Loading

Les coulisses du feu d'artifices Une journée avec un artificier

L'installation commence dès 8h30 samedi. Un périmètre de sécurité est établi Parc de la Verrerie. 125 m² du parc ne sont plus accessibles au public.

" Une règle de sécurité impérative ", selon eric berger artificier et gérant de la société l’Étoile

8h30. Le déchargement des cartons de feux d'artifice commence. Cinq camions ont transporté 250 kg de poudre. Un quantité qui correspond à 550 projectiles.

Sept postes de tir sont installés sur trois niveaux au cours de la journée. La première étape consiste à agencer les 100 batteries de mortiers. " Une bonne bonne répartition du matériel est essentielle pour assurer un spectacle de qualité", explique Eric Berger.
Les feux d'artifices sont numérotés. Les artificiers les disposent dans les batteries de mortiers en suivant un plan de tir prédéfini à l'avance.
" Le stress est toujours présent, même après 30 ans d'expérience. On manipule des bombes quand même "
Les plus grosses bombes d'artifice ont un diamètre de 125 mm.
" C'est à partir des explosifs les plus dangereux que l'on définit le périmètre de sécurité "
De l'aluminium entoure les mortiers. Le but est d’empêcher les projections d'étincelles pendant le show. " Le départ des artifices est programmé informatiquement. Ils ne sont pas tirés au même moment et il ne faut pas qu'ils se déclenchent de manière accidentelle ".

Une fois que les postes de tir sont opérationnels, ils sont reliés à une boxe qui déclenchera les feux coordonnés par une régie générale.

" Vous entendez la musique. Je vais vous la montrer "

Le thème du feux d'artifice choisit par la municipalité du Creusot : la jeune génération de chanteurs français. Pendant le spectacle, on pouvait entendre des artistes comme Vianney, Orelson ou encore Maître Gims.

" En écoutant la musique, j'ai visualisé et créé le spectacle". Ce travail a duré 20 heures. " L'artificier doit adapter la musique à la pyrotechnie".

Un show de 15 minutes

Notre travail est éphémère
" Notre travail a évolué au fil du temps. Avant on allumait les feux avec des lances d'allumage. C'était dangereux. Aujourd'hui, tout est informatisé. Avec un stylet, on appuie sur l'écran de la régie générale et le spectacle commence"

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a copyright violation, please follow the DMCA section in the Terms of Use.