De la Couleur des larmes à Apocalypse Verdun Défis et oppurtunités d'enseigner la première guerre mondiale à l'ère du numérique

La couleur des larmes. Les peintres devant 14-18 (1998).

http://www.memorial-caen.fr/10EVENT/EXPO1418/index.html
«Dix, Nevinson, Severini, Lewis, Nash, Grosz comprennent que la guerre moderne doit être peinte de manière moderne. Le temps du réalisme héroïque et des allégories patriotiques n'est plus. […]. Il faut que les lignes se brisent, que les couleurs éclatent, non pour représenter les détails du combat mais pour donner à sentir sa violence inhumaine.» (Introduction "La Couleur des larmes")
http://www.memorial-caen.fr/10EVENT/EXPO1418/index.html
«des oeuvres naissent, en plus grand nombre qu'on ne le croirait. Elles expriment la violence, la peur, l'exaltation, la souffrance, la pitié, le dégoût. Elles témoignent de la persistance de la conscience humaine alors que la guerre l'asservit ou l'ignore.»

14-18, le bruit et la fureur (2008)

«La haine et le patriotisme, les deux valeurs de cette guerre»

«14-18, le bruit et la fureur» nous offre, via sa voix off, une narration subjective du conflit par les yeux d’un plus qu’improbable poilu omniscient. Tout cela illustré par des images d’archives colorisées se mélangeant à d’autres images d’archives en noir/blanc et à des extraits de films de fiction qui acquièrent ainsi un statut de sources historiques.
  • Kaufmann, L. (2008). Commémorer ou enseigner 14-18 ? Le Café pédagogique, No 97, novembre 2008
  • Kaufmann, L. (2008).«14-18, le bruit et la fureur» ou le retour en 2008 du bourrage de crâne

Lazare Ponticelli (24.12.1897 - 12.03.2008): le dernier poilu

«On ne voulait pas faire la guerre, on nous a obligés à la faire sans qu'on sache pourquoi»
« On se battait, on ne se connaissait pas. On se tue, on ne se connait pas. Pourquoi ?»

Apocalypse Première Guerre mondiale (2016)

Mais également Apocalypse 14-18 : le remake d'un film de 1965 ? Telle est l'impression de Claude Robinot, plus particulièrement concernant la présentation des différents chefs d'Etats ou monarques :
Nous sommes loin également des travaux d'Arno Mayer sur la persistance de l'Ancien Régime. Ouvrage dans lequel Arno Mayer soutient la thèse : celle de la domination des forces d’« ancien régime », aristocratiques et agraires, et dans une certaine mesure belliqueuse, dans l’Europe de l’avant-guerre, par opposition à l’image d’un continent en voie de modernisation et d’industrialisation.

Apocalypse Verdun (2016)

«A la fin de 1915, pour sortir de l’enlisement, tous les états-majors français, britanniques ou ennemis allemands et austro-hongrois s’imaginent qu’il faut alors plus de canons et plus d’obus. Les batailles de Verdun et de la Somme de 1916 marquent l’entrée de la guerre dans l’ère industrielle et du 20e siècle dans l’horreur.»
« Dieu a-t-il abandonné ces hommes ? Avaient-ils le choix ? Comment ont-ils tenus ? Comment sont-ils même restés des hommes ? L’amour de la patrie ? Ou la ration de vin ? Le pinard ! Qu’est-ce qui les a maintenus en vie ? Est-ce le courrier tant espéré qui les relie à un mirage de douceur ? Est-ce la camaraderie? Est-ce la chance ? Pourquoi cette bataille de Verdun qui fit plus de 300'000 morts a-t-elle gardé un tel retentissement 100 ans plus tard ?

Des thématiques à explorer

Colorisation or not colorisation ? Restituer les Autochromes ?

Canons : Bruit & Fureur / Apocalypse 14-18. Croire : Bruit & Fureur / Apocalypse Verdun. Konprinz : Bruit & Fureur / Apocalypse 14-18 / Apocalypse Verdun

Un traitement de l'image se rapprochant des codes des jeux vidéos, de la 3D et d'Instagram?

Doctoresse Mangin. Apocalypse Verdun

Approche biographique : Pétain

Pétain : comment traiter le héros de 1914-1918 et le collaborateur en chef de 1939-1945?

Héroïque cinématographe (2010). Actualités cinématographiques françaises : reportage sur Pétain, le vainqueur de Verdun. Sur un scénario de Croze, le général Pétain est mis en scène et goûte au pinard des hommes.

Approche thématique : Croire?

«Dieu a-t-il abandonné ces hommes ?» (Apocalypse Verdun) Quelles ont été les attitudes des soldats devant la religion et la foi ?

Scène de genre : l'assaut

oui mais un seul exemple d'assaut réellement filmé…

Héroïque cinématographe (2010). 1er juillet 1916, dans la Somme, un opérateur français est autorisé à filmer au moment d'un assaut. Images uniques, elles n'eurent pas d'équivalent du reste de la guerre.

Enquête journalistique vs Enquête historique

Dans le making-off d'Apocalypse 14-18, Daniel Costelle insiste pour se positionner comme journaliste (et non historien). Tant le journaliste que l'historien mènent une enquête. Qu'est-ce qui distingue alors l'enquête journalistique de l'enquête historique ?

Pour aller plus loin :

De la Couleur des larmes (1998) à Apocalypse Verdun (2016). Thèmes et sujets exploitables

Petit montage avec Adobe Voice pour illustrer un travail d'élève possible

Le commentaire est repris de l'introduction d'Apocalypse Verdun. Des images issues de l'Internet ont été ajoutées pour illustrer le propos. Un iPhone ou un iPad suffisent !

Bibliographie

  • «ENTRETIEN - Filmer la Grande Guerre – avec Laurent Véray». Nonfiction.fr (http://www.nonfiction.fr/article-7332-entretien___filmer_la_grande_guerre__avec_laurent_veray.htm)
  • «De l’archive au témoignage : le premier cinéma de guerre », deuxième partie de l' entretien avec Laurent Véray. Nonfiction.fr (http://www.nonfiction.fr/article-7333-entretien___de_larchive_au_temoignage__le_premier_cinema_de_guerre__23.htm)
  • Historiographies de la Grande Guerre. Dossier de NonFiction.fr. Lien : http://www.nonfiction.fr/article-7124-dossier__historiographies_de_la_grande_guerre.htm
  • Kaufmann L. (2009). « Apocalypse : au-delà des prouesses techniques, est-ce de l’histoire ? » In : Le Café pédagogique, n 105, septembre. Lien: http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lenseignant/schumaines/histoire/pages/2009/105_lebillet.aspx
  • Kaufmann L. (2011). « L’enquête historique à l’âge d’Apocalypse ». In : Le Café pédagogique, n 127, novembre. Lien : http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lenseignant/schumaines/histoire/Pages/2011/127_lachronique.aspx
  • Kaufmann, L. (2015). Travailler le film en classe d’histoire. In G. Durisch, Nicole & P. Hertig (Eds.), Regards sur le monde : apprendre avec et par l’image à l’école (pp. 189-204). Neuchâtel: Alphil. Pour commander l’ouvrage : http://www.alphil.com/index.php/regards-sur-le-monde.html
  • Niney F. (2009). Le documentaire et ses faux-semblants. Paris: Klincksieck.
  • Prost A., Winter J. (2004). Penser la Grande Guerre. Un essai d'historiographie. Paris: Seuil, Points Histoire.
  • Retrouver 14-18 : cent ans de cinéma vus par Laurent Véray | Slate.fr (http://www.slate.fr/story/95937/retrouver-14-18-cent-ans-de-cinema)
  • Véray, L. (2008). La Grande Guerre au cinéma. De la gloire à la mémoire. Paris: Ramsay, coll. «Cinéma», 240 pages
  • Veyrat-Masson I. (2008). Télévision et histoire, la confusion des genres : Docudrama, docufictions et fictions du réel. Bruxelles : De Boeck Ina.
Created By
Lyonel Kaufmann
Appreciate

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.