Loading

Au coeur de l'éruption du 15 septembre 2018 Piton de la fournaise - île de la réunion

Le 15 septembre dernier, le piton de la Fournaise est entrée en éruption. Revivez la quatrième fois depuis le début de l'année.

Textes : x, x, x

Images : Serge Gélabert, François Martel-Asselin

15 Septembre 2018 - 02h30

L’observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise enregistre depuis plusieurs heures une forte augmentation de la sismicité est observée. Et depuis 01h45, une crise sismique est enregistrée sur les instruments de l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise. Cette crise sismique est accompagnée de déformation rapide, ce qui indique que le magma est en train de quitter le réservoir magmatique et se propage vers la surface. Une éruption est probable à brève échéance dans les prochaines minutes ou heures.

Dans ces conditions, le préfet a décidé de mettre en œuvre la phase d’alerte 1'"éruption probable" du dispositif spécifique ORSEC volcan à compter de 2h30. En conséquence, l’accès du public à la partie haute de l’enclos du Piton de la Fournaise, que ce soit depuis le sentier du Pas de Bellecombe ou depuis tout autre sentier est interdit. Il est rappelé que le poser d’aéronefs dans la zone du volcan est réglementé et soumis à autorisation de la Préfecture.

15 Septembre 2018 04h45

Suite à la crise sismique débutée à 01h45 heure locale, dans la nuit du 14 au 15 septembre 2018, le trémor volcanique, synonyme d’arrivée du magma à proximité de la surface est enregistré depuis 04h25 environ heure locale.

D’après les renseignements fournis par l’observatoire volcanologique, l’éruption volcanique est circonscrite à l’enclos Fouqué. La ou les fissures éruptives se sont ouvertes sur le flanc sud du volcan dans la région du cratère Rivals.

Dans ces conditions, le Préfet a décidé la mise en œuvre de la phase d’alerte 2-2 "éruption en cours dans l’enclos Fouqué" du dispositif spécifique ORSEC volcan le 15 septembre 2018 à 4h45. L’accès du public à l’enclos Fouqué, depuis le sentier du Pas de Bellecombe ou depuis tout autre sentier, ainsi que le poser d’aéronefs dans la zone du volcan, sont interdits jusqu’à nouvel avis.

Piton de la Fournaise : la 4ème éruption de 2018 vue des airs

15 Septembre 2018 08h00

L'éruption qui a débuté aux alentours de 4h25 (début du trémor éruptif) au Piton de la Fournaise se situe sur le flanc Sud du cône terminal, en contre bas du cratère Rivals, à environ 500m en aval du Piton Jasmin formé lors de l'éruption débutée le 27 avril dernier. L'éruption est visible du Piton de Bert. Avant d'entreprendre la marche vers le Piton de Bert.

Au plus près de l'éruption

17 Septembre 2018

Selon le bulletin de l’observatoire volcanologique du Piton de La Fournaise, émis à 9h, le trémor volcanique, se maintient à un niveau stable et faible depuis le samedi 15 septembre à 18h.

Au cours de la journée de dimanche, quatorze séismes volcano-tectoniques ont été enregistrés sous les cratères sommitaux. A noter qu’aucune déformation n’est perceptible depuis le début de l’éruption.

Les débits de surface estimés, sont compris entre 2.5 et 5 m3/s pour le début de journée du 17 septembre. Durant la nuit de dimanche à lundi, l’écoulement de la lave s’est poursuivi majoritairement sur le chenal le plus au sud.

Comme nous montrent ces nouvelles images tournées quarante-huit heures après le début de l'éruption, l’activité est stable, indique l’Observatoire volcanologique du piton de la Fournaise. L’activité se concentre désormais en un point de l’ensemble de fissures long de 650 mètres qui se sont ouvertes dans l’ouest de l’enclos en contrebas du cratère Rivals et dans l’axe du piton Jasmin qui s’est formé lors de l’éruption d’avril 2018. Un cône égueulé et plutôt imposant s’est déjà édifié, laissant échapper une coulée parfois puissante, dont la longueur ne dépassait pas deux kilomètres dimanche. Des fontaines de lave continues en jaillissent toujours. Le débit de lave est estimé entre 2,5 et 5 mètres cubes par seconde. Les coulées se dirigent tout d’abord en direction du rempart de l’enclos avant de bifurquer, guidées par la topographie, vers le sud-est. Leur capacité de progression est pour l’instant au moins limitée par la faible pente du fond de l’enclos et la modestie du débit.

Le paysage de l’ouest de l’enclos du piton de la Fournaise est à nouveau en train de subir des transformations avec la formation en cours d’un nouveau cône éruptif depuis samedi 15 septembre dernier. Plusieurs sont apparus dans ce secteur au cours des dernières années, les éruptions successives en noyant partiellement certains plus anciens : le niveau du plancher de l’enclos est remonté d’au moins vingt mètres par endroits, du fait de l’apport de nouvelles coulées de lave. Le même phénomène est en train de se reproduire, inlassablement, ces jours-ci !

Dans son bulletin, l’Observatoire volcanologique du piton de la Fournaise indique : « Le trémor volcanique, indicateur de l’intensité éruptive en surface, se maintient à un niveau stable et faible depuis 18h le 15 septembre». Les scientifiques ont également procédé à des observations : « Le front de coulée se situe toujours dans la partie haute de l’enclos. La coulée continue sa progression vers l’est en se rapprochant progressivement du rempart sud de l’enclos Fouqué ».

Retrouvez les images des précédentes éruptions du Piton de la Fournaise depuis le début de l'année 2018

18 Septembre 2018

L’éruption qui a débuté le 15 septembre se poursuit. Le trémor volcanique, se maintient à un niveau relativement stable et faible depuis ce jour. Selon le bulletin d'activité du jour, deux séismes volcano-tectoniques ont été enregistrés sous les cratères sommitaux au cours de la journée du 17 et trois supplémentaires aujourd'hui. Aucune déformation n’est perceptible depuis le début de l’éruption. Les débits de surface ont été estimés à partir des données satellites et sont compris entre 7 et 11 m3/s. Le front de coulée se situe toujours dans la partie haute de l’enclos et ne semble pas avoir évolué depuis hier, selon l'observatoire.

"Le bras de coulée partant vers l’est semble s’être élargi sur son flanc Nord. Un autre bras de coulée s’écoule vers le sud. Son front ne semble pas avoir progressé depuis hier. En fin de matinée ces deux fronts de coulées se maintenaient à plusieurs centaines de mètres du rempart sud de l’enclos. Le front de coulée situé le plus à l’est se trouve actuellement à 2km environ de la rupture de pentes", détaille le bulletin.

19 Septembre 2018

Le nouveau cône en train de croître dans le secteur sud-ouest de l’enclos atteignait déjà hier, quatre jours seulement après le début de l’éruption, une taille respectable. Selon des observations préliminaires, son diamètre maximal à sa base est de l’ordre de 150 mètres, sa hauteur sans doute proche de 20 mètres.

Plusieurs fontaines de lave, qui fonctionnent toujours en continu, continuent d’assurer sa croissance et son élargissement. Et cela, même si des effondrements périodiques entraînent des pans de parois dans le cratère, évacués par le chenal de sortie du cône, toujours égueulé vers l’aval, en direction du piton de Bert. Ces effondrements bloquent parfois la sortie de la lave, contenue dans le cône éruptif. Le chenal, n’étant plus alimenté, se vidange alors, révélant sa profondeur visible, d’au moins trois mètres, pour huit mètres de large environ. Dès que les blocs effondrés sont disloqués, il sont entraînés rapidement et la lave emplit à nouveau le chenal.

Les débits annoncés par l’observatoire volcanologique variaient ces jours derniers entre 5 et 14 mètres cubes par seconde (estimation à partir de données satellite).

Par ailleurs, dans son bulletin, l'Observatoire volcanologique du Piton de La Fournaise indique que cette éruption débutée le 15 septembre à 4h25 se poursuit, et le trémor se "maintient à un niveau relativement stable et faible".

Un contour de la coulée a pu être déterminé par la plateforme OI2 (OPGC – université d’auvergne) à partir des données des satellites Sentinel de mardi soir, confirmant la position des fronts de coulée. "La coulée avait parcouru environ 2,8 km et se trouvait à 500m du rempart sud de l'Enclos Fouqué. La largeur maximum de la coulée était de 660 m", précise l'OVPF.

Created By
Clicanoo .re
Appreciate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.