Loading

Le Sirha, d'hier à aujourd'hui Du salon des métiers de bouche à la vitrine de la gastronomie mondiale

Tout commence en 1983.

Le salon des métiers de bouche de Lyon ouvre ses portes, dans le 6e arrondissement, sur le quai Achille-Lignon.

Le salon

Ce salon, réservé aux professionnels de la restauration, de l'hôtellerie et de l'alimentation, est à l'initiative de l'association des métiers de bouche, présidée par Georges Delangle (ci-contre), Meilleur ouvrier de France (MOF) en charcuterie.

L’un des objectifs, à l’époque, consistait à défendre le patrimoine culinaire et attirer les jeunes vers les métiers de bouche.

En 1987, le salon prend le nom de Sirha, pour Salon international de la restauration de l’hôtellerie et de l’alimentation, et se déplace à Eurexpo. En 2007, le groupe lyonnais GL Events acquiert Sepelcom, société qui gérait le Sirha.

Le Bocuse d'or

En 1987, les chefs lyonnais à l'origine du Sirha (tels que Pierre Orsi ou Christian Bourillot...), veulent mettre en valeur l'événement, et décident d'un concours de cuisine. Ils ont sensibilisé Paul Bocuse. Ce dernier accepte de parrainer la compétition, à condition qu'elle porte son nom, et soit un prix d'excellence.
En haut à gauche : les concours de 1989, 1993, et 1995.
Le premier lauréat est Français : Jacky Fréon remporte la première édition, en 1987.
Depuis, le concours s'est transformé. Aujourd'hui, ce sont 24 candidats qui participent. Chacun est aidé par son commis, ainsi qu'un commis étudiant à l'Institut Paul-Bocuse.

Le concours 2019, c'est 60 sélections nationales, 24 pays en compétition, 4 sélections continentales, 2 jours de compétition, 5h35 de compétition, 33 étudiants, 3 maîtres d'hôtel, ou encore 1300 places dans les tribunes.

La coupe du monde de PÂTISSERIE

A l'origine de ce concours, Gabriel Paillasson, meilleur ouvrier de France (MOF), qui a créé la coupe du monde de pâtisserie en 1989.

Il rend son tablier en 2019, et confie à Philippe Rigollot, le gagnant de 2005, avec Christophe Michalak (Annecy), sa charge. 2019 fête les 30 ans de la coupe.

Chaque équipe du concours est composée de trois membres : le glacier, le chocolatier et le pâtissier.

Cette année, la France ne participera pas à la coupe du monde, ayant été sacrée lors de la dernière édition, en 2017.

Le Grand dîner des chefs

En 2013, le Sirha innove à nouveau et lance le Grand dîner des chefs. Ainsi, cet événement réunit les chefs les plus célèbres des cinq continents : pour l'édition 2019, ce sont plus de 200 chefs et 250 étoiles qui se verront servir le repas à l'Abbaye de Collonges.

La première édition du Grand dîner des chefs a eu lieu à l'Hôtel de ville de Lyon.

Le premier Bocuse d'or... sans paul bocuse

Décédé en janvier 2018, le fondateur du Bocuse d'Or, ne sera plus des convives. Sur la photo de droite, son fils, Jérôme, se trouve à sa gauche, avec le petit-fils du pape de la Gastronomie... Petit Paul.

EN 2019, MATTHIEU OTTO candidat au BOCUSE D'OR FRANÇAIS

Le Français Matthieu Otto (3e en partant de la droite), de l'Auberge Saint-Walfrid, à Sarreguemines, est coaché pendant le concours par Romuald Fassenet, à sa droite, et aura pour commis Louis De Vicari (2e en partant de la gauche).

Tunnel du goût & Sirha "green"

Car l'événement ne cesse d'évoluer depuis sa création, voici deux événements "off", qui proposent d'explorer de nouveaux thèmes autour de la cuisine et de la restauration.

Le Sirha Green a eu lieu en 2018. Pour l'année 2019, le concours demandera aux chefs la préparation d'un plat "vegan".

Le Tunnel du goût, sous l'égide du "Sirha off", avait pour but d'ouvrir ce rendez-vous de la cuisine du monde à tous, et pas uniquement aux professionnels. Cet événement n'aura pas lieu cette année, pour des raisons de sécurité.

Comité international d'organisation du Bocuse d'or 2019

Jérôme Bocuse, président du Bocuse d'Or, assisté de Régis Marcon, président du comité d'organisation, Guy Lassausaie, Alain Le Cossec, Joseph Viola, vices-présidents, Christian Bourillot et Pierre Orsi, membres fondateurs. Autres membres (chefs lyonnais) : Florent Boivin, Philippe Girardon, Williams Jacquier, Christophe Marguin, Christophe Muller, Christian Têtedoie, Davy Tissot, Mathieu Viannay.

Crédit photos : archives Le Progrès

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a copyright violation, please follow the DMCA section in the Terms of Use.