élection présidentielle et agriculture Quelles sont les propositions des candidats ?

Dimanche 23 avril, vous devrez faire un choix entre les 11 programmes des candidats. Mais que proposent les prétendants pour l'agriculture et pour l'installation des jeunes ? Vous trouverez toutes vos réponses dans l'article ci-dessous.

François Asselineau, Union populaire républicaine

crédit: DR

La clé de voûte du programme de François Asselineau est la sortie unilatérale de la France de l’UE, de l’euro et de l’Otan. Le candidat de l’UPR souhaite remplacer la Pac par la politique agricole nationale. Les aides versées par l’UE seront remplacées par des subventions de l’État. Le candidat souhaite aussi garantir un revenu digne et un prix stable aux agriculteurs en dessous duquel la grande distribution ne pourra pas descendre. Il désire assurer les agriculteurs face aux aléas climatiques en créant un fonds de garantie en cas de calamité agricole. Autre mesure du candidat : garantir l’autosuffisance alimentaire nationale et participer à la sécurité alimentaire mondiale. Le candidat de l’UPR désire aussi accroître la qualité de l’agriculture en favorisant des techniques plus respectueuses de l’environnement.

Le candidat de l’UPR souhaite remplacer la Pac par la politique agricole nationale

Nathalie Arthaud, Lutte ouvrière

Crédit: DR

Nathalie Arthaud considère que l’économie capitaliste de notre société est la cause des maux de l’agriculture française. L’organisation des productions, le cours des prix est dicté par la loi du marché mondial. L’industrie agro-alimentaire impose sa loi aux agriculteurs. Les agriculteurs sont, selon la candidate, de simples façonniers qui, par contrats avec de grands groupes, se voient attribuer des semences ou des engrais sous le contrôle de leurs acheteurs. La candidate de lutte ouvrière propose donc l’expropriation des grands groupes capitalistes et des banques par les travailleurs et les agriculteurs. Ce système permettra selon elle d’offrir une société plus égalitaire pour tous.

La candidate propose l’expropriation des grands groupes capitalistes et des banques par les travailleurs et les agriculteurs.
crédit: ja mag

Jacques Cheminade, Solidarité et progrès

Crédit: DR

Jacques Cheminade ambitionne de redynamiser l’agriculture française. Pour cela, il veut mettre en place un nouvel ordre économique mondial en coordination avec les pays du Brics (Brésil, Russie, Chine et Afrique du Sud). Un ordre dans lequel les sanctions contre la Russie pourraient être levées en contrepartie d’importants achats de viande et de produits laitiers. Le candidat souhaite restructurer la dette des agriculteurs et rétablir des prix planchers garantis pour éviter que les agriculteurs survivent grâce aux aides. Comme Marine Le Pen, Jacques Cheminade est farouchement opposé aux traités de libres-échanges. Il prévoit la fin des négociations pour le Ceta ou le Tafta. Le candidat propose de simplifier les normes et les réglementations écologiques ou climatiques. Il désire aussi combattre les quatre grandes centrales d’achat des GMS et favoriser les circuits courts. Il prévoit également de réserver une partie de la commande publique aux producteurs locaux. Dernière proposition : le candidat entend éliminer les zones blanches n’ayant pas accès au numérique.

Mettre en place un nouvel ordre économique mondial en coordination avec les pays du Brics (Brésil, Russie, Chine et Afrique du Sud)

Nicolas Dupont-Aignan, Debout la France

Crédit: DR

Nicolas Dupont-Aignan désire rendre ses lettres de noblesse à l’agriculture française. Il souhaite instaurer l’exception française à l’OMC dans tous les accords commerciaux. Il désire également renouer avec la Pac et ses trois volets (préférences communautaires, prix garantis et quotas). Le candidat veut des prix garantis pour les grandes productions agricoles. Dans la même logique, le candidat s’oppose à tout accord pour les traités transatlantiques. Il souhaite instaurer l’étiquetage obligatoire du pays d’origine des produits, et aussi créer un label unique “Fait en France”. Le candidat désire privilégier les circuits courts et favoriser l’approvisionnement de la restauration collective chez des producteurs locaux et le bio. Le candidat désire restructurer la dette des agriculteurs surendettés en créant un fonds permettant des prêts d’État. Le candidat veut aussi alléger les cotisations sociales agricoles.

Quid de l’installation ? Il compte soutenir l’installation des jeunes en instaurant des incitations fiscales.

François Fillon, Les Républicains

Crédit: DR

François Fillon souhaite rendre l’agriculture française plus compétitive. Premier objectif de son programme : redonner des marges aux agriculteurs. Il souhaite créer un compte épargne aléas climatiques et économiques pour les protéger. Il entend fonder la Pac post-2020 sur la gestion des risques et sur le soutien à l’investissement. François Fillon veut aussi réformer le droit de la concurrence et appliquer systématiquement la préférence communautaire. Second objectif : reconnaître les agriculteurs comme des entrepreneurs. Pour cela, il désire simplifier le droit des entreprises et abroger par ordonnance toutes les sur-transpositions de normes européennes. Enfin, il veut favoriser l’innovation et la recherche. François Fillon veut rendre éligibles au crédit impôt recherche des projets menés sur des exploitations par des « paysans-chercheurs » et relancer des programmes d’innovation pour l’agriculture de demain.

Quid de l’installation? Le candidat LR propose de différer les droits de succession lorsqu’une exploitation est transmise dans une même famille.
Crédit: ja mag

Benoît Hamon, Parti socialiste

Crédit: DR

Benoît Hamon souhaite réaliser une transition agricole en proposant un pacte écologique et social afin de parvenir à un système plus respectueux des agriculteurs et de l’environnement. Il entend notamment exclure les filières agricoles françaises sensibles des négociations commerciales européennes en cours, renforcer la position des agriculteurs face à la grande distribution par la contractualisation, instaurer des outils de régulation des marchés, redéployer les aides de la Pac vers les petites et moyennes exploitations éloignées du modèle productiviste, re-territorialiser l’agriculture avec un conservatoire des terres agricoles, assurer une diversité de choix aux agriculteurs et éleveurs en matière de races d’élevages et de semence, interdire les perturbateurs endocriniens et remplacer progressivement les pesticides par des solutions alternatives, réorienter les flux financiers disponibles pour le changement climatique au programme 4 pour 1 000 et soutenir la diversification des activités sur les terres agricoles.

Quid de l’installation ? Le candidat prévoit l’exonération de l’impôt sur le revenu lors des cinq premières années d’activité.

Jean Lassalle, sans étiquette

Crédit: DR

Fils de berger, le candidat souhaite développer l’agriculture paysanne. Il se dit profondément attaché à la ruralité et aux campagnes qu’il souhaite favoriser et sauver. Il veut même placer l’agriculture,grande cause nationale, et son ministère sous l’autorité directe du président de la République. Il veut par ailleurs favoriser les visites de fermes dans le programme scolaire. Jean Lassale désir e rester dans l’UE mais récupérer une marge financière supérieure de la part de l’Europe. La France verse 20 Mds € au budget européen mais n’en récupère que 13 Mds par le biais de la Pac. Selon lui, la Pac a contribué à la désertification des campagnes.

Jean Lassalle veut placer l’agriculture comme cause nationale, et son ministère sous l’autorité directe du président de la République
Crédit: ja mag

Marine Le Pen, Front national

Crédit: DR

Marine Le Pen souhaite que la France sorte de l’UE. Elle désire remplacer la Pac par une politique agricole française (Paf). Comment ? Les aides directes aux agriculteurs seraient maintenues, mais versées par l’État et non plus par l’UE. Ensuite, la canddiate prévoit de fixer des prix garantis aux agriculteurs. Comme le candidat LR, elle souhaite favoriser les circuits courts. La candidate prévoit de lutter contre la concurrence déloyale des autres pays en interdisant l’importation des produits agricoles ne respectant pas les normes de production françaises en matière de sécurité sanitaire, de bien-être animal et d’environnement. Elle envisage aussi d’imposer la traçabilité de tous les produits alimentaires (géographique et lieu de transformation.)

Quid de l’installation ? La candidate prévoit de défiscaliser les jeunes installés lors de leurs premières années d’activités.

Emmanuel Macron, En marche !

Crédit: DR

Emmanuel Macron veut lancer un plan Marshall dans le but de moderniser l’agriculture française et permettre aux agriculteurs de vivre pleinement de leur travail. Il a comme objectif de rémunérer le travail des agriculteurs au juste prix et de les libérer de la dépendance des aides publiques. Il souhaite développer de véritables organisations de producteurs afin que les agriculteurs pèsent plus dans les négociations commerciales. Le programme d’Emmanuel Macron prévoit un plan d’investissement de 50 Mds € sur cinq ans, dont 5 Mds pour moderniser l’agriculture. Il désire organiser un Grenelle de l’alimentation afin de rééquilibrer le partage de la valeur ajoutée. Autre volet du programme d’Emmanuel Macron : la protection des agriculteurs contre la volatilité des prix par la création d’un outil de régulation adapté à chaque filière et d’un outil de gestion des risques efficace. Le programme du candidat prévoit aussi d’encourager les projets alimentaires territoriaux pour rapprocher l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur et atteindre 50 % de produits bio dans la resto’ collective en 2022. Le candidat prévoit aussi de doubler l’enveloppe des aides environnementales et climatiques à 200 M€/an.

Quid de l’installation ? Emmanuel Macron souhaite instaurer un prêt d’honneur de 50 000 € sans intérêt avec un différé de deux ans.
Crédit: ja mag

Jean-Luc Mélenchon, La France insoumise

Crédit: DR

Jean-Luc Mélenchon souhaite favoriser l’agriculture biologique. Pour cela, il prévoit de proscrire les pesticides chimiques et d’instaurer une agriculture diversifiée (polyculture élevage, permaculture). Il prévoit également d’imposer une alimentation 100 % biologique locale dans la restauration collective et de réduire la part des produits carnés dans l’alimentation au profit des protéines végétales. Il entend aussi promouvoir les arbres fruitiers dans les espaces publics et généraliser les fermes pédagogiques. Il préconise de favoriser les circuits de proximité, la vente directe, la transformation sur l’exploitation et de plafonner les marges de la grande distribution par un coefficient multiplicateur limité. Le but : garantir un prix rémunérateur aux agriculteurs. Autre mesure, le candidat veut lutter contre l’artificialisation des sols en sanctuarisant le foncier agricole.

Quid de l’installation ? Jean-Luc Mélenchon souhaite engager une réforme agraire pour favoriser l’installation des jeunes en limitant la concentration des terres.

Philippe Poutou, Nouveau parti anticapitaliste

crédit: DR

Philippe Poutou est opposé au capitalisme et il le combat. Il est donc contre l’industrie agro-alimentaire qu’il qualifie d’agro-industrie, citant la ferme des 1000 vaches. Le candidat se prononce en faveur d’un renforcement d’une agriculture agroécologique efficace,qui permet selon lui de lutter contre le réchauffement climatique. Le candidat souhaite mettre en oeuvre la reconversion de l’agriculture en tout biologique en dix ans. Cette transition permettrait selon lui de créer de nombreux emplois, correctement rémunérés. Philippe Poutou prévoit de s’opposer aux industries agrochimiques en interdisant les intrants chimiques. Concernant l’accès aux terres, il prévoit une gestion du foncier coopératif, la terre étant un bien commun.

Le candidat souhaite mettre en oeuvre la reconversion de l’agriculture en tout biologique en dix ans
Crédit: ja mag

Le JA mag a questionné les responsables agricoles de quatre des candidats à l'élection présidentielle sur leur programme agricole et sur l'installation des jeunes.

Created By
jerome Peleyras
Appreciate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.