Loading

THE LIGHTHOUSE Amplificateur intégré à tubes dans un design contemporain

Monté dans un châssis en bois inspiré des caisses pour bouteille de vin, The Lighthouse est né d’une idée émise par mon ami Philippe F. qui m’avait commandé un kit d’ampli 6Y6. Séduit par le son et par la façon dont l’appareil avait été assemblé, précisément dans une caisse de bouteille de vin, il émit la possibilité de créer une petite série de ces amplis habillés d’un boîtier artisanal de la plus grande qualité. Pierre G., ami de Philippe, est un ébéniste diplômé de l’École Boulle, il est séduit par notre projet et conçoit après quelques prototypes le boîtier actuel. Il est composé de deux parties, une coque et un berceau coulissant, réalisées en bois multipli de bouleau de 12 mm d’épaisseur. La coque extérieure est finie en laque satiné appliquée par la société Rouault Acoustic. Les tubes émergent de la face supérieure en marbre et donnent une allure de phare maritime (ou « lighthouse » en anglais) au produit, un nom également inspiré par la région de Bretagne où résident Philippe et Pierre.

atelier arcajou

Le schéma à 2 étages se décompose en un étage de gain à triode 12J5 suivi après liaison RC d’un étage de puissance simple tube à pentode 6Y6. La 12J5 est polarisée par une source de courant pour un gain maximum et une distorsion minimale, la 6Y6 travaille en pure pentode avec une contre réaction négative à faible taux sur sa cathode par retour de l’enroulement secondaire. La procédé diminue considérablement la distorsion, améliore la linéarité et l’équilibre avec une zone grave-bas médium très consistante et un aigu bien contrôlé qui se débarasse de la luminosité des pentodes.

pentodes de sortie 6y6

Tous les transformateurs et l’inductance de filtrage ont été réalisés par M. Tessier, ex-CME Hexacom. L’alimentation pseudo double mono à self en tête dispose de deux condensateurs réservoirs en sortie, soit un par canal. Le schéma original permet d’obtenir une puissance de 6 W sous 4 ohms avec une légère contre réaction négative locale.

SALON HAUTE FIDÉLITÉ 2019

L’alimentation à diodes au carbure de silicium est filtrée par une première cellule LC à self en tête suivie de deux réseaux RC qui créent une configuration de sortie pseudo double mono. Les résistances audio sont toutes à film de carbone en 2 W, les condensateurs de liaison et de découplage d’alimentation sont des Mundorf à film poplypropylène, le potentiomètre de volume est un Alps Blue stéréo. Les tubes sont des modèles N.O.S, il sera possible de monter des tubes d’entrée N.O.S de provenance sélectionnée moyennant supplément selon prix en vigueur des tubes. La présence de plusieurs enroulements 6,3 V permettra d’utiliser des tubes d’entrée en 12,6 V (12J5 et équivalent) ou en 6,3 V (6J5 et équivalent). Une autre possibilité est offerte pour les amateurs de double triode 6SN7 et équivalent, qui est de monter un seul tube d’entrée de ce genre à la place des deux 12J5 d’origine. Notez qu’un des deux supports prévus à cet effet restera dans ce cas inoccupé.

Caractéristiques techniques

Schéma : 2 étages, couplage RC, sortie single ended avec faible NFB locale

Puissance nominale : 2 x 6 W sous 4 ohms

Réponse en fréquence : 40 Hz – 20000 Hz +/-3 dB

Sensibilité : 560 mV (100 K)

Tubes : 2 x N.O.S 12J5 (triode) et 2 x N.O.S 6Y6 (pentode)

Transformateurs de sortie : fabrication Tessier, tôles EI, primaire 2600 ohms

Entrée : stéréo (2 RCA Neutrik)

Sortie : stéréo (4 fiches « banane » MC Contact)

Dimensions : 150 x 410 x 150 mm (sans les tubes)

Poids : 8,5 kg

Prix : 1150 euros (plus frais d'envoi)