Loading

Decré, une saga nantaise La célèbre enseigne fête cette année ses 150 années d'existence.

Esprit de famille. 1867. Jules-César Decré, employé d’un bazar ouvre boutique au cœur de Nantes : c’est le début d’une épopée commerciale et familiale inédite. Originaire de Mayenne, il fonde son magasin à l’angle de la Basse-Grande-Rue (depuis rue de la Marne) et de la rue du Moulin, face à l’actuel magasin. En 1880, le succès est au rendez-vous et marqué par le transfert dans un local commercial plus grand au 6 de la Basse-Grand-Rue. Il est très tôt rejoint par ses deux fils, Jules (photo) et Eugène.

Du bazar au grand magasin

En 1907, le bazar Decré devient Grand Magasin Decré Frères, et dès lors l’enseigne majeure du commerce à Nantes. On livre à domicile, un salon de thé est ouvert, un ascenseur électrique installé. Les vitrines mettent en scène les produits déployés dans les rayons. Les élégantes Nantaises s’y pressent : il flotte comme un air d’ « Au bonheur des dames ».

A l'avant-garde de l'urbanisme commercial

Le premier conflit mondial épargne les frères Decré. De retour aux commandes, ils continuent à moderniser leur magasin. En 1921 Jules-César, le fondateur, s’éteint. Cela n’entame pas l’esprit d’entreprise et d’innovation de ses enfants et petits-enfants. C’est dans ce contexte qu’intervient l’inauguration en octobre 1931 du nouvel établissement commercial. Totalement révolutionnaire, il marque durablement le paysage du centre-ville de Nantes. Œuvre de l’architecte Henri Sauvage, remarqué par les Decré pour son travail avec La Samaritaine à Paris, il est construit en cent jours ouvrés, grâce à l’utilisation d’éléments préfabriqués. Alliant sur sept étages structures métalliques et parements de verre, c’est un geste architectural qui fait date en France et en Europe.

Nantes sous les bombes

Destruction. Le magasin Decré est détruit le 23 septembre 1943 par les bombardements alliés qui accablent Nantes. L’image irréelle de cet enchevêtrement de poutrelles d’acier et de gravats marque les esprits.

Le temps de la reconstruction

Il faut attendre 1949 pour que soit inauguré un nouveau magasin selon les plans de l’architecte Friésé, qui avait secondé Henri Sauvage.

Les Trente Glorieuses

Sur trois étages, l’enseigne nantaise se réinvente avec une mezzanine, une terrasse, un restaurant et même une piste d’atterrissage pour hélicoptère !

Consommation. La famille Decré participe également à la modernisation de la grande distribution française qui accompagne les bouleversements des modes de vie et de consommation des Trente Glorieuses. Ainsi, les premiers hypers naissent dans le giron du GAGMI. Aux côté des Decré, Marcel Fournier, fondateur de Carrefour, la famille Guichard (Casino) ou la famille Mulliez (Auchan) en font partie. En 1967, année du centenaire de Decré à Nantes, la famille Decré ouvre un hypermarché qui prend le nom de Record, au pied du Sillon de Bretagne à Saint-Herblain. Mais cette stratégie ne peut empêcher le début du déclin du groupe Decré, concurrencé par ces hypermarchés qui se développent à Nantes et dans l’agglomération.

De Decré aux Galeries Lafayette

Les Nouvelles Galeries acquièrent progressivement l’affaire familiale Decré à partir de 1979. Elles sont à leur tour absorbées par les Galeries Lafayette qui rénovent le magasin en 1998, puis en 2010 et 2011. Sans en oublier la mémoire puisque le nom « Decré » est accolé à l’enseigne qui donne son nom à tout un quartier.

Exposition. Au 2e étage du magasin, une exposition retrace l'histoire de l'enseigne nantaise, de Decré aux Galeries Lafayette. Au rez-de-chaussée, dans une vitrine du magasin, le visiteur peut entrer dans une maquette du bâtiment imaginé par Henri Sauvage et inauguré en 1931. L'exposition est visible jusqu'à début janvier 2018. Gratuit.

Created By
Ville de Nantes .
Appreciate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.