Loading

l’ Okanagan, C.-B. Profil d’étudiant : histoire à succès

l’ Okanagan, C.-B.

Une interprète du parc de l’Okanagan fait découvrir la nature à la communauté

Selon Abby Matheson, tout dans la nature est le fruit d’une histoire fascinante : les roches, les feuilles, les animaux et les insectes.Grâce au soutien financier offert par le Programme d’emplois verts de l’ACPL, lequel est en partie financé par le gouvernement du Canada dans le cadre de son programme Emplois d’été Canada, l’étudiante universitaire a pu partager ces histoires extraordinaires avec les visiteurs des parcs régionaux de l’Okanagan.

« Ce travail m’a ouvert les yeux sur tous les aspects intéressants de la nature qu’on tient souvent pour acquis », soutient Abby, qui a passé l’été à travailler comme interprète étudiante pour le district régional de Central Okanagan.

« Ce travail m’a ouvert les yeux sur tous les aspects intéressants de la nature qu’on tient souvent pour acquis » - Abby Matheson, étudiant

Dans le cadre de son travail, Abby a mené des programmes éducatifs sur l’environnement à l’intention des usagers du parc. Elle a pu apprendre sur de nombreux sujets et transmettre ses connaissances, notamment sur la biologie des ours. Elle a également participé à une visite guidée nocturne pour assister à une pluie de météores.

« Chaque jour est passionnant », s’exclame-t-elle. Elle a aussi mentionné avoir senti que son emploi d’été avait permis aux visiteurs de vivre des expériences plus agréables, instructives et complètes dans les parcs régionaux. « Lorsque j’informe les visiteurs sur ce qui rend un parc particulier, cela ouvre la discussion sur la conservation, ce qui les sensibilise à l’importance de protéger ces endroits pour les générations à venir. »

Travaillons ensemble!

Isabella Hodson, superviseure des relations communautaires et des services aux visiteurs du district régional de Central Okanagan, affirme que le département des services aux visiteurs des parcs a embauché un total de cinq étudiants cet été, dont quatre dans le cadre du Programme d’emplois verts et un dans le cadre du programme Emplois d’été Canada. L’équipe responsable des activités des parcs a également embauché un autre étudiant grâce au financement du Programme d’emplois verts.

Elle a affirmé qu’ils avaient ouvert plus de postes que jamais auparavant, et ajouté que ces postes avaient eu des retombées considérables sur la communauté, car ils ont permis aux visiteurs de tous âges de se rapprocher de la nature.

Dans les parcs, par exemple, ils ont installé des postes de travail composés de tentes, de tables et de stations d’activités dans lesquelles les gens pouvaient manipuler des objets et des photographies liés à la nature. Ces postes étaient animés par des interprètes engagés et compétents.

« Ils ont encouragé et invité le public à oser toucher… pour caresser la fourrure d’un ours noir ou encore pour soulever un panache d’orignal afin d’en évaluer tout le poids; à enfoncer très doucement un doigt dans un hibou empaillé pour découvrir que cet oiseau est surtout constitué de plumes qui recouvrent un frêle squelette; à écouter les sifflements d’une marmotte ou d’un écureuil roux, et à apprendre ce que chacun de ces sons signifie », a décrit Isabella. « Tout cela permet d’entrer en relation avec la nature, de se rendre compte que la nature est réelle, que ce n’est pas qu’un concept abstrait. Il s’agit de prendre le pouls de la terre – de comprendre comment les insectes, les animaux, les plantes, les champignons, les roches sont interreliés, et de comprendre notre propre relation avec notre écosystème », a-t-elle précisé.

« Ils ont encouragé et invité le public à oser toucher… pour caresser la fourrure d’un ours noir ou encore pour soulever un panache d’orignal afin d’en évaluer tout le poids » - Abby Matheson, étudiant

Elle a aussi ajouté que tout le personnel avait bénéficié de l’emploi de jeunes comme Abby.

« Embaucher des jeunes qui arrivent avec leurs passions, leur énergie et leur charisme dynamise notre organisme. Ces emplois verts nous permettent de sortir dans nos parcs pour mettre en place des programmes publics. De plus, les jeunes que nous employons apportent une véritable joie de vivre et une passion pour l’interprétation de la nature, ce qui stimule tout notre personnel. Les employés arrivent au travail avec le sourire au visage », s’est-elle réjouie.

Abby soutient qu’elle postulerait certainement de nouveau pour cet emploi, ou pour un poste semblable, si on lui en donnait la possibilité. Elle a noué des amitiés durables; elle a pu faire des liens avec la géographie, son domaine d’études; et elle affirme avoir vécu des expériences inoubliables.

Abby Matheson, étudiant

Le travail l’a aussi aidée à apprécier davantage la nature.

« Explorez vos parcs régionaux. Vous ne savez jamais ce que vous y découvrirez », conseille-t-elle.

Le Programme d’emplois verts de l’ACPL soutient l’objectif 3 « Des liens entre les gens et la nature » et l’objectif 5 « Le développement d’une capacité d’agir du secteur du loisir » du Cadre stratégique pour le loisir au Canada. Le Cadre sert de fondement au travail du secteur des parcs et des loisirs.

Pour lire toutes les histoires à succès : https://www.cpra.ca/histoiries