L'ancien Ciné-Palace vu de ses entrailles Le Ciné-Palace est l’une des premières salles obscures de Fontenay-le-Comte. Il avait déménagé rue de la République, en 1928. Fermé en 1992, que reste-t-il de cette institution cinématographique ?

Difficile d’imaginer qu’on se tient devant un ancien cinéma. Un seul indice pourrait trahir le passé de ce bâtiment : les deux panneaux d’affichage, où se tenaient jadis des affiches de film. L’entrée est située entre le bar l’Entracte et celui de la Rép’, rue de la République. C’était le Ciné-Palace, une des premières salles obscure de Fontenay-le-Comte.

Un lieu stratégique et économique

Ernest Carteau, le monsieur cinéma du Sud-Vendée, ouvre la première salle de cinéma au 21, rue Blossac. Nous sommes en 1916. Ce qui est aujourd’hui l’agence du Crédit lyonnais était alors une carrosserie désaffectée, devenue Pathé-Palace. La salle change de nom et déménage en mars 1928, au 20, rue de la République.

Un lieu déterminant pour « s’assurer d’une réussite sans faille », écrit Daniel Taillé, dans son ouvrage Ernest Carteau. Au temps des Ciné Palaces et La folle histoire du cinéma en Sud-Vendée de 1897 à 2010, publié en 2013. « C’étaient des entreprises privées, il fallait s’assurer une certaine rentabilité », rappelle l’auteur, joint par téléphone.

À la pointe de la technologie

La salle est alors confortable, avec plus de 500 places. Ce qui est considérable pour la taille de la ville, à l’époque. Sa surface est de 294,25 m². « Ernest Carteau a bien compris que la technologie était importante. C’était l’une des premières salles à se doter du parlant, dans les années 1930. Puis il est passé au technicolor en 1947. Il était à la pointe. »

Le déclin s’amorce, jusqu’à la fermeture

« On dit souvent que c’est la télévision qui est à l’origine du déclin du cinéma. Mais c’est plus complexe : avec la démocratisation des voitures, les gens partaient en week-end. Ils avaient moins de temps à consacrer au cinéma. » Et il faut souvent attendre deux à trois semaines pour pouvoir visionner les sorties nationales.

Le Ciné-Palace ferme une première fois en 1986. Il est repris par Serge Rallet, mais sa rénovation sera trop coûteuse. Il l'utilise le temps de la construction de son nouveau cinéma : le Renaissance. Il tire définitivement le rideau du Ciné-Palace en 1992.

L’îlot qui constitue l’ancien cinéma est gigantesque. Pour y accéder, il faut traverser la cour du bar de la Rép', ou par l’antenne de la Ligue du cancer (rue du Port). Le bâtiment n’est pas en ruine, mais il est sacrément insalubre. La Ville avait pourtant pour projet de le réhabiliter, en début de mandat.

« Mais on s’est rendu compte que l’engagement financier était bien trop important pour la Ville », estime Ludovic Hocbon, adjoint à l'urbanisme à Fontenay-le-Comte. Le marché a donc été rompu. Le parti pris est de mettre de côté le projet de l’ancien Ciné-palace pour le moment. Ma sa légende persiste...

Les affiches d’époque sont toujours là, 25 ans après.

Created By
Ouest-France Fontenay
Appreciate

Credits:

Ouest-France

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.