Loading

Budget 2019 de la Ville de Nantes Une situation financière saine et des investissements records

Le budget 2019 de la Ville de Nantes est équilibré en dépenses et en recettes. Il permet d’assurer un haut niveau de services, au plus près des Nantais, toujours plus nombreux.
"Le budget 2019 confirme que le contrat passé entre les Nantais et l'équipe municipale est respecté. Avec des marqueurs forts qui disent nos convictions : l'éducation, l'égalité réelle avec le centre de consultation post-traumatique ou le futur restaurant social bains-douches, mais aussi le soutien fort aux associations." Johanna Rolland, maire de Nantes

Une situation financière saine

Un taux d'épargne de 9,3%

La gestion stricte de l’évolution des dépenses de fonctionnement, combinée à des recettes fiscales et tarifaires en hausse, permet de dégager un taux d'épargne de 9,3 %. C'est grâce à cette épargne que la Ville peut assurer l'entretien durable et la réalisation d'équipements publics, et apporter un haut niveau de services aux Nantais.

Une dette de 582 € par habitant

51 % des projets d’investissements engagés sont financés par des recettes propres (épargne ou subventions dédiées aux projets). Le recours à l’emprunt reste donc modéré. La dette moyenne, rapportée à l'habitant se monte ainsi à 582 €, elle a baissé de 28 % depuis 2014 et est largement inférieure à la moyenne des villes de plus de 100 000 habitants : 1151 € par habitant.

Des recettes dynamiques

Les taux de fiscalité n'ont pas augmenté depuis 9 ans mais les recettes de la Ville de Nantes restent dynamiques : bases fiscales en hausse du fait du dynamisme démographique, dotations de l'État en légère augmentation, droits de mutation croissants avec un marché immobilier actif, recettes tarifaires qui s'accroissent par une fréquentation accrue des services municipaux.

Contrat financier avec l'État : la Ville négocie

Malgré ses réserves sur le dispositif, la Ville de Nantes a signé un contrat avec l'État qui limite la hausse de ses dépenses de fonctionnement à +1,5% entre 2018 et 2019. Tout dépassement sera sanctionné par une reprise de recettes fiscales à hauteur de 75% du montant. Pour 2019, les +1,5% seront dépassés pour accompagner le développement du territoire : la Ville assume ses choix volontaristes, en particulier l'éducation, et provisionne une reprise d'1 M€. Elle continue par contre à négocier avec l'État en refusant que le dépassement lié à la prise en charge des migrants du square Daviais soit inclus, alors qu'elle a dû se substituer à l'État dont c'est la compétence.

L'éducation : premier budget

Plus de 110 M€, soit 22,9% du budget municipal sont consacrés à l'éducation, la jeunesse et la vie associative avec un plan d'investissement majeur pour les écoles nantaises, le choix de renforcer l'offre périscolaire ou l'ouverture d'un nouveau pôle associatif à Désiré-Colombe. A noter aussi, l'importance du budget Solidarité et Vie sociale (20,4%).

Des dépenses de personnel contenues

La hausse des dépenses de personnel reste limitée à +1,6% pour 2019, contre 2,6% pour l'ensemble des dépenses. 39 nouveaux postes sont créés, dont 38 relèvent du secteur éducatif : ATSEM, agents de restauration et d'entretien des écoles...

Un niveau record d'investissements

Sur l'ensemble du mandat 2014-2020, la Ville a prévu d'investir environ 480 M€. En 2019, plus de 80 M€ sont consacrés à des investissements dans les domaines de l'éducation, de la culture, du patrimoine, de la petite enfance, de la vie associative et de la jeunesse, de la solidarité ou des espaces verts.

La Ville consacre 10,4 M€ à l'entretien durable de l'ensemble de son patrimoine bâti, 3,2 M€ à la rénovation énergétique des bâtiments, 0,5 M€ à de nouvelles installations photovoltaïques et 0,5 M€ pour se raccorder aux réseaux de chaleur. Avec à la clé, des économies d'énergie substantielles et une action notable en faveur de la transition énergétique.

De gauche à droite. 1. École du Champ-de-Manoeuvre : livraison en septembre 2021. 2. Rénovation de l'Île de Versailles: livraison en avril 2019. 3. Pôle municipal de restauration et d'hygiène Pierre Landais : livraison au printemps 2020. 4. Centre de consultation post-traumatique : livraison à l'automne 2019. 5. Crèches municipales Cosmos à Bottière Pin-Sec (photo) et Santos Dumont à Nantes Nord : livraisons au printemps 2019. 6. Gymnase Appert-Raspail, livraison en septembre 2020. 7. École Leloup-Bouhier : livraison en septembre 2021. 8. Jardins familiaux du Port Boyer : livraison au printemps 2019. 9. Libre Usine : livraison en 2020.
Created By
Ville de Nantes .
Appreciate

Credits:

BARRE LAMBOT Architectes - Atelier RAUM architectes - Atelier Mima - Flint Architectes - Emmanuelle Colboc pour GHT - Ville de Nantes

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a copyright violation, please follow the DMCA section in the Terms of Use.