Loading

Boîte à outils de la campagne

Filles, Pas Epouses : Le Partenariat Mondial pour la Fin du Mariage des Enfants est heureuse de lancer un appel à l’action pour mettre fin au mariage des enfants via sa campagne Le pouvoir aux filles. Cette campagne comprendra toute une panoplie d’activités et d’actions auxquelles vous et votre organisation pourrez participer.

La présente boîte à outils s’adresse aux organisations de la société civile œuvrant à l’égard du mariage des enfants. Elle explique, étape par étape, comment prendre part à la campagne et continent un ensemble complet de ressources à cet effet.

Table des matières

1. À PROPOS DE LA CAMPAGNE

2. PARTICIPER

3. OUTILS ET RESSOURCES

4. LANCEMENT DE LA CAMPAGNE

5. MOBILISATIONS DE CAMPAGNE AU NIVEAU NATIONAL

À PROPOS DE LA CAMPAGNE

Chaque année, des millions de filles sont mariées avant l’âge de 18 ans. Les mariages et unions d’enfants, précoces et forcés*, des actes de violence basée sur le genre, bloquent l’accès des filles à l’éducation et menacent leurs droits, leur santé, leur sécurité et leur autonomie. Nous souhaitons l’avènement d’un monde où les filles vivent à l’abri du mariage des enfants et disposent des opportunités et de l’autonomie nécessaires pour réaliser leurs rêves et décider de leur propre avenir.

La campagne Le pouvoir aux filles : un appel à une action immédiate pour mettre fin au mariage des enfants.

Le mouvement pour la fin du mariage des enfants est à l’origine de nombreux progrès au cours de la dernière décennie. Des millions de filles bénéficient d’une liberté accrue, de meilleures perspectives d’avenir et d’une plus grande capacité à décider de leur vie et de sa trajectoire. Cependant, beaucoup reste encore à faire. Nous devons accélérer les progrès et renforcer nos efforts communs pour mettre fin au mariage des enfants et veiller à ce que cette génération soit la dernière à marier ses filles.

Entre septembre 2021 et mars 2022, nous nous mobiliserons autour de la campagne Le pouvoir aux filles. Ensemble, nous montrerons aux décideur·se·s l’urgence du problème et les exhorterons à agir dès maintenant. Nous devons éliminer les entraves à la liberté et à l’autodétermination des filles et donner à ces dernières les moyens de faire des choix concernant leur corps, leur vie et leur avenir. Pour cette campagne, nous souhaitons amplifier la voix des filles et créer un environnement où elles peuvent canaliser leur force individuelle et réaliser leur potentiel. Nous souhaitons pousser les décideur·se·s à prendre des engagements concrets et à rendre des comptes de manière à faire du mariage des enfants une priorité politique et financière.

Ensemble, mettons fin au mariage des enfants.

*Dans la présente boîte à outils, le terme « mariage des enfants » englobe toutes les formes de mariages et d’unions d’enfants, précoces et forcés dont au moins une des parties n’a pas 18 ans.

Appel à l’action de la campagne

La campagne Le pouvoir aux filles vise à exhorter les gouvernements, les bailleurs de fonds, les entités responsables, la société civile, les filles et les communautés à prendre un engagement de campagne pour faire de cette génération la dernière à connaître le mariage des enfants.

Nous appelons à des engagements courageux qui seront financés et mis en œuvre. Unissons nos forces pour faire prévaloir les droits des filles et mobiliser les communautés. Pour mettre fin au mariage des enfants au cours de cette décennie, nous avons besoin d’engagements qui :

  • placent les filles au centre de nos efforts ;
  • transforment les normes sociales ;
  • élargissent la portée des programmes et initiatives qui ont fait leurs preuves de manière à atteindre plus de filles ;
  • aident les mouvements de la société civile à provoquer des changements ;
  • donnent lieu à des actions politiques et économiques à l’égard du mariage des enfants..

En prenant un engagement de campagne, vous annoncez aux filles de partout dans le monde que leur avenir et l’égalité des genres sont votre priorité. En tant que mouvement, nous utiliserons ces engagements pour pousser les décideur·se·s à honorer leurs promesses.

Vous trouverez plus loin des instructions pour soumettre votre propre engagement.

PARTICIPER

La présente boîte à outils expose en détail les trois étapes faciles pour prendre part à la campagne Le pouvoir aux filles.

Prendre un engagement

Participer à notre lancement mondial

Organiser des activités de campagne dans votre pays

OUTILS ET RESSOURCES

Nous vous invitons à utiliser ces outils et ressources (et tout autre matériel de campagne que vous souhaitez créer) pour promouvoir la campagne sur vos réseaux sociaux ou votre site Web.

Éléments graphiques pour les réseaux sociaux : tout le monde peut utiliser ces éléments de campagne sur Twitter, Instagram, Facebook et LinkedIn.

Logo : vous pouvez utiliser le logo Le pouvoir aux filles dans vos documents et produits de campagne.

  • Évitez de superposer le logo sur une photo si l’arrière-plan n’est pas sombre. Pour placer le logo sur une photo, nous recommandons de placer d’abord un fond derrière le logo.

Prospectus de la campagne : partagez ce bref survol de la campagne avec vos partenaires et sur vos réseaux.

Bannière de courriel : ajoutez la bannière de campagne au bas de vos courriels et associez-la à l’adresse fillespasepouses.org/le-pouvoir-aux-filles pour aider à faire connaître la campagne.

Cadre de profil pour les réseaux sociaux : manifestez votre appui envers la campagne en ajoutant ces cadres à votre image de profil sur les réseaux sociaux.

LANCEMENT DE LA CAMPAGNE

FESTIVAL VIRTUEL LE POUVOIR AUX FILLES

Joignez-vous à Filles, Pas Epouses le 30 septembre 2021 lors de notre festival virtuel organisé pour le lancement de la campagne Le pouvoir aux filles.

Profitons de cette occasion pour échanger, apprendre et mobiliser notre vaste mouvement.

Lors de cette journée complète d’événements, vous aurez l’occasion d’élargir votre réseau et de vous joindre à différentes séances pour discuter des solutions à l’égard du mariage des enfants. Nous vous montrerons également comment organiser votre propre action nationale de campagne.

Activistes, société civile, gouvernements... le festival est ouvert à tous et à toutes. Il se déroulera sur Zoom (en anglais, traduit simultanément en français et en espagnol) et sur nos réseaux sociaux et fera place à des événements de partout dans le monde. Inscrivez-vous pour y participer et suivez-nous sur Twitter pour rester au fait des plus récentes annonces sur le festival.

Comment puis-je manifester mon soutien lors du festival virtuel ?

En plus d’assister au festival virtuel et de participer aux séances qui vous intéressent, vous pouvez manifester votre soutien sur les réseaux sociaux en prenant un engagement de campagne et en le publiant accompagné des éléments graphiques de la campagne. N’oubliez pas d’utiliser les mots-dièses #Lepouvoirauxfilles et #PowerToGirls et notre cadre de profil dans vos publications !

Pour savoir comment prendre un engagement de campagne, consultez la section suivante.

PRENDRE UN ENGAGEMENT DE CAMPAGNE

Prenez un engagement au nom de votre organisation ou en votre nom : dites-nous ce que vous comptez faire pour mettre fin au mariage des enfants. Il est essentiel de canaliser notre voix collective pour souligner l’urgence de cette campagne. Chaque action et chaque engagement compte.

Voici quelques exemples d’engagements de campagne :

Société civile

« Notre organisation appuiera la campagne Le pouvoir aux filles par son travail en faveur des droits, du leadership, de l’autonomie et de l’autodétermination des filles. Avec la collaboration de chacun et chacune d’entre nous, ensemble, nous pouvons mettre fin au mariage des enfants ! »
« Pour appuyer la campagne Le pouvoir aux filles, nous lancerons en octobre une pétition nationale pour appeler le gouvernement à garantir le respect des droits des filles et des adolescentes et à agir contre les mariages et unions d’enfants. »

Jeunes activistes

« Pour appuyer la campagne, je vais appeler mon député/ma députée à réclamer une réforme des lois sur le mariage des enfants cette année. On devrait avoir la liberté de choisir lorsqu’il est question de son corps, de son avenir et de sa vie. »
« Pour appuyer la campagne, je vais organiser un événement avec ma communauté afin de sensibiliser le public aux autres possibilités d’avenir pour les filles. Le pouvoir aux filles, cela veut dire faire tomber les barrières qui m’empêchent de m’instruire, de choisir, de vivre mon avenir. »

MOBILISATIONS DE CAMPAGNE AU NIVEAU NATIONAL

La campagne mondiale Le pouvoir aux filles intensifiera la pression internationale sur les gouvernements. Cependant, pour que ceux-ci passent à l’action, nous devons faire pression sur les décideur·se·s et les pousser à prendre des engagements au niveau national. C’est là que vous pouvez faire une différence énorme !

Lancez votre propre campagne de mobilisation nationale ou locale Le pouvoir aux filles, ou associez la campagne à votre travail actuel à l’égard du mariage des enfants. Quelle que soit votre préférence, nous espérons que la visibilité et la pression additionnelles de la campagne sur vos décideur·se·s au niveau national les encourageront à prendre un engagement.

Dans la prochaine section, vous trouverez des recommandations étape par étape pour créer votre propre campagne nationale ou locale, ainsi que des outils et ressources pour y contribuer. Nous présentons également les meilleures façons de mobiliser la population de manière à montrer aux pouvoirs publics l’appui croissant envers le mouvement pour la fin du mariage des enfants.

ÉTUDE DE CAS : PRATIGYA

Crédit photo : Pratigya, Légende : Activités de la campagne menée par Pratigya en Inde afin de recueillir des engagements pour mettre fin au mariage des enfants.

Cette organisation de jeunes de l’Inde, qui œuvre dans 16 districts du Jharkhand, possède une vaste expérience de travail dans sa communauté. Ses activités se concentrent particulièrement sur l’éducation des enfants et des jeunes. Dans le cadre de sa campagne, Pratigya mène des actions communautaires à Ranchi (bidonvilles) et à Khunti (villages tribaux), ainsi qu’à l’échelle de l’État par la mobilisation de leaders politiques et religieux.

Depuis le lancement de sa campagne Le pouvoir aux filles en août 2021, Pratigya a recueilli environ 1 200 signatures à son engagement « Dressons-nous contre le mariage des enfants ». En plus d’utiliser des affiches, l’organisation a fait connaître la campagne en distribuant des brochures et en discutant avec des décideur·se·s. Pratigya mobilise différentes parties prenantes de divers départements, notamment des autorités locales de Ranchi et Khunti ayant participé au lancement de sa campagne. Pratigya a collaboré avec des enfants lors d’activités de création d’affiches et a aussi été interviewée à propos du mariage des enfants dans une émission de radio pour enfants. Pratigya a également mobilisé des leaders politiques et religieux, qui ont exprimé leur soutien envers la campagne et le travail de l’organisation dans des vidéos.

Crédit photo : Pratigya, Légende : Activités de la campagne menée par Pratigya en Inde afin de recueillir des engagements pour mettre fin au mariage des enfants.

Premièrs étapes

Quel est votre objectif ?

Avant de planifier vos activités ou vos stratégies, songez d’abord au changement que vous souhaitez réaliser grâce à votre campagne. Quel engagement doit être pris dans votre région pour contribuer à la fin du mariage des enfants ? Souhaitez-vous que vos décideur·se·s prennent un engagement précis ? Préférez-vous leur laisser le choix ? N’oubliez pas : plus l’engagement sera précis, plus il sera facile de leur demander des comptes.

Qui sont vos cibles de campagne ?

Une fois votre objectif de campagne déterminé, il est temps d’identifier les personnes ou les organismes qui devront prendre l’engagement. Qui a le pouvoir de changer la situation et d’assurer la réussite de la campagne Le pouvoir aux filles ? Songez aux moyens d’approcher ces cibles et assurez-vous d’avoir une demande d’engagement réaliste.

Choix de partenaires

L’union fait la force. En unissant vos forces à celles d’autres organisations de la société civile de votre pays, vous contribuez à renforcer votre campagne. Si vous souhaitez savoir quelles autres organisations membres de Filles, Pas Epouses sont en activité dans votre pays, consultez notre annuaire des membres ou prenez contact avec l’équipe de Filles, Pas Epouses : info@girlsnotbrides.org.

Opportunités et échéanciers

Y a-t-il d’importants moments ou réunions au cours de votre campagne ? Existe-t-il déjà des campagnes auxquelles votre organisation pourrait contribuer et ainsi éviter le chevauchement du travail et des efforts ?

Contacter vos décideur·se·s

La prise de contact avec vos cibles pour leur demander de prendre un engagement de campagne constitue un élément important de votre démarche. Premièrement, envoyez une lettre ou un courriel à l’aide de notre modèle de lettre.

Modèle de lettre de plaidoyer

Utilisez ce modèle de lettre pour établir le contact avec vos cibles locales ou nationales à tout moment pendant la campagne Le pouvoir aux filles.

Conseils pour contacter vos cibles

  1. Réfléchissez à la façon d’établir la communication avec vos cibles. Avez-vous des contacts qui connaissent bien vos cibles et pourraient vous aider à les approcher ?
  2. Modifiez le modèle de lettre de manière à ce que le message s’adresse personnellement à chaque cible. Quels sont les intérêts politiques de cette personne et qu’est-ce qui pourrait l’encourager à prendre un engagement à l’égard du mariage des enfants ?
  3. Votre message devrait contenir un appel à l’action clair et indiquer comment vous comptez collaborer avec votre cible pour réaliser cet objectif.
  4. Si vous ne recevez pas de réponse, essayez de faire un suivi par téléphone.
  5. Si vous ne recevez toujours pas de réponse, demandez à vos sympathisant·e·s d’écrire à votre cible. Rédigez un modèle de message court, partagez-le avec votre liste de diffusion et encouragez vos sympathisant·e·s à agir.

Rencontrer vos décideur·se·s

Si vous connaissez déjà vos cibles personnellement, vous pourriez organiser une rencontre et leur parler de la campagne. Voici quelques conseils pour une rencontre en personne avec des représentant·e·s du gouvernement ou des décideur·se·s.

Soyez préparé·e !

Sachez d’avance ce que vous allez dire. En particulier, assurez-vous de penser aux questions difficiles que l’on pourrait vous poser et préparez des réponses.

Pensez aux personnes que vous allez rencontrer

Quels aspects de la campagne les intéresseront le plus ? Comment pouvez-vous intéresser vos cibles et les encourager à prendre un engagement de campagne ?

Indiquez clairement comment vous pouvez les aider

Quels renseignements et quel soutien pouvez-vous donner à vos cibles pour les aider à prendre et à réaliser un engagement de campagne ?

Apportez un document de référence avec vous

Il est toujours bon de laisser une courte note d’information décrivant ce que vous attendez des décideur·se·s (par exemple, le prospectus de la campagne).

Effectuer un suivi

N’oubliez pas d’effectuer un suivi en envoyant un courriel contenant les principaux points de la rencontre et n’oubliez pas toute autre activité de suivi convenue avec votre cible. Il est très utile d’établir des relations à long terme avec des décideur·se·s pour changer les choses.

Susciter l’intérêt des médias

Suscitez l’intérêt du public envers votre campagne et attirez l’attention de votre cible en prenant contact avec les médias, par exemple votre journal local, une radio communautaire, la presse spécialisée et tout autre média qui vous aidera à transmettre votre message au grand public.

Publiez un communiqué de presse

Le communiqué de presse a pour objectif de donner aux journalistes les informations d’intérêt journalistique nécessaires à la rédaction d’un article. Nous vous conseillons d’envoyer votre communiqué de presse aux médias pertinents bien avant votre activité de campagne. Vous pouvez utiliser notre modèle de communiqué de presse.

Vous pouvez attirer l’attention des médias en associant votre communiqué à quelque chose de nouveau ou de très connu, par exemple une nouvelle recherche.

N’oubliez pas d’inclure la voix de mouvements locaux dans votre couverture médiatique. Veuillez adapter le communiqué de presse aux besoins de votre action de campagne.

Nous vous conseillons d’envoyer votre communiqué de presse aux journalistes le matin puis d’effectuer un suivi à au moins une reprise. Personnalisez votre communiqué selon chaque journaliste en faisant mention de leurs intérêts et de leurs articles précédents ! Lorsqu’il est question de sujets sensibles, contactez uniquement des journalistes en qui vous avez confiance et prenez garde : certains médias pourraient aborder votre histoire sous un autre angle.

Nous vous invitons à utiliser l'atlas du mariage d'enfants de Filles, Pas Epouses pour plus d’informations sur le mariage des enfants dans votre région ou pays.

Rédiger un texte d’opinion

Les communiqués de presse ne sont pas les seuls moyens d’attirer l’attention des médias. Vous pouvez envoyer des textes d’opinion dans lesquels vous exprimez votre opinion personnelle. Ces textes devraient présenter une opinion nouvelle ou intéressante sur une question précise ou un fait d’actualité. Écrivez un texte d’opinion, une lettre à la rédaction ou un article de blog expliquant pourquoi il est nécessaire d’agir dès maintenant à l’égard du mariage des enfants dans votre contexte et faites parvenir votre texte aux médias.

Promouvoir votre campagne le pouvoir aux filles

Dans cette section, vous trouverez d’autres suggestions de mesures pour amplifier la portée de votre campagne (en ligne et hors ligne), accroître la pression sur vos cibles et les pousser à prendre un engagement.

Le pouvoir des réseaux sociaux

Mentionnez vos cibles dans des publications à propos de votre campagne, ajoutez les mots-dièses #Lepouvoirauxfilles et #Powertogirls et utilisez les éléments graphiques de la campagne.

Courriel et bulletin d’information

Pour mobiliser un soutien envers votre campagne, ne sous-estimez pas le pouvoir des courriels et des bulletins d’information envoyés à votre réseau. Envoyez des courriels à vos contacts et partenaires pour les associer à vos activités de campagne et solliciter leur collaboration.

WhatsApp

Partagez des messages avec les activistes et allié·e·s de vos groupes WhatsApp.

Événement de campagne

Événement de lancement, réunion de haut niveau avec des décideur·se·s, marche communautaire : voilà d’excellentes façons de mobiliser le soutien du public et de cibler l’attention des décideur·se·s sur la campagne. Peu importe le type d’événement, gardez en tête les restrictions liées à la COVID-19 dans votre communauté et adaptez vos plans en conséquence et en toute sûreté.

Combler le fossé numérique

Du dialogue communautaire au militantisme porte-à-porte, il existe de nombreuses façons de promouvoir votre campagne dans votre communauté. Des précautions supplémentaires pourraient s’imposer dans le contexte de COVID-19, par exemple le respect de la distanciation sociale lorsque cela est possible et l’organisation de rencontres dans des espaces bien aérés.

Recrutement d’ambassadeur·rice·s de la cause au niveau local

Des activistes et ambassadeur·rice·s peuvent vous aider à accroître votre soutien à l’échelle locale. Contactez vos sympathisant·e·s et expliquez-leur avec des instructions simples comment participer en tant qu’ambassadeur·rice, ce que cela implique et comment vous comptez les soutenir.

N’abandonnez pas !

Il faut parfois un certain temps avant de réaliser des progrès. Transformez les réponses négatives ou l’absence de réponse des décideur·se·s en occasions d’essayer de nouvelles approches ou accroches médiatiques.

Faire connaître votre impact

Nous voulons montrer l’impact de nos efforts collectifs à la fin de notre campagne en mars 2022. À cette fin, vos histoires de réussites et de retombées sont essentielles.

Nous avons hâte de voir ce que notre campagne commune permettra de réaliser. Il est important d’effectuer un suivi et une évaluation de vos activités pour être en mesure de montrer les progrès à vos sympathisant·e·s et bailleurs de fonds et contribuer à la réussite de la campagne mondiale.

Voici quelques exemples d’éléments que vous pourriez vouloir consigner.

  • Nom : Votre nom ou le nom de votre organisation.
  • Lieu : Où a eu lieu votre activité ?
  • Activité : Résumez votre activité ou événement.
  • Photos : Veuillez envoyer les photos prises lors de votre activité (ou des captures d’écran dans le cas d’un événement en ligne). Assurez-vous d’avoir le consentement éclairé de toute.
  • Nombre de participant·e·s : Combien de personnes ont participé à votre activité ?
  • Portée sur les médias sociaux : Il s’agit du nombre estimatif de personnes ayant vu votre publication sur les réseaux sociaux. Vous pouvez évaluer ce nombre à partir des données sur les impressions/la portée de la publication dans le menu informations/activité/analyse des données de votre publication.
  • Interactions sur les réseaux sociaux : Visionnements, clics, partages, conversations, « J’aime », suivre, couverture médiatique.

Restez informé·e

Inscrivez-vous au bulletin d’information de Filles, Pas Epouses et suivez-nous sur les réseaux sociaux pour recevoir des nouvelles et les plus récentes informations sur la campagne et les événements.

InstagramFacebookTwitterLinkedIn

Si vous avez des questions ou des idées de contribution à la campagne, veuillez joindre l’équipe de Filles, Pas Epouses.

Merci