Loading

30 engagements pour l'avenir de la Loire Fin 2015, le Conseil métropolitain adoptait un programme de 30 engagements pour la Loire faisant suite au grand débat citoyen « Nantes, la Loire et nous ». Depuis, de nombreuses actions concrètes se sont mises en place...

Guinguettes, Débords de Loire, touristes à vélo le long des rives… Depuis la fin du grand débat citoyen sur l’avenir de la Loire, les 30 engagements se traduisent par des actions concrètes. La Loire, symbole fort de la métropole, retrouve ainsi peu à peu une intimité avec les habitants de Nantes et de son agglomération.

« Les 30 engagements issus du Débat Nantes, Loire et Nous permettent au fleuve de reprendre toute sa place dans la métropole. Une Loire animée qui renoue avec sa vocation portuaire et maritime, en proposant de nouvelles activités et en préservant sa richesse écologique », témoigne Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole.

Pendant plus de huit mois, d’octobre 2014 à mai 2015, un grand débat citoyen sur l’avenir de la Loire a embarqué plus de 40 000 habitants de la métropole, impliqué fortement plus de 5 000 d’entre eux et généré une grande diversité de contributions. La commission du débat avait alors établi un rapport assorti de 25 recommandations analysées par les services et les élus de Nantes Métropole. Fin décembre 2015, le Conseil Métropolitain présentait 30 engagements pour une reconquête de la Loire.

Visionnez le film de synthèse du grand débat

Nous nous engageons sur le temps long, car l’enjeu de ce débat, c’est non seulement la réconciliation avec notre fleuve, mais c’est aussi l’opportunité d’un fil directeur, car la Loire créait du lien entre nous tous. Nous nous engageons également sur des actions avec une visibilité immédiate pour répondre à une forte attente des habitants, une envie de Loire, une impatience de Loire ! - Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole

Quatre ans de travaux de la Conférence Permanente Loire

Du 31 mai 2016 à janvier 2021, la Conférence Permanente Loire a veillé à la bonne réalisation des 30 engagements portés par les élus métropolitains. En février 2021, une nouvelle Conférence Permanente Loire sera élue pour poursuivre ce travail.

30 engagements : où en est-on ?

La Conférence Permanente Loire porte un regard attentif sur la réalisation de ces 30 engagements, regroupés en 6 parties et 12 chantiers majeurs.

La Loire, source de plaisir

Animer davantage les berges, créer des évènements sur la Loire, promouvoir les activités nautiques, proposer une piscine en bords de Loire… Les initiatives foisonnent pour que Loire rime avec plaisir… On peut citer l’évènement Débord de Loire 2016 avec le Belém et l’édition 2019 avec le Belém et l’Hermione. Pendant quelques jours et autour d’une flottille réunissant l’ensemble des navigations fluviales maritimes, professionnelles, amateurs, patrimoniales ou de loisirs, les bords de Loire ont dansé dans une fête populaire. Dans cet esprit, des guinguettes sont apparues et apparaissent chaque année, de l’amont à l’aval. On peut aussi parler de l’enjeu d’amélioration des conditions de mise à l’eau pour les pratiques de loisirs, encadrées par de nombreux clubs nautiques, qui est passé par un inventaire des cales, l’établissement de priorité et des études préalables. Demain, des travaux d’amélioration seront effectués, prenant en compte la richesse environnementale de la Loire.

La Loire, source de promenade

Se promener à pied ou à vélo le long de la Loire, cheveux au vent, au plus près de la nature… Que ce soit via des aménagements du parcours de la « Loire à vélo » ou des cheminements « Loire à pied », la Loire offre de multiples lieux de balades au rythme de chacun et selon ses envies.

Il faut aussi se réjouir de la création des belvédères de l’Île de Nantes, de Chantenay et du parcours des sémaphores depuis Saint-Nazaire (belvédères à Couëron et à Saint-Herblain). Ils sont des balises, des points de rencontres et de découvertes de la Loire et de son environnement.

Suivant le Schéma directeur « Loire à pied », deux parcours sont en projet à Indre-Saint-Jean-de-Boiseau-La Montage, une étude préalable est en cours sur l’aménagement des rives de Basse-Goulaine, de nombreuses réflexions des communes de l’amont nord, depuis Nantes, en passant par Sainte-Luce, Thouaré et Mauves-sur-Loire. L’Ile Forget à Saint-Sébastien verra éclore la Station nuage en 2021.

La Loire, patrimoine écologique à préserver

Découvrir ou redécouvrir l’Angélique des estuaires et le Scirpe triquètre soulignant la richesse patrimoniale de la végétation des bords de Loire, évoquer la gestion de l’eau, tant quantitativement que qualitativement, porter un projet alimentaire territoriale en lien avec la Loire... 31 actions visent à préserver le précieux patrimoine écologique de la Loire.

Les enjeux et valeurs associés à la Loire ont été intégrés aux révisions du SCOT de Nantes Saint-Nazaire et du Plan Local d’Urbanisme Métropolitain. Les travaux de restauration des marais de l’Erdre ou de la Chézine, comme la création d’infrastructures pluviales, les bassins de stockage ou de restitution, concourent également à la protection du milieu. La révision du Schéma d’Aménagement et de Gestion de l’Eau pour l’estuaire de la Loire est en cours. Il deviendra le document-cadre pour l’ensemble des projets et des documents d’urbanisme.

Photo : © Nantes Métropole

La Loire, support d’activités économiques

La Loire est un important et très ancien support d’activités, tant pour l’industrie, le transport, la construction navale, le port, que pour le tourisme, le nautisme, la pêche… 80 % des actions étaient achevées fin 2019. En 2018, la ligne de transport fluvial de marchandises Flexiloire a été mise en service entre Nantes et Montoir.

À Cheviré (Nantes Bouguenais), des plateformes de matériaux pour les chantiers métropolitains ont été créées et, en lien avec le développement de la filière nautique Nantes/Saint-Nazaire/la Baule qui vise à inventer les nautismes de demain, un pôle innovant est en création dans le bas Chantenay.

Photo : © Nantes Métropole

De nouveaux paysages en bord de Loire

Dans ses usages symboliques et quotidiens, la Loire est incontestablement l’élément phare de ce qui est partagé par tous les métropolitains. Vivre ces nouveaux paysages, c’est aussi profiter de nouveaux lieux mis en valeur : patrimoine industriel à réinvestir, patrimoine culturel à révéler, remise en état des berges… Créateurs de liens, le fleuve connecte entre eux les projets urbains (Loire au cœur, avec la vue sur l’emmarchement de la Petite Hollande vers la Loire, Ile de Nantes, Bas Chantenay, Pirmil les Isles, Malakoff Pré-Gauchet) et les projets paysagers (chaussée Robert à Indret). Un équilibre retrouvé entre centre et périphérie.

Une Loire plus franchissable

Pour mieux circuler d’une rive à l’autre de la Loire, il est là question d’augmenter les capacités de franchissement de la Loire. Les principales mises en œuvre de cet axe de réflexion se concrétisent dans le Plan de Déplacement Urbain adopté en 2019, dans le développement de trois nouvelles lignes de tramway, dans le schéma de développement du vélo, dans la transformation du pont Anne de Bretagne en un nouveau pont-belvédère accueillant tous les modes de déplacement, dans la création d’une nouvelle ligne de navibus reliant le Bas Chantenay à l’ouest de l’Île de Nantes (Hangar à Bananes) ou encore dans la réalisation d’un appel à projets « Flots » pour encourager le développement des mobilités fluviales.

Photo : © Nantes Métropole