Loading

Carte blanche à nos photographes Durant cet été, huit photographes de la tribune de Genève ont réalisé chacun une série d'images sur le thème de leur choix. Découvrez leur travail.

1. La solitude du terrain de sport

par Georges Cabrera

Au bout des voies couvertes de Saint-Jean, un jeu de pétanque en friche. La mauvaise herbe en a colonisé les bordures. Inspirés par les exploits du champion du monde genevois Maiki Molinas, des joueurs le feront-ils revivre?

Ses poteaux sont rouillés, ses filets troués… Nul gardien de but pour défendre cette cage qui se morfond sur une surface pelée. Elle est pourtant à quelques dizaines de mètres des entraînements du Servette FC, aux Évaux.

Deux anneaux sur le parcours Vita à Onex. Activité d’un autre temps? Ils ont pourtant été remis à neuf, mais qui les utilise encore? Peut-être des adeptes de fitness urbain ou de crossfit, sports qui ont le vent en poupe…

À quelques pas du cimetière de Saint-Georges, les volets du Ball-Trap Club de Genève sont clos. Le maïs cerne les lieux. Mais, de temps à autre, le chasseur de pigeons d’argile contraint les joggeurs à rebrousser chemin.

Ils sont rutilants, ces panneaux de baskets. Ils trônent sur les hauteurs de la Treille. De nombreux enfants s’agitent tout autour mais sont encore trop petits pour lancer le ballon et faire vibrer les filets…

La mythique salle du Boxing Club Genevois, à Plainpalais, va disparaître. Depuis 1950, sueur, sang et larmes des combattants se sont mélangés en ces lieux. L’institution s’agrandit et se déplace à la Queue d’Arve.

2. Vue de drone

par Lucien Fortunati

Sur la piste cendrée et la pelouse, à quel stade en est-on de l’entraînement? Va-t-on chausser les pointes ou les crampons? Entre cœur du jeu et milieu du terrain, il faudra songer à écarter sur les ailes. Et surtout ne pas perdre les cages de vue...

Il vrombit et agite ses mandibules d’acier dans tous les sens, l’insecte mécanique qui sillonne les champs. Et sans doute que bientôt on le retrouvera, toutes griffes dehors, pour le regain. Car on peut le dire, il en fait du foin!

D’en haut, elle semble tel le têtard, à l’état larvaire. Mais pas de quoi se flageller! Par le miracle de la vie et la grâce de l’aménagement, Genève aura bientôt, et de haute lutte, fécondé une belle roselière aux Eaux-Vives.

Ce pourrait être un projet de montre psychédélique ou surréaliste, sans doute plus folle que molle. Perdu! Ce n’est rien d’autre qu’une aire de sport et ses agrès. Personne n’y sue, c’est canicule!

C’est rond, c’est censé être au point. C’est donc un rond-point qui tombe sur des bretelles où il faut mettre aussi la ceinture lorsque l’on est en voiture. C’est aussi un labyrinthe où il faut chercher la bonne sortie sous peine de tourner en rond. Ce petit coin de paysage interdit au piéton qui voudrait flâner, c’est déjà de la géographie urbaine…

Des vignes, des cultures, une construction, un bouquet d’arbres et un bout de chemin. L’homme n’a pas besoin d’être présent pour qu’un paysage en dise long sur son action. Ce petit coin de campagne relèveaussi de la géographie rurale…

3. Au hasard des portes

par Steeve Iuncker-Gomez

Heidi, 88 ans, à Saconnex-d’Arve, prend la pose avant de faire de la gelée de raisinets.

De gauche à droite, Wandaly, 4 ans, Santo, 47 ans, Angel, 2 ans, et Zhayda, 7 ans, aux Palettes, prennent la pose avant de partir faire les courses.

Eden, 9 ans et demi, et sa maman, Vanessa, 32 ans, qui résident à Plainpalais, prennent la pose avant d’aller faire du sport.

Simon, 50 ans, avenue de France, prend la pose avant d’aller bricoler le four de son camping-car.

Asmaa, 30 ans, déménage.

Laurette, ma grand-maman de 96 ans, dans l’EMS des Arénières, à la Jonction, prend la pose avant d’aller souper.

4. Une aube en été

par Laurent Guiraud

Vu du Jura, le lever du jour jette une lumière orangée sur la ville et fait apparaître, au loin, le lac comme un miroir.

Lundi 23 juillet 2019, à 6 h, les Cissokho Brothers ont fait danser la foule aux Bains des Pâquis, lors du premier concert des Aubes.

Lucie et Chloé, de l’équipe d’Adhesive Studio, participent à un cours de pole dance en plein air, sur le quai du Mont-Blanc.

Réveil matinal et sportif pour Steph, sur la passerelle de la Paix, à Sécheron. En face, la Maison de la paix.

Aux Bains des Pâquis, Elvira et ses copines profitent des premiers rayons du soleil, dont la lumière embrase déjà le lac.

Au parc Bertrand, à 6 h 38, on croise de rares joggeurs. À vélo, Sara prend un raccourci à travers la pelouse.

5. Sports et plein air

par Frank Mentha

Salif, 37 ans, coach sportif, moniteur de «street workout» et de «calisthenics», aime s'entraîner à Chateaubriand.

Anna, 3 ans, vient faire du sport au parc Geisendorf parce qu’elle en a envie!

Salah, 18 ans, aux Bains des Pâquis: «Je fais du street workout pour contrôler mon corps.»

Guelor, 35 ans, vient au parc Geisendorf pour maintenir son corps en forme et profiter du ciel ouvert.

Jorge, 18 ans, Baby-Plage: «C’est un endroit unique où j’aime m’entraîner.»

6. La sieste

par Pierre Albouy

Guillaine travaille de longues journées et profite donc de son temps libre entre midi et deux pour se reposer. Croisée au Jardin anglais, elle se prélasse en écoutant de la musique tout en embellissant son bronzage.

Jeanne-Marie et Louis, deux touristes corses d’Ajaccio, reprennent des forces entre deux visites à Genève en se reposant sur un banc du parc des Bastions.

La chaleur et la digestion de midi auront eu raison de la petite Sasha, 14 mois, qui s’est endormie dans son lit.

Cléo fait un petit somme sur sa fleur gonflable à la toute nouvelle plage des Eaux-Vives en profitant des derniers rayons du soleil de la journée.

Bien installé dans son hamac, promenade des Lavandières, Johnny s’endort en regardant passer les nageurs.

Alexis n’est pas un adepte de la sieste mais avoue s’être laissé tenter par un petit temps calme lors de sa pause de midi, bien installé dans une chaise longue de la Barje des Lavandières.

7. L’eau

Par Maurane Di Matteo

Grenouille, qu’en sera-t-il de la pluviométrie à Genève ces prochains jours?

Samedi au petit matin: baignade aux aurores pour clore une longue soirée d’été. Présage d’une belle journée.

Lundi après-midi: Ondine rencontre Léman.

Mardi matin: «Tu préfères aller au lac ou à la piscine? À la piscine!»

Mercredi après-midi: courtes mais vives déferlantes sur Genève.

Mercredi soir: derniers vestiges de l’orage, les flaques, dans lesquelles se reflètent les rayons du soleil couchant. Après la pluie, le beau temps.

8. Montre-moi comment tu sautes

par Magali Girardin

Nathalie vient régulièrement se promener au centre sportif de Vessy avec son chien «Jeny», 5 ans, de la race des pinschers, en attendant ses deux garçons venus s’entraîner au football.

Naoual, du Beauty Bar, vient toutes les semaines nettoyer son linge à la laverie automatique qui se trouve à côté de l’institut à Plainpalais.

Cloé, professeure de natation, toujours prête pour venir donner ses cours aux Bains des Pâquis.

Gwen, serveur au Bistrot 23, joue de sa maîtrise du saut, même avec un plateau.

Morgane, 22 ans, attend le train à la gare de Pont-Céard, qui l’emmènera faire la fête en ville et passer une folle soirée entre copines.

Romina, cheffe de cuisine chez Fusion des Sens, dans un moment d’inspiration au marché de Carouge... Cheffe, oui, cheffe!

Created By
Tribune de Genève
Appreciate

Credits:

Série 1: Georges Cabrera Série 2: Lucien Fortunati Série 3: Steeve Iuncker-Gomez Série 4: Laurent Guiraud Série 5: Frank Mentha Série 6: Pierre Albouy Série 7: Maurane Di Matteo Série 8: Magali Girardin Réalisation: Aymeric Dejardin (c) Tribune de Genève - 2019

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a copyright violation, please follow the DMCA section in the Terms of Use.