Loading

SJC27 > 01 Dimanche 29.09.2019: Genève > Lugo

Cliquer sur les photos pour les agrandir puis les réduire . . .

Le parcours . . .
. . . et le profil du jour

Jeudi 18 juillet, voilà déjà de (mauvaises) nouvelles du Camino: en effet EasyJet a la bonne idée d’annuler purement et simplement notre vol vers Santiago, sans explication, mais avec la proposition de voler un autre jour ou d’être remboursé! Pfffff! Branle-bas de combat et après consultation du reste de la troupe, nous décidons de partir un jour avant, ce qui engendre une refonte complète des hébergements le long du parcours. Mais il est bien connu qu’il n’y a que des solutions . . .

Neuchâtel, 3h du matin, nuit agitée de Fête des Vendanges, joyeuse et arrosée (de l’intérieur bien sûr)! Nous testons le nouveau shuttle TransN qui doit nous mener directement à l’aéroport, mais pourra-t-il se frayer un passage entre tous ces fêtards?

Doris seule passagère depuis La Chaux-de-Fonds que nous rejoignons avec Françoise et 3 autres personnes, pas trop rentable comme course mais bien pratique, au chaud et parfaitement “on time“ à Genève-Cointrin

Les lumières du tarmac . . .

Un lever de soleil grandiose et surtout du lait et du sucre en suffisance!

Pas de doute, nous sommes à Santiago de Compostela

Et dans le hall de l’aéroport, impossible de se tromper, le Camino est roi et la couleur jaune est de mise.

Il ne nous reste plus qu’à attendre le bus de 11:15 qui nous conduira, sans arrêt, à Lugo, terme de notre marche de septembre/octobre 2018. La surprise désagréable est qu’il fait un temps d’automne tout gris et pluvieux, mais nous sommes équipées et rien ne nous rebute, enfin presque!

Un peu en-dehors de la ville, notre hébergement de ce soir où l’on hésite entre quelques brasses dans la piscine (couverte) et un spa. Finalement nous parcourrons, à pied, le petit tronçon de 3 km, afin de faire la jonction entre l’hôtel de l’année dernière et celui-ci.

La forêt est superbe, hauts fûts mordorés, coiffés d’un petit toupet de feuilles encore un peu vertes. Nous prenons le Chemin en sens inverse, les pèlerins que l’on croise se disent peut-être que nous revenons déjà! Plus que 96 km pour atteindre Santiago.

Le nouveau pont haubané enjambe le Rio Miño faisant (un peu) la nique au vieux pont de pierre, passage obligé de tous les jacquets faisant le pèlerinage de Compostela.

On ne se lasse de visiter la cathédrale Santa Maria ainsi que le cloître totalement désert. Il faut dire que nous sommes dimanche et que cela doit être l’heure de la sieste.

Le magnifique cloître . . .

. . . envahi de paparazzi!

Saint-Jacques Matamore veille sur la cathédrale

Un peu d’exercice comme au temps de César . . .

. . . avant un Martini géant, comme on les aime en Espagne suivi, pour moi, d’un délicieux poisson, pfff le choix n’était pas des plus réussi!

San Tiago est partout . . .

. . . dans la lumière crépusculaire, la cathédrale Santa Maria resplendit

Les fameux «“bow-windows“ caractéristiques de cette région

Encore deux étapes et nous quitterons le Camino primitivo que nous suivons depuis Oviedo pour rejoindre le dernier chemin menant à Santiago: le Camino frances

Created By
Dominique Wacker-Cao
Appreciate