Loading

Résidence d'artiste Ibai Hernandorena

Une résidence d'artiste dans le cadre du projet ECLAIRCIES

Les questions

et questionnements

du programme au cœur de cette résidence d'artiste

Question : L'œuvre, l'espace, l'auteur, le spectateur

Questionnements : La présence matérielle de l'œuvre dans l'espace, la présentation de l'œuvre

Le rapport d'échelle, l'in situ, les dispositifs de présentation, la dimension éphémère, l'espace public ; l'exploration des présentations des productions plastiques et des œuvres ; l'architecture.

Compétences travaillées en Arts plastiques

Les compétences travaillées sont multiples dans la mesure ou les élèves ont travaillées par groupe. La peinture ne pouvant être réalisée par tous les élèves simultanément.

Certains élèves ont exploré plusieurs actions en changeant de groupe (ainsi, ils ont pu peindre, calculer, photographier, filmer..) , d'autres se sont concentrés sur une seule action.

Mettre en œuvre un projet artistique

Concevoir, réaliser, donner à voir des projets artistiques collectifs.

Domaines du socle : SCCCC 2, 3, 4, 5

Faire preuve d'autonomie, d'initiative, de responsabilité, d'engagement et d'esprit critique dans la conduite d'un projet artistique.

S'exprimer, analyser sa pratique, celle de ses pairs ; établir une relation avec celle des artistes, s'ouvrir à l'altérité

Domaines du socle : SCCCC 1, 3, 5

Dire avec un vocabulaire approprié ce que l’on fait, ressent, imagine, observe, analyse ; s’exprimer pour soutenir des intentions artistiques ou une interprétation d’œuvre.

Se repérer dans les domaines liés aux arts plastiques, être sensible aux questions de l'art

Prendre part au débat suscité par le fait artistique.

Domaines du socle : SCCCC 1, 3, 5

d'autres compétences vont être travaillées en fonction des activités choisies par les élèves.

Notions : in situ, échelle, oeuvre éphémère, performance, matérialité de la peinture, démarche...

Compétences travaillées en mathématiques

(en fonction des groupes de travail)

-> Reconnaître des situations de proportionnalité et résoudre les problèmes correspondants (pour la préparation de la peinture, des dosages....)

Calculer avec des nombres rationnels, de manière exacte ou approchée, en combinant de façon appropriée le calcul mental et le calcul instrumentalisé (pour la préparation de la peinture et le calcul du tracé au sol)

Traduire en langage mathématique une situation réelle à l'aide de configurations géométriques (pour l'utilisation de Pythagore, passage du plan à grandeur nature)

Compétences travaillées en Français

voir à la fin du document les textes produits par les élèves

. Domaine 1 :

. comprendre le fonctionnement de la langue :

> maîtriser la forme des mots en lien avec la syntaxe

> maîtriser la structure, le sens et l'orthographe des mots

> maîtriser le fonctionnement du verbe et son orthographe

. écrire :

> adopter les procédés d'écritures qui répondent à la consigne et à l'objectif

> communiquer par écrit ses sentiments et ses opinions

Domaine 2 : les méthodes et outils pour apprendre

> Choisir et utiliser différents outils et techniques pour garder la trace de ses activités.

> planifier les étapes et les tâches pour la réalisation d’une production.

Quelques réflexions sur la mise en place de ce projet,

ou Les intentions et les attentes de l'enseignant et de l'artiste face à ce projet sous forme de cartes heuristiques.

Déroulement de la résidence

Ibai rencontre les élèves de la classe de 4e A le mardi 28 novembre 2017

il nous présente son travail

Ibai Hernandorena présente son travail

L'après midi est consacré à la présentation du projet et à la mise en place de celui -ci avec les élèves. Les grandes lignes du projet sont présentées, discutées avec les élèves.

Les élèves vont exprimer des intentions personnelles mais l'objectif sera de créer une oeuvre collective.

A partir d'une vue aérienne du collège sur googleearth, et du choix de formes issues de l'architecture, les élèves sont invités à opérer des choix afin de déterminer la forme et l'emplacement de la peinture qu'ils vont réaliser pour le lieu.

Après un long échange collectif , le self sera choisi comme architecture de référence pour créer la forme de la peinture.

Afin de donner corps aux intentions, tout le monde sort dans la cour, sous la pluie, pour choisir l'emplacement et évaluer physiquement l'espace qui sera occupé par la peinture.

Mise en place du dispositif

Création des groupes de travail au choix des élèves

Ces groupes convoquent des compétences multiples et variées.

Le groupe des "architectes" : les élèves devront calculer et mettre en place le rectangle à peindre et le groupe des "chimistes" : les élèves devront préparer le blanc de meudon et les divers dégradés selon des calculs très prècis.

compétences du socle travaillées :

. Mettre en œuvre un projet

Se repérer dans les étapes de la réalisation d'une production plastique et en anticiper les difficultés éventuelles.

voir aussi les Compétences en mathématiques ci-dessus

Le groupe point de vue (images fixes : les photographes, images mobiles : les vidéastes) qui devra rendre compte des actions de l'ensemble des groupes selon des points de vue personnel et qui permettra de garder trace de cette résidence, de ces temps forts, de cette performance !

compétences travaillées :

Expérimenter, produire, créer

Recourir à des outils numériques de captation et de réalisation à des fins de création artistique.

Le groupe gestion des images qui récupère et sélectionne les images produites afin de créer un film.

compétences travaillées :

Expérimenter, produire, créer

Recourir à des outils numériques de captation et de réalisation à des fins de création artistique.

On découvre le matériel qui sera utile à notre réalisation

Les outils
Du blanc de meudon et des pigments

Les tests pour réaliser le dégradé commencent après avoir réaliser maints calculs pour trouver les bons dosages.

la préparation du blanc de meudon

Le blanc de meudon est testé sur le sol afin de trouver la bonne consistance.

Tout doit être pesé, la rigueur et la précision sont omniprésents
Ibai supervise le projet

Simultanément le groupe "des architectes" va calculer la mise à l' ECHELLE de l'espace à peindre et le placer dans l'espace réel.

placer la peinture dans l'espace

Les conditions météo impose des changement de position, le sol ayant été envahi par de multiple flaque d'eau aux endroits pensés pour dessiner le rectangle à peindre.

Les essais de dégradé commencent en parallèle

il faut encore calculer

Essais de dégradé sur des laies de papier

une salle d'arts plastiques dans l'action

Les essais de jaune

Essais sur le sol

En parallèle le groupe "point de vue" s'active

il s'agissait de rendre compte des actions menées par l'image fixe et animée en travaillant des points de vues variés, parfois insolites.

On utilise des notions déjà abordées vue plongeante / en contre plongée, on utilise des téléphones portables, un reflex, une petite camera, des go pro et un drone, des optiques variées (macro, fish eyes ..) et on découvre la profondeur de champ avec le reflex.

Un groupe de 2 élèves trie et classe les prises de vues au fur et à mesure.

Ce groupe devra réalise un petit clip, une petite video.

Jeudi 30, le grand jour

De nouveaux calculs pour les dilutions du blanc de meudon afin de produire la quantité nécessaire à la réalisation de la peinture in situ

On trace avant de peindre la grande surface à peindre : 160m2

Enfin, on applique le blanc de meudon

Préparation des dégradés

Nouveaux calculs pour les préparations à l'échelle

Enfin les mélanges sont prêts

On commence à peindre le dégradé in situ.

C'est la récrée ! L'action pose question, la peinture interroge.

"Mais qu'est ce que vous faites ?"

le groupe point de vue en pleine action !

La presse locale est venue !!!

enfin la peinture terminée ....Avant la pluie !

Point de vue aérien sur la peinture terminée réalisé avec le drône

16h30 la sonnerie retentie .....il pleut... et déjà la peinture disparaît.

De la créativité jusqu'à la dernière minute

Les préparations de dégradés restantes sont exposées dans la galerie de l'établissement

Un groupe d'élèves accompagné d'Ibai réfléchi et expérimente plusieurs dispositions possibles dans la salle.

Reflexion sur l'installation

Pendant ce temps, le reste de la classe range et nettoie la salle.

Vernissage au Lycée de Pons

Un tirage photographique grand format est présenté sur le mur. La photographie garde trace de l'évènement. Elle pérénnise la peinture éphémère. Un petit film présente les actions des élèves, les étapes du projet, la performance.

Cette même image sera installée dans le self (point d'origine de sa création).

Deux élèves très investis expriment leur ressenti,

leur contribution à l'élaboration de ce projet collectif.

La photographie enfin installée dans l'espace qui la vue naitre : le self.

Tous les élèves pourront ainsi retrouver la peinture à jamais disparue

Quelques textes sur la restitution de ces 20 heures d'arts plastiques ont été rédigés avec le professeur de Français juste après l'événement, dès le lendemain.

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.