Loading

St. John’s , T.-N.-L. PROFIL D’ÉTUDIANT : HISTOIRE À SUCCÈS

St. John’s , T.-N.-L.

Des étudiants contribuent à assainir l’eau de Terre-Neuve

Cet été, Catherine Ducey avait le mandat de vérifier la présence de contaminants dans les cours d’eau de Terre-Neuve, dont des traces de pollution, de matières plastiques et de caféine.

Mais, le travail qu’elle a accompli ne s’arrête pas là.

Grâce au soutien financier offert par le Programme d’emplois verts de l’ACPL, lequel est en partie financé par le gouvernement du Canada dans le cadre de son programme Emplois d’été Canada, Catherine et les membres de l’Équipe verte de la Conservation Corps Newfoundland and Labrador (CCNL) ont pu s’appuyer sur leurs résultats pour informer les villes de ce qui devrait être testé davantage. Ils ont également proposé des pistes de solutions pour régler les problèmes relevés.

« Je crois que si nous ne prenons pas soin adéquatement de notre environnement, l’avenir de notre planète sera menacé », déclare Catherine, qui poursuit actuellement une maîtrise en études marines (planification spatiale marine). « Des emplois comme celui-ci nous donnent l’occasion d’apporter des améliorations à notre environnement, et même le plus petit progrès peut entraîner des changements significatifs », ajoute-t-elle.

« Je crois que si nous ne prenons pas soin adéquatement de notre environnement, l’avenir de notre planète sera menacé » - Catherine Ducey, étudiant

La CCNL vise à offrir du perfectionnement des compétences pertinent, de la formation et de l’emploi aux jeunes de 16 à 30 ans dans les domaines de la protection de l’environnement et de la culture. Elle souhaite aussi soutenir les organismes sans but lucratif, les établissements d’enseignement et les communautés de toute la province pour faire progresser les priorités locales en matière de conservation.

Dans le cadre de son travail pour la CCNL, Catherine et les membres de son Équipe verte ont visité différents cours d’eau et systèmes de distribution d’eau pour recueillir des données et des échantillons en vue d’en faire les analyses chimique et biologique. Les échantillons prélevés aux fins d’analyse chimique ont été examinés pour en évaluer la teneur en éléments nutritifs, en caféine et le pH. Les résultats recueillis ont fourni des renseignements précieux sur les sources possibles de contamination et d’enrichissement important.

Catherine Ducey, étudiant

L’étudiante explique qu’après avoir obtenu les résultats, ils ont été en mesure de présenter leurs conclusions aux dirigeants communautaires.

« Nos observations aident à la préservation actuelle et future de nos sources d’eau douce et permettent de cibler les moyens de réduire la pollution dans ces régions, ce qui constitue une façon d’assurer la préservation d’un environnement sain », affirme-t-elle. Elle ajoute de plus que les membres de son équipe ont également fait des exposés éducatifs aux groupes communautaires. Ces exposés portaient sur l’environnement, sur la qualité de l’eau et sur ce que les gens peuvent faire pour aider à réduire les effets du changement climatique. « Il est important d’éduquer les gens et de leur donner les moyens d’avoir un impact positif sur leur environnement immédiat».

« Il est important d’éduquer les gens et de leur donner les moyens d’avoir un impact positif sur leur environnement immédiat » - Catherine Ducey, étudiant

Megan Stuckless, gestionnaire de programme au sein de la CCNL, affirme que grâce au financement du Programme d’emplois verts de l’ACPL, l’organisme a pu embaucher 34 jeunes pour travailler sur des projets liés à la protection environnementale et culturelle partout à Terre-Neuve-et-Labrador.

Elle a soutenu que Catherine, en tant que membre de l’Équipe verte, a eu une influence directe sur l’aménagement municipal relativement à la protection des cours d’eau locaux.

« Les données recueillies seront utilisées par les responsables communautaires pour réduire les sources de pollution et de contamination, et pour protéger activement les zones naturelles à mesure que la communauté grossit et évolue.

Catherine Ducey, étudiant

« Ce poste a également permis de mobiliser les résidents, et les exposés communautaires de l’équipe verte ont suscité des réflexions sur la façon dont les gens peuvent protéger les systèmes de distribution d’eau locaux. Ce travail a également donné l’occasion à des jeunes comme Catherine d’utiliser leurs compétences et leurs connaissances pour aider à protéger les milieux naturels », a expliqué Megan.

« Le Programme d’emplois verts de l’ACPL est un outil remarquable qui peut véritablement servir à favoriser l’avancement de la jeunesse, et à améliorer les milieux naturels partout au pays, a-t-elle ajouté.

Catherine croit que son expérience en milieu de travail l’aidera dans sa carrière future et elle affirme qu’elle serait « absolument prête » à postuler encore pour un emploi semblable.

« Les résultats obtenus de nos essais et de nos analyses ont été pour moi une sonnette d’alarme. Les problèmes que nous avons relevés m’ont incité à faire tout ce que je pouvais pour les atténuer et m’ont donné envie de contribuer, par tous les moyens possibles, à préserver l’environnement », a confié Catherine.

Le Programme d’emplois verts de l’ACPL soutient l’objectif 3 « Des liens entre les gens et la nature » et l’objectif 5 « Le développement d’une capacité d’agir du secteur du loisir » du Cadre stratégique pour le loisir au Canada. Le Cadre sert de fondement au travail du secteur des parcs et des loisirs.

Pour lire toutes les histoires à succès : https://www.cpra.ca/histoiries