Loading

IMPLICATION, MEMORISATION ET ORALISATION EN CLASSE DE CINQUIEME HISTOIRE

1- LE TRAVAIL EN CLASSE : 1er temps fort de la mémorisation.

Exemple la classe renversée : Mise en application active des élèves. Contrairement à la classe inversée, aucun contenu de cours n'est donné au préalable. Les élèves font le cours au professeur à partir de documents mis à leur disposition. Ils cherchent les explications à une question posée et les mettent en forme. Le professeur passe de groupe en groupe pour accompagner le travail. Le travail est ensuite présenté au professeur.

Exemple de consignes données :

Fin de cours : Il est important pour les élèves d'avoir une idée claire de ce qu'ils devront retenir.

Les 5 dernières minutes sont consacrées à un petit test interactif sur les notions vues en classe à l'aide de Plickers.

Afin de faire en sorte d'impliquer davantage les élèves durant les activités, j'ai testé Classe Dojo. Class Dojo permet de gérer l'implication des élèves en temps réel, en attribuant des points à leur avatar.

2- LE TRAVAIL PERSONNEL A LA MAISON : utilisation du cahier numérique de mémorisation.

Ce qui faut savoir :

Même après un apprentissage efficace, la plupart des souvenirs se dissipe avec le temps à moins d’être fréquemment utilisés. L’oubli est permanent (on oublie à chaque instant) et c’est un phénomène naturel biologique.

8 semaines après un contrôle, sans réactivation, le résultat est divisé par 5 pour tous les élèves.

Que faut-il faire pour mémoriser efficacement ?

Il faut procéder à des rappels de plus en plus espacés dans le temps pour réactiver la mémoire.

Comment procéder?

Exemple : Utilisation d'un livret de mémorisation préparé et disponible en ligne. Il est composé, pour chaque cours étudié, d’un petit quiz à réaliser plusieurs fois (un premier jour, puis le lendemain, puis une semaine plus tard et enfin un mois plus tard).

Ce livret de mémorisation est composé pour le programme de 5e en histoire de 9 quiz d'entrainement avec un maximum de huit questions ( en essayant d'être au plus proche du concept d'empan mnésique).

Afin d'aider les élèves à planifier leur révision, un document calendaire à compléter est collé dans le cahier d'histoire.

Il est nécessaire d'informer les parents de l'utilité et du fonctionnement du livret.

3- RETOUR EN CLASSE : réinvestissement des notions révisées.

Deux ou trois élèves volontaires se retrouvent dans l'espace de réflexion de la classe pendant que les autres continuent à travailler (voir paragraphe 1).

Un tableau blanc avec des post-its est à disposition afin que les élèves puissent en disposer à leur guise.

Les élèves tirent une carte dans une des deux boîtes : la boîte à raconter un personnage ou celle à raconter un fait ou un événement. Les cartes sont ajoutées dans les boîtes par le professeur en fonction de l'avancement du cours.

En autonomie, les élèves ont l'heure pour réinvestir ce qu'ils connaissent de la carte qu'ils ont piochée. Pour les aider, une boîte à outils est à disposition avec des aides sur chacun des réinvestissements proposés :

1- Réaliser un sketchnote (méthode travaillée auparavant en classe, utile pour organiser les idées notamment avant un oral).

2- Faire une présentation orale de 5 minutes.

Lors de ce premier trimestre, je ne leur ai pas encore présenté l'outil Speackpic car il y a eu beaucoup de choses à mettre en place. Tous les élèves sont passés par l'espace de réflexion ( gros succès). Je leur ai demandé d'y préparer une petite présentation orale de moins de cinq minutes avec pour support un scketchnote.

A la fin de cette séance en autonomie, les élèves s'auto-évaluent grâce à des fiches mises à leur disposition dans l'espace de réflexion. Ils la transmettent à leur professeur.

La petite présentation orale de fin d'heure a également servi de réactivation des connaissances pour les autres élèves qui n'ont pas hésité à poser des questions à ceux qui présentaient lorsqu'ils avaient oublié un élément qui était à mémoriser.

Ce travail m'a fait réfléchir sur les NFS. Voici comment s'est transfoirmé ma salle de classe cette année

4- Evaluation à J+30

Bilan et perspectives :

Après un mois de septembre à établir une mise en place de rituel de classe, le fonctionnement de celle-ci est devenue fluide et sereine. Le travail s'est fait dans une ambiance détendue. Un climat de confiance s'est établie.

La mise en place du livret numérique de travail a demandé une certaine rigueur dans la gestion de classe pour le professeur : suivi du travail des élèves à la maison afin d'aider les élèves qui rencontraient des problèmes de manipulations. Après un mois d'utilisation, 22 élèves sur 27 se sont appropriés correctement l'outil et l'ont complété avec sérieux.

Les évaluations sommatives se faisant après le j+30, il est difficile d'en programmer après le mois de mai!

L'an prochain, je compte continuer ce travail. Je réfléchis également à de nouvelles pratiques portant sur la pédagogie positive :

- le rituel d'accueil : Par exemple, sur le modèle suivant :

Created By
lydia combeaud
Appreciate

Credits:

Inclut une image créée par TeroVesalainen - "thought idea innovation"

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a copyright violation, please follow the DMCA section in the Terms of Use.