naissent.

11 septembre : fc nantes - metz 0-3

Après deux défaites consécutives concédées sur la plus petite des marges, les Nantais comptent sur la réception de Metz à la Beaujoire, un promu, pour reprendre leur marche en avant. Las, les Grenats s'imposent 3-0 grâce à un triplé de l'ancien Rennais Mevlut Erding.

17 septembre : nancy - fc nantes 1-1

Après le non-match face à Metz, les Nantais se doivent une revanche à Nancy, une équipe mal en point au classement. Grâce au premier but en Ligue 1 de la recrue Mariusz Stepinski, les Canaris pensent avoir fait le plus dur, mais ils encaissent un but évitable sur un centre a priori anodin qui termine sa course au fond des filets...

21 septembre : fc nantes - as saint-etienne 0-0

Quand arrive la réception de Saint-Etienne pour ce grand classique du championnat de France, cela fait quatre matches que les Nantais n'ont pas remporté de victoire. Depuis la première journée en fait, face à Dijon. Le scénario du match est parfait pour les Nantais : les Verts se retrouvent rapidement à dix, concèdent un penalty et, après 20 minutes de jeu, l'entraîneur stéphanois est obligé d'effectuer ses trois changements après une répétition improbable de blessures. Malgré tout, les Nantais ne parviennent pas à inscrire le moindre but, à cause notamment d'un Emiliano Sala en total manque de réussite, à l'image de son penalty complètement écrasé et stoppé par Ruffier. Frustrant.

25 septembre : marseille - fc nantes 2-1

Frustrés quatre jours plus tôt face à Saint-Etienne, les Nantais le sont tout autant le dimanche suivant à Marseille. Après avoir ouvert le score dès la 2e minute grâce à Sala, revanchard après sa prestation du dernier match, les Jaune et Vert se font reprendre puis dépasser sur des buts de Njie et Gomis sur penalty. Ils ont tout de même des regrets, la frappe de Gillet heurtant la transversale dans les dernières minutes, sans oublier un penalty que l'arbitre de la rencontre aurait pu siffler en faveur des Canaris...

28 septembre : le feuilleton n'Zogbia se termine en queue de poisson

Le mois de septembre est marqué par un feuilleton qui va durer une quinzaine de jours. Faute d'avoir réussi à recruter pendant la période des transferts, le FC Nantes envisage d'engager un joker. Rapidement un nom apparaît : Charles N'Zogbia. L'ancienne pépite, qui a joué sous les ordres de Girard en sélection Espoirs, débarque à la Jonelière. Mais les jours passent et le joueur ne signe pas. Des examens complémentaires sont demandés et une anomalie cardiaque est avancée pour renoncer à la signature du joueur...

29 septembre : "téléphone à ta grand-mère"

Le début de saison chaotique du FC Nantes joue sur l'humeur de René Girard qui, très tendu et énervé - notamment vis-à-vis des journalistes présents - se lâche en conférence de presse d'avant match à la Jonelière. "Vous êtes nombreux aujourd'hui ! ça sent le sang, c'est ça ?", lance-t-il en préambule. paraphrasant Raymond Domenech lorsqu'il était sélectionneur de l'équipe de France. "On voit que les journaux français, maintenant, le sport ne les intéresse pas trop..."

Pendant la suite de cette conférence de presse surréaliste, le coach du FCN a multiplié les allusions claires aux relations tendues qu'il entretient avec ses dirigeants. Exemple avec N'Zogbia : "C'est une très mauvaise surprise. Les raisons pour lequelles il ne signe pas sont d'ordre privé. Il est dommage que quelqu'un ait bavé."

Ou encore : "Mon ancien métier c'est carreleur. Quand on prépare une chape, on met d'abord le sable, puis le ciment, puis les carreaux, après on les tape, on jointe et c'est fini. Un chantier dans le monde du football c'est pareil. Il y a du travail à faire... encore faut-il pouvoir le faire comme il faut !"

Enfin, en toute fin de conférence de presse il lui a été demandé si la rumeur Courbis l'avait affecté cette semaine : "Tu téléphones à ta grand-mère, elle va te le dire ! a-t-il lancé en se levant. Il a de la gouaille, hein ! Il est plus intéressant que moi.."

Si la rupture entre René Girard et le FC Nantes n'est pas (encore) consommée, la tension, elle, est désormais très palpable...

1er octobre : fc nantes - bastia 1-0

La tension est palpable quand arrive la réception de Bastia, autre mal-classé. Le match face aux Corses est capital pour Nantes qui reste sur six matches sans victoire et n'a marqué que trois petits buts. Sans être totalement dominateurs, les Nantais assurent l'essentiel en s'imposant sur la plus petite des marges... Ouf !

15 octobre : lorient - fc nantes 1-2

Une victoire en appelle une autre. Le succès face à Bastia est bonifié par un autre, sur la pelouse de la lanterne rouge Lorient. Pour la première fois depuis le début de la saison, Nantes réussit même à inscrire deux buts dans le même match ! La zone rouge s'éloigne et une nouvelle dynamique est lancée...

22 octobre : fc nantes - rennes 1-2

Jour de derby à la Beaujoire, avec la réception de Rennes. Le match tombe bien pour les Nantais qui ont retrouvé la confiance. La première période nantaise est parfaite, Rennes est totalement asphyxié et est logiquement mené au score. Malheureusement, les Canaris se font prendre sur deux actions identiques, un déboulé de Ntep pour une frappe décisive de Grosicki. Dur pour des Nantais qui méritaient mieux !

25 octobre : coupe de la ligue -> FC Nantes - Angers 2-1

Trois jours après le derby perdu face à Rennes, Nantes se rattrape face à un autre voisin, Angers. Une victoire 2-1 et deux buts magnifiques inscrits par Sala et Thomasson. La campagne en coupe démarre bien !

30 octobre : nice - nantes 4-1

Après l'intermède de la coupe, le FCN retrouve la Ligue 1 avec un périlleux déplacement à Nice, à l'occasion de la 11e journée. Périlleux car les Sudistes sont leader du championnat. Cela se traduit sur le terrain avec une défaite cuisante de Canaris totalement dépassés.

5 novembre : nantes - toulouse 1-1

Après la claque niçoise, les Nantais sont sous pression au moment d'accueillir Toulouse. Malheureusement, le scénario (ouverture du score rapide des Toulousains sur penalty) et la prestation des Jaune et Vert sont catastrophiques. L'ambiance se tend aussi en tribunes et, dans les ultimes minutes, les forces de l'ordre sont obligées d'intervenir en tribune présidentielle : une centaine de supporters ont quitté la tribune Loire pour s'en prendre au président Waldemar Kita en tribune présidentielle. C'est dans cette ambiance chaotique et la confusion générale que Stepinski égalise au bout des arrêts de jeu...

19 novembre : PSg - fc nantes 2-0

Après la dure soirée face à Toulouse, les Nantais enchaînent par un périlleux déplacement au Parc des Princes face à l'ogre parisien. Si le FC Nantes s'incline logiquement 2-0, les joueurs essaient de voir dans la prestation encourageante des motifs d'espoir...

20 novembre : foot, girard, der zakarian et même pénis... kita se lâche !

Le jour de PSG - Nantes, une interview surréaliste de Waldemar Kita est diffusée sur SFR Sport. Et outre l'éternel sujet de la vente ou non du club, il a été question de bien d'autres sujets...

26 novembre : nantes - lille 0-0

Les hommes de René Girard retrouvent la Beaujoire pour la première fois depuis les incidents de Toulouse. Le match est capital, face à une équipe de Lille très mal en point également et qui vient de limoger son entraîneur Frédéric Antonetti. Rongés par la peur, les deux équipes livrent une prestation indigente, tandis que l'ambiance en tribune est délétère, les supporters de la Brigade Loire ayant décrété une grève des encouragements.

30 novembre : fc nantes - lyon 0-6

Quatre jours après la purge de Lille, les Nantais retrouvent la Beaujoire pour un match face à Lyon. L'ambiance est toujours délétère en tribune et sur le terrain les Canaris explosent totalement en vol, encaissant un 6-0 humiliant. C'est tout simplement la plus large défaite jamais concédée par les Canaris à domicile. A la fin du match, l'entraîneur et les joueurs nantais refusent de s'exprimer, tandis qu'en coulisses une réunion de crise a lieu entre les dirigeants nantais, des cadres de l'équipe et le staff. Le FCN est 19e au classement.

1er décembre : rené girard est démis de ses fonctions

Au lendemain de la déculottée face à Lyon, René Girard est démis de ses fonctions.

2 décembre : philippe mao assure l'intérim, le fc nantes cherche un entraîneur

Assisté de Franck Kita (venu expliquer son choix) et du capitaine Rémy Riou, Philippe Mao tient sa première conférence de presse, devant une foule de médias.

Celui qui était jusqu'alors entraîneur de la réserve du FC Nantes, est projeté sous les feux des projecteurs, à la veille d'un déplacement périlleux à Guingamp (samedi à 20 heures).

"Je suis un intérimaire, a-t-il immédiatement précisé. A 16 heures hier on m'a dit tiens-toi prêt, à 20 heures demain ça démarre et ma fonction s'arrête à l'issue de la rencontre à Guingamp. Après, on verra."

Philippe Mao joue les pompiers de service le temps pour les dirigeants nantais de trouver un nouvel entraîneur, "soit un Français ou soit un étranger qui connaît bien le championnat de France", a livré Franck Kita.

3 décembre : guingamp - nantes 2-0

Quatre jours après la déroute face à Lyon, les joueurs nantais retrouvent les terrains, à Guingamp. Totalement perdus, sans âme ni solutions, ils s'inclinent logiquement 2-0.

7 décembre : avec la brigade loire, la rupture est consommée

Un mois après les incidents qui ont émaillé la rencontre entre le FC Nantes et Toulouse, la Brigade Loire tient une conférence de presse pour s'expliquer sur les incidents et rappeler son entière opposition à la direction du club.

Par l'intermédiaire de son porte-parole Romain, le groupe de supporters le plus influent du FC Nantes nie être l'instigateur des incidents de Toulouse et regrette que le FC Nantes ait "pris des sanctions unilatérales en nous interdisant les animations en tribunes".

Romain en profite pour rappeler toute sa défiance envers le président du FC Nantes dont il souhaite le départ, "même si pour cela on doit repartir en Ligue 2".

Pour marquer son désaccord avec la direction du FC Nantes, la Brigade Loire appelle au boycott de la rencontre de Coupe de la Ligue contre Montpellier, organisée le 13 décembre à 18h45.

8 décembre : sergio conceiçao signe à nantes

Le FC Nantes tient son nouvel entraîneur. Une semaine après le départ de René Girard, c'est le Portugais Sergio Conceiçao, 42 ans, qui débarque à Nantes avec pour mission de sauver la maison jaune.

10 décembre : fc nantes - caen reporté en raison du brouillard

Le match de la peur entre Nantes (19e) et Caen (18e) est annulé une heure et demie avant le coup d'envoi. Le match est reporté au mois de janvier. Philippe Mao, qui devait assurer l'intérim pour ce match avant la prise de fonction de Sergio Conceiçao, n'aura dirigé qu'un match du FCN, à Guingamp (défaite 2-0).

12 décembre : girard "kita est un menteur"

Muet depuis son départ du FC Nantes, René Girard prend la parole pour la première fois lors d'une interview à Canal+ Sport. Il en profite pour régler ses comptes avec les dirigeants nantais...

Le lendemain, Franck Kita répond, toujours sur Canal+ Sport : ""Je ne pensais pas qu'on serait usurpé de la sorte. On lui a donné les clés du camion (notamment en ce qui concerne le recrutement, détaille-t-il) et on s'est mis tout le monde à dos, que ce soit la presse, les supporters ou les gens du club, car il ne communiquait avec personne. On est aujourd'hui 19e avec 13 points, il nous a laissés dans une belle situation. Je pensais qu'il aurait la courtoisie et l'honnêteté intellectuelle de ne pas inventer des situations. La mémoire doit lui faire défaut..."

13 décembre : coupe de la ligue -> FC Nantes - Montpellier 3-1

Première sur le banc et première victoire pour Sergio Conceiçao qui, en quatre jours, a mené une opération commando. Au menu, doubles séances, sessions vidéo, travail tactique... Sur le terrain, les Nantais sont transfigurés, pleins d'envie et ils s'imposent logiquement face à des Montpellierains beaucoup moins concernés.

16 décembre : angers - nantes 0-2

Après la belle victoire en Coupe de la Ligue, Conceiçao et Nantes doivent confirmer en championnat, face à Angers. Les Nantais réalisent leur meilleur match de la saison et s'imposent logiquement 2-0. Un match plein et une totale réussite pour le technicien portugais. On commence à parler "d'effet Conceiçao".

21 décembre : fc nantes - montpellier 1-0

Après deux victoires probantes, Nantes et Conceiçao sont attendus au tournant pour cette première à domicile en championnat, face une nouvelle fois à Montpellier. Après deux matches très intenses, les Canaris semblent piocher physiquement mais, après une bonne entame et un but précoce de Lima sur penalty, ils assurent l'essentiel : la victoire. Ces trois points permettent à Nantes, désormais 17e, de sortir de la zone rouge et de terminer l'année 2016 sur une note positive. Autre bonne nouvelle, la Brigade Loire a décidé de cesser sa grève des encouragements.

To be continued...

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.