Loading

Les ingrédients maudits des vaccins #8 : Les cellules mrc-5

Nous continuons à étudier cette liste :

Et nous arrivons donc aux "quantités inconnues de cellules MRC-5", avec la précision : "bébés humains avortés".

Bien.... vous vous souvenez de l'épisode sur le sérum de veau foetal ? Et bien ce sérum peut justement servir à la culture des cellules MRC-5 !

Ce sont des fibroblastes prélevés sur un foetus humain avorté à 14 semaines, donc pas en France puisque le délai légal pour l'IVG y est de 12 semaines de grossesse.

Cette lignée a été mise en place depuis plus de 50 ans. Elle est maintenue depuis cette époque.

Les fibroblastes sont des cellules chargées d'assurer la cohésion des tissus de l'organisme.

Elles servent de support pour la culture de microbes, qui seront à leur tour utilisés pour fabriquer des vaccins.

Attention, il n'y a pas besoin d'utiliser un nouveau foetus à chaque nouvelle culture : les cellules prélevées peuvent être cultivées et multipliées pendant des mois. Dans le cas de la MRC-5, on a vu que cette lignée est maintenue depuis son prélèvement.

Et comme nous l'avions vu dans l'épisode sur le sérum de veau foetal, les microbes cultivés sur ces cellules sont prélevés et purifiés. Il n'y a donc pas de cellule MRC-5 dans les vaccins. Tout au plus peut-on y trouver des "composants résiduels" : protéines, très petits morceaux d'ADN... en très très faible quantité.

Pour résumer :

  • Ces cellules sont utilisées pour cultiver les microbes qui serviront à fabriquer certains vaccins.
  • Elles ne font pas partie des composants des vaccins, mais au cours de la purification des microbes, certaines peuvent être brisées, et leur contenu, en quantité non mesurable car trop minime, peut aller dans les vaccins.