Planification familiale: les femmes et le personnel de santé ont besoin d’informations fiables Proposition de traduction pour les francophones

Article original publié en anglais le 01-052017 par Gerard Migeon sur le site Natural Womanhood

Demandons aux CDC (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies) de fournir des données exactes sur une méthode de planification familiale efficace & sans effets secondaires

Lorsque Noëlle* et son mari, parents de trois enfants, ont choisi d'attendre avant une nouvelle grossesse, elle a reçu l’injection, sur le conseil de son médecin.

Rapidement, elle a pris du poids et est devenue déprimée, d’humeur changeante et colérique. N’y avait-il pas une autre solution pour Noëlle?

Il y en avait, il y en a: des moyens de planification familiale sans effets secondaires, appelés les méthodes basées sur la connaissance de la fécondité (Fertility Awareness Based Methods, FABM).

Tandis que toutes les femmes n’observent pas d’effets secondaires liés à leurs contraceptifs, lorsqu’il y en a, la majorité des médecins ne pensent pas à leur conseiller les FABM en raison de leur de la perception qu'ils se font de leur faible efficacité… alors que les FABM éliminent certaines plaintes des patientes et ont prouvé leurs taux d’efficacité élevés en contraception.

Comme le docteur de Noëlle, la plupart du personnel de santé, tout comme des sites Internet importants dédiés à la santé des femmes et des rapports dans les médias, écartent cette option, parce qu’on leur dit que les FABM ont un taux d’échec de 24% [i].

Ce taux n’est pas le bon.

Basé sur la recherche médicale publiée de meilleure qualité et la plus à jour, le taux d’efficacité des FABM correctement utilisées se situe entre 95 et 99,5%, selon la méthode [ii]. Même en usage typique, leur taux d’efficacité est comparable à ceux des moyens de contraceptions les plus utilisés.

Où le personnel de santé et les médias obtiennent-ils cette information erronée? Tous se réfèrent au site Internet des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), qui a publié un rapport en 2011 qui liste les FABM comme étant la méthode la moins efficace. Mais ces résultats sont basés sur une recherche à la piètre conception. (Svp continuez à lire pour connaître les problèmes de cette étude).

Ainsi, les FABM ne sont souvent pas présentées aux femmes comme un choix. Pourtant jusqu’à 61% des femmes seraient intéressées par ces méthodes pour éviter une grossesse si elles étaient correctement informées à ce sujet [iii] [iv].

Les méthodes basées sur la connaissance de la fécondité sont exclues des choix de planification familiale, pour beaucoup parce que l’information publiée par le CDC ne reflète pas les taux d’efficacité de chacune des méthodes de FABM publiées dans les recherches rigoureuses. Comme de nombreux professionnels et organisations de santé s’appuient sur le CDC pour obtenir des informations correctes, il est très important que nous demandions au CDC de mettre à jour son site Internet avec des données empiriques montrant les taux d’efficacité réels des méthodes modernes de FABM pour prévenir la grossesse.

Disposer d’une information correcte est la clé pour aider les femmes à prendre des décisions éclairées sur leurs méthodes de planification familiale.

C’est pourquoi nous vous demandons urgemment de signer la pétition ci-dessous. Nous avons besoin de 100 000 signatures pour convaincre les CDC de reconsidérer cet enjeu crucial, et pour que leur site Internet soit mis à jour.

Pourquoi le CDC indique-t-til des taux inexacts d’efficacité des FABM? Le rapport de la CDC est basé sur une étude de piètre qualité méthodologique [v], ce qui explique pourquoi ses conclusions sont si éloignées de ce que montrent les études rigoureuses. Voici les problèmes clés de l’étude citée par le CDC:

Premier biais: les taux d’efficacité sont basés sur une enquête rétrospective. Précisément, entre 1995 et 2002, l’équipe de recherche à questionné environ 18 000 femmes et leur a demandé de se remémorer la méthode de contrôle des naissances qu’elles utilisaient lorsqu’elles sont tombées enceintes. Le souvenir n’est pas une mesure fiable. Les répondantes auraient pu utiliser plusieurs méthodes combinées. Toute description qui ressemblait à une méthode basée sur la connaissance de la fécondité a été placée dans le groupe «abstinence périodique».

Second biais: Les auteurs mettent des méthodes bien plus anciennes et à faible technologie, incluant la méthode du calendrier, dans le même panier que les méthodes modernes, standardisées et prouvées de FABM comme la méthode symptothermique ou les méthodes d’ovulation. En fait, 86% des personnes identifiées dans l’étude comme utilisant une FABM ont dit utiliser la méthode du calendrier - une méthode bien plus ancienne et moins efficace développée dans les années 1930 - comme principal moyen de contraception. Mais rassembler des méthodes anciennes et nouvelles masque leurs grandes différences d’efficacité, un fait reconnu par l’auteur de l’étude. Il serait comparable de mettre toutes les méthodes progestatives comme le stérilet Mirena et la mini-pilule dans la même catégorie et de les classer ensemble avec le taux d’efficacité le plus bas.

Alors, de quelle vérité à propos des taux d’efficacité des FABM le CDC doit-il rendre compte? Voici le résultat empirique de 4 des méthodes les plus populaires selon un article publié en mai 2013 dans “Osteopathic Family Physician Journal” et une étude plus récente de la méthode Marquette [viii].

  • Méthode sympto-thermique: taux de grossesse de 0,4% en utilisation parfaite et 1,6% en utilisation typique
  • Méthode Marquette: taux de grossesse de 0% en utilisation parfaite et 6,8% en utilisation typique
  • Méthode d’ovulation Billings®: taux de grossesse de 1,1% en utilisation parfaite et 10,5% en utilisation typique
  • Méthode des jours fixes: taux de grossesse de 4,8% en utilisation parfaite et 11,9% en utilisation typique

Comme vous le constatez, ces taux de grossesse non désirées sont loin des 24% mis en avant par le CDC. Pour cette raison, nous souhaitons que le CDC relaie ces taux d’efficacité actualisés!

De plus, nous voulons nous assurer que le CDC mette à jour ses informations pour que les professionnels de santé soient correctement informés, puisque seulement 3 à 6% des médecins [ix] connaissent l’efficacité réelle de ces méthodes sûres et sans effets secondaires de planification familiale. Cela peut être la raison pour laquelle peu d’entre eux parlent aux femmes de ces méthodes.

Mais ensemble, VOUS et moi pouvons changer cela et nous assurer que toutes les femmes reçoivent une information juste et actualisée. C’est pour cela que nous vous demandons de signer cette pétition, et de l’envoyer à tous vos amis et collègues.

De fait, le 21 avril 2016, la prestigieuse Académie américaine des médecins de famille (AAFP), qui représente plus de 120 000 membres, a envoyé une requête officielle au Département de la santé et des services sociaux demandant de modifier le taux d’efficacité. Ils ont écrit:

“Les médecins de famille ont besoin d’informations fiables à fournir aux patients qui prennent des décisions de planification familiale. L’AAFP aimerait donc demander que le CDC mette à jour les taux d’efficacité cités pour ces méthodes dans «Efficacité de la méthode de planification familiale»”.

A ce jour, un an plus tard, il n’y a pas eu de réponse publique. Aucune action n'a apparemment été menée pour répondre à la demande de l’AAFP.

Les femmes qui ont eu l’expérience d’effets secondaires dus à la pilule ou à d’autres types de contraception doivent savoir qu’il y a d’autres choix viables, comme les FABM. En effet, l’Organisation Mondiale de la Santé reconnaît les FABM comme étant les seules méthodes de planification familiale sans effets secondaires médicaux [x]; là où le contrôle hormonal des naissances peut avoir une myriade d’effets secondaires, allant de symptômes légers comme la nausée, les saignements ou la sensibilité des seins, à d'autres symptômes plus sévères comme un risque accru de caillots sanguins, certains types de cancers ou un accident vasculaire cérébral. De fait, la recherche montre que près de deux tiers des femmes ayant arrêté d’utiliser un moyen hormonal de contraception l’ont fait en raison des effets secondaires [xi].

Nous ne voulons pas limiter l’accès aux formes artificielles de contrôle des naissances, nous demandons simplement que l’information exacte sur les FABM soit donnée au public.

C’est pour cela que votre signature compte sans attendre. Si nous n’agissons pas, rien ne changera.

Ensemble, nous devons nous faire entendre et demander au CDC de mettre à jour leur site. C’est important pour les femmes, les couples, et les professionnels de santé qui les conseillent. Sans une information correcte, les professionnels de santé pourront ne pas présenter ces choix aux femmes et donc, les femmes ne pourront pas faire de véritables choix éclairés en matière de planification familiale.

Il est important de constater qu’il y a beaucoup de bénéfices pour les femmes et les couples qui utilisent les FABM:

  • Ces méthodes coûtent nettement moins.
  • Plusieurs études montrent que les couples qui utilisent les FABM disent qu’elles améliorent leurs relations [xii] [xiii].
  • Les jeunes femmes qui apprenent à utiliser les FABM se prennent en charge et gagnent de la confiance en elles et de la maîtrise de soi [xiv].
  • Les couples intéressés par une grossesse augmenteront leurs chances en comprenant mieux quand ils peuvent être fertiles [xv].

Si le CDC met à jour le rapport sur les taux d’efficacité des FABM, ce sera une avancée considérable pour la santé des femmes. Les médecins seront plus enclins à parler de ces méthodes avec leurs patients. Davantage de femmes apprendront ces méthodes et bénéficieront d’une méthode très efficace, autogérée, sans aucun effet secondaire. De plus, elles comprendront mieux leurs corps et gagneront une compétence qu'elles auront pour la vie. Nous avons besoin de ce changement pour la santé des femmes. Mais sans votre voix, les CDC peuvent ne pas agir. Veuillez soutenir et signer cette pétition maintenant. Agissez aujourd’hui et faites entendre votre voix pour assurer que que chaque médecin et chaque femme ait accès à des informations précises et actualisées. Agissez aujourd’hui pour demander aux CDC de fournir les taux réels de l'efficacité des FABM.

Nous avons l’intention d’utiliser votre signature et celles des autres pour assurer qu’une voie unifiée est entendue dans la presse et au Département de la santé et des services sociaux. Pour avoir le plus grand impact, nous devons rassembler 100 000 signatures, alors SVP SIGNEZ, puis partagez la pétition avec vos amis et votre famille!

Avec votre soutien, nous veillerons à ce que les voix de milliers d'Américains soient entendues.

Merci beaucoup de votre soutien à faire la différence! Notre site Internet est hautement sécurisé et vos coordonnées resteront strictement confidentielles. Nous avons une politique anti-spam ferme. Nous avons besoin d’autant de signatures que possible pour faire avancer instamment ce sujet important.

Merci encore à vous pour votre aide,

Gerard Migeon, Co-fondateur et PDG de Natural Womanhood

Marguerite Duane, Docteur en médecine et maîtrise en administration de la santé, Membre de l'Académie américaine des médecins de famille, Co-fondatrice et directrice de FACTS, Fertility Appreciation Collaborative to Teach the Science, Maître de conférences à l'École de médecine de l'Université Georgetown

* Nom modifié pour respecter l’anonymat

Pour consulter les notes, veuillez vous référer à l'article original.

Pour tout commentaire sur cette traduction, veuillez m'écrire.

Credits:

Created with images by geralt - "women's power specialist businesswoman"

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.