Salon Nautique Le Cap d'Agde #2016

17ème Salon Nautique d'Automne

Un évènement majeur de l'après-saison qui ne cesse de grandir

Profitant d’un beau soleil et d’une configuration idéale en ce long week-end de la Toussaint, la grande fête de la plaisance et du nautisme qu’est le Salon Nautique d’Automne a rassemblé, du vendredi 28 octobre au mardi 1er novembre, plus de 43 000 visiteurs sur la zone Technique du Cap d’Agde.

Pour cette 17ème édition, les partenaires institutionnels que sont la Ville d'Agde, la Sodéal, le Conseil Départemental de l’Hérault et la Région Occitanie-Pyrénées Méditerranée se sont unis aux côtés de l’Association des Professionnels du Nautisme pour proposer une programmation riche et variée. Plus de 500 bateaux étaient mis à la vente, sur flots comme sur terre, 15 conférences sur des sujets touchant au monde nautique ont été proposées, sans oublier des démonstrations sur l’eau, des régates, ou encore la présence de nombreux exposants et de professionnels de la filière.

Avec, en point d’orgue, la venue de deux personnalités marquantes du monde nautique. Tout d’abord le parrain de cette édition 2016, Jean Galfione, ancien perchiste médaillé d’Or aux Jeux Olympiques d'Atlanta en 1996, et qui s’est reconverti avec brio dans la pratique de la voile. Ensuite François Sarano, océanographe, et ancien conseiller scientifique du célèbre Commandant Cousteau...

Couper de ruban

Vendredi 28 octobre 2016, se sont réunis autour du Maire d’Agde Gilles D'Ettore, pour le traditionnel couper de ruban marquant l’ouverture du Salon, Stéphane Hugonnet, Conseiller Municipal et Président de la Sodéal, Thierry Marangé, Commissaire du Salon, Sébastien Frey, Premier Adjoint au Maire et Conseiller Départemental, Didier Cordoniou, Vice-Président de la Région Occitanie, délégué au Tourisme et Président du Parlement de la Mer à Sète, Géraldine Sanchez-D’Ettore, Conseillère Régionale, Sylvain Pereyre, Président de l’Association des Professionnels du Nautisme, ainsi que plusieurs Maires et élus du territoire intercommunal.

Une vitrine pour notre station

«Je suis très heureux de vous retrouver ici chaque année, lors de ce Salon Nautique qui allie à la fois le rêve et la convivialité. Cet événement permet en effet de mettre en lumière le savoir-faire et le professionna- lisme des acteurs de la filière du nautisme, sans qui ce Salon n’existerait pas. Il ne faut pas oublier que, sur une zone qui s’étend de Collioure au Grau-du-Roi, Le Cap d’Agde est le seul à disposer de 40 000 anneaux, ce qui fait de lui le premier port de plaisance. Nous avons donc la responsabilité de préserver cet espace, dans le respect de son environnement, afin de continuer à le faire vivre et à profiter de cette croissance bleue. Ce Salon Nautique est également une vitrine de notre station. Il participe pleinement à l’animation de l’après-saison en compagnie des événements comme “Cap échecs” ou le “National Tennis Cup” qui se déroulent ce même week-end de la Toussaint. Tout cela contribue à une dynamique économique positive pour notre station. Je tiens ici à remercier toutes les personnes qui ont rendu possible cette 17ème édition, et je vous souhaite à toutes et à tous de trouver votre bonheur lors de ces cinq jours.»

Gilles D’Ettore Maire d’Agde, Président de l’Aggglomération Hérault Méditerranée

Jean GALFIONE, Parrain du salon

De la perche à la voile, entre ciel et mer

Jean Galfione
Jean Galfione, vous êtes le parrain de cette 17ème édition du Salon Nautique d’Automne. Que représente ce rôle pour vous ?

Même si ça fait maintenant presque 10 ans que je suis dans le monde de la voile, c’est comme une seconde vie d’être dans le milieu maritime, et me demander d’être parrain d’un Salon Nautique comme celui du Cap d’Agde, c’est extrêmement de fierté et c’est aussi une reconnaissance par rapport à ma deuxième carrière sportive en tant que skipper. J’avais déjà entendu parler de ce Salon, mais je ne le connaissais pas, et je suis très content d’avoir la possibilité de le visiter. C’est un beau et gros Salon avec beaucoup d’animations, beaucoup de choses qui se passent sur l’eau et il vrai que les salons nautiques à flot sont rares, c’est donc d’autant plus intéressant pour moi.

Comment passe-t-on du saut à la perche à la voile ?

C'est un débat en soi qui prendrait beaucoup trop de temps à expliquer. Pour faire simple, j'ai toujours été fan des marins, des bateaux et des voiliers, je lisais des romans d’aventure quand j’étais petit qui me faisaient rêver, et à la fin de ma carrière de perchiste, j’ai eu la possibilité de naviguer sur des Class America grâce à des amis qui faisaient des régates. Petit à petit, j’ai gagné ma place sur différents postes sur des bateaux plus importants, et j’ai eu envie de continuer ma formation sur la coure au large. Voilà comment j’en suis arrivé là.

Est-ce que la pratique d’un sport de haut niveau est un plus par rapport aux autres skippers ?

Le sport de haut niveau est très formateur, on apprend beaucoup de valeurs, dans le dépassement de soi par exemple, et les anciens sportifs de haut niveau sont souvent de bonnes recrues, peu importe le domaine. Pour ce qui est de la voile, cela sert, c’est indéniable, pas seulement pour la navigation, mais pour tout ce qui passe en amont. Monter un projet, savoir s’entourer, se préparer, aussi bien physiquement que mentalement... En cela, la pratique ancienne du sport de haut niveau m’aide grandement. Sans oublier le goût de la compétition qui m’animera toujours.

Quelle est votre actualité pour les mois à venir ?

Je suis en pleine préparation de mon projet principal, la Route du Rhum qui se déroulera en 2018. Depuis cette année, j’ai un nouveau bateau, toujours en Class 40, mais plus rapide, donc je revois mes objectifs à la hausse, en espérant bien figurer parmi les premiers. Là, je suis en phase de préparation, surtout au niveau de la découverte du bateau, pour apprendre à naviguer dessus, et à voir ce qu’il faut pour le faire évoluer et l’adapter. Ensuite, ça sera une petite pause jusqu’au printemps puis viendra la reprise d’une nouvelle phase de préparation, encore plus intensive.

Pour finir, quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui souhaitent se lancer dans la pratique de la voile ?

Je ne suis pas le mieux placé pour donner des conseils, vu que je suis arrivé très tard dans le monde de la voile, et que je ne suis pas le meilleur exemple. Mais il faut avoir la passion, aller naviguer, prendre n’importe quel bateau, n’importe quel support qui a des voiles, et partir naviguer. C’est sur l’eau qu’on apprend, qu’on voit, qu’on découvre. Comme conseil néanmoins, je donnerai le suivant : il faut être à l’écoute, de soi, du bateau, mais surtout des entraîneurs, des professeurs, des professionnels et des anciens, de ceux qui savent. C’est dans leur parole que réside la meilleure école de la vie et de voile. Les écouter, c’est le meilleur moyen de progresser.

Zoom sur François SArano

Autre personnalité marquante présente lors de cette 17ème édition du Salon Nautique, l'océanographe François Sarano.

Il a été chef d’expédition et ancien conseiller scientifique du Commandant Cousteau. A l’occasion d’une conférence, il a présenté ses souvenirs des excursions réalisées en compagnie du célèbre Commandant au bonnet rouge, et a également présenté les actions de son association, Longitude 181, qui a pour objectif de promouvoir la découverte de la nature, des hommes et de leurs traditions, et des richesses de la planète, durablement et équitablement.

En outre, en partenariat avec le cinéma d’Agde “Le Travelling”, lors de diffusion du film “L’Odyssée” de Jérôme Salle, programmée vendredi 28 octobre et pour lequel il a été conseiller technique et doublure de Lambert Wilson pour les scènes de plongée sous-marine, François Sarano a animé une conférence-débat en fin de projection, aux côtés de Renaud Dupuy de la Grandrive, responsable de la Direction de la Gestion du Milieu Marin d’Agde.

LA BELLE HISTOIRE DU SEA EXPLORER

C’est peu dire qu’il n’est pas passé inaperçu lors de ce Salon Nautique. Lui, c’est le “Sea Explorer”, un catamaran à voile, à la coque en fer, aux dimensions impressionnantes. Jugez plutôt : 25 m de long sur 12 m de large, un poids de 25 tonnes et une plateforme de 250 m2 répartie sur trois niveaux.

Le Sea Explorer est à mettre au crédit de la SCIC Terre Marine, Société Coopérative d’Intérêt Collectif, qui a mis 4 ans pour le bâtir. “Ce bateau nous l’avons éco-construit. En effet, 60% des matériaux qui le composent sont recyclés, avoue Michel Franck. Il a été créé pour répondre à deux grands axes, l’un pédagogique, l’autre scientifique. Avant tout, nous voulons sensibiliser et éduquer le grand public à travers des sorties en mer. C’est là l’axe n°1. Notre volonté, c’est d’emmener les enfants, car on croit beau- coup dans les enfants, qui seront les citoyens et les garants de la mer de demain. Avant de vouloir protéger quelque chose, il faut l’aimer, et c’est là que nous intervenons. Pour aimer, il faut comprendre, pour comprendre il faut apprendre et pour apprendre, il faut découvrir. Le bateau sera également entièrement équipé pour les personnes à mobilité réduite et en fauteuil.

S’agissant du 2ème axe, le volet scientifique, nous allons emmener des scientifiques en mer, à moindre coût, afin qu’ils puissent collecter des informations nécessaires pour approfondir leurs recherches”. Autre détail marquant à propos du Sea Explorer, les noms de personnes qui sont inscrits sur sa coque. “Ce sont toutes les personnes qui ont participé au financement de ce bateau lors de l’opération que nous avons lancée, “Noms en mer”. Ce sont des personnes qui croient en notre projet, et, sans elles, le Sea Explorer n’aurait jamais vu le jour. écrire leurs noms et prénoms sur la coque, c’est notre moyen de les remercier, et de ne jamais oublier, quand nous naviguerons, qu’elles ont rendu cela possible”.

Bateau à vocation pédagogique et scientifique, le Sea Explorer est programmé pour une mise à l’eau au mois d’avril 2017.

ILS ETAIENT SUR LE SALON

Rencontre avec trois nouveaux exposants

Serenity Service

Franck Petit et Bernard Pilato

2 bis quai de la Trirème • 34 300 Le Cap d’Agde

Tél. 06 60 24 75 29 - bernard@serenity-services.fr

Fraîchement créée en octobre 2016, la société Serenity Service a eu l’opportunité de participer à cette 17ème édition du Salon Nautique. “Pour nous, cela représente beaucoup, car nous sommes une toute nouvelle société, et profiter de la vitrine qu’offre le Salon Nautique, ça ne peut qu’être bénéfique pour notre lancement”.

Le concept de Serenity Service est plutôt simple. “Nous proposons diverses formules pour nous occuper des bateaux qui sont dans un port. Cela peut aller du simple entretien à de la remise en marche, avant que les propriétaires qui, souvent, n’habitent pas là où leur bateau est à quai, puissent, en venant le chercher, le retrouver en parfait état”. Serenity Service propose également de la surveillance visuelle, et une vigilance accrue durant les périodes de forts vents ou de précipitations. “Nous sommes les yeux des propriétaires quand ces derniers ne sont pas sur place. Nous proposons également d’autres services, comme l’entretien ou la préparation d’un bateau en vue d’une future vente”.

Occas-tillage

Woldwood France

Margareth Casey

6 avenue Tournelli • 06 600 Antibes

Tél. 04 93 34 28 27 - www.occas-tillage.com - occastillage@gmail.com

Depuis plus de 30 ans, la société Occas-tillage propose au sein des 350 m2 de sa boutique, tout ce que comprend le monde nautique. “Nous proposons des pièces nautiques d’occasions, ainsi qu’un service de dépôt-vente gratuit sur notre site Internet. Nous avons également une boutique d’accastillage qui vend du neuf, comme des chaînes, des ancres, du cordage, ou encore des éléments de sécurité”.

C’est la première année que Margareth Casey effectue le déplacement d’Antibes pour participer au Salon Nautique. L’occasion était belle de présenter les autres activités qui composent la société Occas-tillage. “Tout d’abord, nous sommes spécialisés dans les fournitures en teck de première qualité pour la marine. Nous fabriquons sur mesure des caillebotis, des plage-arrières, des bacs à douche ou même des salles de bains. Nous proposons aussi la fabrication de pièce en teck spécifique à la demande du client”. Autre activité récemment lancée, la distribution de la marque Lava Stone. “Il s’agit de pierres volcaniques de très haute qualité, qui sont traitées et transformées afin de créer des objets haut de gamme comme des tables, des plans de travail ou encore des vasques. Ces objets s’adaptent aussi bien à un bateau qu’à une maison, et apportent une touche unique”.

Jeannette Marine

Jérôme et Fanny Jeannette

153 route des 4 chansons - Route du Lido - 34 200 Sète

Tél. 04 67 51 40 35 - contact@jeannette-marine.com - www.jeannette-marine.com

«Honnêtement, ce Salon Nautique est une très belle surprise pour nous» avoue Jérôme et Fanny Jeannette, qui ont ouvert leur boutique à Sète au mois d’avril 2016. «Nous ne nous attendions pas à avoir autant de passage sur notre stand, car cela fait à peine 6 mois que la boutique existe, mais nous sommes très satisfaits d’être venus. Nous avons d’ores et déjà vendu plusieurs produits, et édité beaucoup de devis. Quand on a nous a dit que le Salon Nautique était une belle vitrine pour les exposants, nous n’étions pas forcément convaincus. Après 5 jours de Salon, le constat a complétement changé !»

Au sein de leur boutique, Jérôme et Fanny vendent des bateaux neufs et d’occasion des marques Adventure, BWA ou encore 3D Temper. On y trouve également des moteurs de la marque Mercury, neufs, et des remorques, neuves elles aussi, de la marque Mecanorem. Depuis la fin de l’été, le magasin est dorénavant franchisé USHIP, et propose tous les produits du catalogue de cette enseigne, dans des domaines comme l’accastillage, la navi-gation, l’électronique ou encore le mouillage.

Association des Professionnels du Nautisme du Cap d’Agde

Salon Nautique d’Automne - Zone Technique du Port - 34300 Le Cap d'Agde

04 67 21 54 73 - contact@capsalon.com

www.capsalon.com

Created By
Jérôme BISPE
Appreciate

Credits:

© 2017 Ville d'Agde © Joel Tron Service Communication Ville d'Agde © Anne-Sophie Marcenac, cinéma Le Travelling pour la photo de François Sarano

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.