Loading

Photos et histoires de New York Souvenirs de "Big Apple"

Cliquez sur les images pour les agrandir

"Pour une surprise, c'en fut une. À travers la brume, c'était tellement étonnant ce qu'on découvrait soudain que nous nous refusâmes d'abord à y croire et puis tout de même quand nous fûmes en plein devant les choses, tout galérien qu'on était on s'est mis à bien rigoler, en voyant ça, droit devant nous. Figurez-vous qu'elle était debout leur ville, absolument droite. New York c'est une ville debout. On en avait déjà vu nous des villes bien sûr, et des belles encore, et des ports et des fameux mêmes. Mais chez nous, n'est-ce pas, elles sont couchées les villes, au bord de la mer ou sur les fleuves, elles s'allongent sur le paysage, elles attendent le voyageur, tandis que celle-là l'Américaine, elle ne se pâmait pas, non, elle se tenait bien raide". Louis-Ferdinand Céline - Extrait du Voyage au bout de la nuit (1932)

Statue de la Liberté

La "liberté éclairant le monde" que l'on doit au sculpteur Auguste Bartholdi a été construite en France puis offerte au peuple Américain pour célébrer le 100e anniversaire de son indépendance. Elle a été inaugurée le 28 octobre 1886. Située entre la pointe sud de Manhattan et Ellis Island., elle est constituée d'une structure en acier réalisée dans les ateliers de Gustave Eiffel et recouverte d'une pellicule de cuivre. Haute de 46 mètres (92 mètres socle compris), elle a fait l'objet de plusieurs rénovations qui lui permettent de rester dans un état de conservation remarquable.

South Manhattan From Pier 17

Donnant sur l'East River, le "South Street Seaport" est l'ancien port maritime de New York. L'une des jetées, le "Pier 17" a été aménagé en zone commerciale près de laquelle sont ancrés plusieurs grands voiliers. On y jouit d'une très belle vue sur le "South Manhattan".
13 Novembre 2004
21 Mai 2009

Jazz

Quand on est amateur, impossible d'envisager un séjour à New York sans aller écouter du Jazz. La ville compte de nombreux clubs. Parmi les plus fameux, on peut citer le Birdland, l'Iridium, le Village Vanguard et le Blue Note. C'est dans ce dernier que j'ai assisté au concert donné par le Quartet de l'immense pianiste Ahmad Jamal. L'endroit est exigu, l'ambiance assez bruyante puisqu'on y mange tout en écoutant la musique. Mais quel bonheur de se retrouver installé à un mètre du piano, au plus près de l'artiste.
Il y a aussi des lieux éphémères comme le Danny's Grand Sea Palace, aujourd'hui fermé. Situé dans la 46e rue, c'était un restaurant avec piano bar. Il comportait également une petite salle de spectacle d'une vingtaine de tables, le Danny's Skylight Room. C'est là que Blossom Dearie se produisait régulièrement depuis mai 2001. J'ai donc profité d'un séjour en Pennsylvanie pour faire un crochet par New York et avoir enfin le plaisir de voir et d'entendre, en live, celle qui est pour moi une personnalité essentielle du Jazz moderne. Malgré ses 76 ans, Blossom était ce soir-là (18 août 2002) dans une forme étonnante, toujours malicieuse et pleine d'humour.
Retour au Blue Note quelques années plus tard avec sur scène, le Big Band de l'excellent trompettiste Roy Hargrove et en invitée sur quelques morceaux, la chanteuse Roberta Gambarini. Les musiciens étaient un peu à l'étroit sur la petite scène du Blue Note mais cela n'a pas nuit à leur superbe prestation. Quel swing, en particulier un "September In The Rain" que j'ai encore dans l'oreille !

Lever de Soleil sur l'East River

Lorsque l'on va à New York, rien n'est plus agréable que de se balader, au petit matin, dans le South Manhattan et d'admirer le lever de soleil sur l'East River. En dépit de son nom, l'East River n'est pas une rivière mais un détroit qui relie l'Upper New York Bay au Long Island Sound. Huit ponts permettent de traverser l'East River. Les trois principaux sont le Brooklyn Bridge (1883), au premier plan, le Manhattan Bridge (1909), au deuxième plan et le Williamsburg Bridge (1903), au troisième plan.

The Cloisters

Situés au nord de l'île de Manhattan, au bord de l'Huson River, les "Cloisters" rassemblent des éléments de cinq cloîtres médiévaux Français : Saint Michel de Cuxa, Saint Guilhem le Désert, Bonnefont en Comminges, Trie en Bigorre et Froville. Provenant de ces monastères vendus comme biens nationaux pendant la révolution, ils ont été acquis par le sculpteur Américain George Grey Barnard. Ils ont été reconstruits, pierre par pierre, et exposés dans un premier temps dans un bâtiment en briques sur Fort Washington Avenue. Grâce à la générosité de John D Rockfeller, la collection a été achetée par le Metropolitan Museum en 1925. Outre les cloîtres, le site abrite un musée contenant des oeuvres remarquables datant du XIIe au XVe siècle. Un site méconnu et pourtant à ne pas manquer lors d'un séjour à New York.

Ellis Island

L'ile d'Ellis Island est située à l'embouchure de l'Hudson River, à 800 mètres de la statue de la Liberté (Liberty Island). Jusqu'en 1892, les migrants débarquaient à la pointe sud de Manhattan, à l'emplacement actuel de Battery Park. Afin de faciliter leur arrivée massive, le centre fédéral d'immigration d'Ellis Island a ouvert ses portes le 1er janvier 1892. Jusqu'à sa fermeture le 12 novembre 1954, il a vu passer 12 millions d'immigrants. Depuis 1990, Ellis Island abrite le musée national de l'histoire de l'immigration aux Etats-Unis, une visite incontournable lorsque l'on va à New York.

Musées

A New York, l'amateur d'art est comblé car on y trouve quelques uns des plus beaux musées du monde, le "Solomon R. Guggenheim Museum", le "Museum Of Modern Art" (Moma) ou encore le "Metropolitan Museum Of Art". Parmi toutes les œuvres qui y sont exposées, les "Demoiselles d'Avignon" sont sans conteste l'une des plus célèbres. Intitulé également "le bordel d'Avignon" (rien à voir avec la ville du Vaucluse puisque son titre fait référence à la "Carrer d'Avignon", une rue chaude de Barcelone), Le tableau a été peint en 1907 par Pablo Picasso qui habitait alors au Bateau-Lavoir à Montmartre. Cette immense toile (243,9 X 233,7 cm) est considérée comme le premier tableau cubiste. Elle a été acquise en 1939 par le Moma. Dans le hall du "Metropolitan Museum Of Art", on peut admirer l'une des douze éditions originales des "Bourgeois de Calais", la sculpture d'Auguste Rodin.

Autres œuvres remarquables

Gustav Klimt - Portrait de Mäda Primavesi - 1912
Amedeo Modigliani - Garçon dans un pull rayé (1918)
Constantin Brancusi - Mlle Pogany II - 1920
John D Graham - Two Sisters - 1944

Battery Park

"The Immigrants" - Sculpture By Luis Sanguino (1973)
"Ape and Cat At the Dance" Sculpture By Jim Dine (1996)
En 1982, l'artiste français Thierry Noir s'installe à Berlin-Ouest. Au fil des années, il peint illégalement le côté ouest du mur. Non loin de Battery Park, ce morceau du mur de Berlin offert par le consulat Allemand en 2004.

Harlem - Paris Blues Bar

Un dimanche matin ensoleillé de mai à Harlem, cette jeune femme, installée devant le "Paris Blues Bar", me demande de la prendre en photo avec son compagnon, instant fugitif de la vie du quartier. Situé à l'angle de l'Adam Clayton Powell Jr Blvd et de la West 121th Street, le bistrot ne paie pas de mine, pourtant le Paris Blues Bar est une véritable institution. Il a été ouvert en 1969 par Samuel Hargress Jr, aujourd'hui âgé de 81 ans. Pas de têtes d'affiche au programme mais la fine fleur des musiciens locaux se produit chaque soir dans ce lieu authentique.

Central Park

Central Park from the top of the Rockefeller Center
Véritable poumon vert de Manhattan, Central Park s'étend sur 341 hectares entre Midtown et Harlem. A l'entrée sud du parc, voici la statue de José Marti, sculptée en 1959 par Anna Vaughn Hyatt Huntington. Homme politique, philosophe et poète, héros de la guerre d'indépendance contre la couronne Espagnole à la fin du 19e siècle, Jose Marti est un véritable héros national à Cuba. Sa statue trône sur la place de l'indépendance à La Havane et son buste est présent dans la cour de toutes les écoles du pays. Avant de revenir combattre les Espagnols à Cuba et de trouver la mort lors de la bataille de "Dos Rios", en 1895, il s'était exilé à New York. La statue en bronze de Central Park rend hommage à ce grand défenseur de la liberté.
Cuba - La Havane - Place de l'Indépendance
La fontaine Bethesda
La statue du poète Robert Burns
Tout près de l'entrée ouest de Central Park, se trouve le Dakota Building. Le 8 décembre 1980, alors qu'il revenait d'une session d'enregistrement aux Record Plant Studios, John Lennon est assassiné sur le trottoir devant l'entrée, par Mark David Chapman.

Harlem - 17 East 126 th Street

Cette photo intitulée « A Great Day In Harlem » ou « Harlem 1958 » est l’œuvre d’Art KANE, un jeune homme passionné de Jazz. Elle a été publiée pour la première fois, en janvier 1959, dans l’édition Jazz du magazine « Esquire » dont Kane était le directeur artistique. Son pari était un peu fou, réunir à 10 heures du matin (horaire incongru pour les oiseaux de nuit que sont les Jazzmen), un maximum de musiciens devant un immeuble de la 126e rue, à Harlem. Ce matin-là, Art Kane se demandait si un seul d’entre eux allait venir. Et puis, ils arrivèrent les uns après les autres, 57 des plus célèbres musiciens de l’époque, représentant tous les genres, du « Old Style » au « Be Bop ». On remarque particulièrement, Marian McPartland devisant avec Mary Lou Williams, Count Basie assis au bord du trottoir avec les enfants du quartier, le facétieux Dizzy Gillespie tirant la langue à Roy Eldridge, Lester Young arborant son éternel chapeau noir et Sonny Rollins, pensif derrière ses lunettes noires. A noter que le pianiste Willie "The Lion" Smith, pourtant présent, ne figure pas sur la photo. Las d'attendre la prise de vue, il était parti s'asseoir un peu plus loin. 55 ans plus tard, je suis passé sur les lieux et je me suis assis quelques instants à l'endroit même où Count Basie s'était lui-même assis près des enfants du quartier.

Chelsea Hotel

Hotel mythique de Manhattan s'il en est, le Chelsea Hotel a été construit en 1883. Situé dans ce qui était à l'époque, le quartier des théâtres, au 222 West 23th Street, il a toujours été un lieu de villégiature privilégié pour les artistes. Sans faire de liste exhaustive, on peut citer, en particulier : - les écrivains Jack Kerouac (il y a écrit "Sur la route"), William S. Burroughs, Arthur Miller, Tennessee Williams, Allen Ginsberg, Charles Bukowski ... - Les cinéastes et acteurs Stanley Kubrick, Milos Forman, Dennis Hopper, Elliot Gould, Jane Fonda, Andy Warhol, Kris Kristofferson ... - Les plasticiens Frida Kalho, Robert Crumb, Elizabeth Peyton, Henri Cartier-Bresson ... - Les musiciens John Cale, Nico, Joni Mitchell, Bob Dylan, Janis Joplin, Jimi Hendrix, Abdullah Ibrahim, Joan Baez, Tom Waits, Patti Smith ... Le poète Gallois Dylan Thomas y est mort alcoolique le 9 novembre 1953 et Nancy Spungen, la compagne du bassiste des Sex Pistols Sid Vicious, y a été assassinée le 12 octobre 1978. Mais la renommée artistique de l'hôtel tient principalement à la chanson de Leonard Cohen "Chelsea Hotel n° 2" sur l'album "New Skin For An Old Ceremony" (1974). Elle a été composée par le chanteur Canadien, en souvenir de sa brève liaison avec Janis Joplin au Chelsea Hotel, peu de temps avant la mort de la chanteuse. Leonard Cohen habitait régulièrement au Chelsea Hotel lorsqu'il se trouvait à New York, mais contrairement à la légende, il n'y a pas composé la chanson. Il a dit lui même "I began it at a bar in a Polynesian restaurant in Miami and finished it in Asmara, Ethiopia, just before the throne was overturned". A noter que la mention n° 2 dans le titre est due au fait qu'il existe une version primitive de la chanson, très différente de celle-ci, et que Leonard Cohen n'a que très rarement chantée.

Time Square

Même si ce n'est pas, et de loin, l'endroit que je préfère à Manhattan, Time Square est néanmoins l'épicentre de la vie nocturne New-Yorkaise et lorsque l'on s'y promène le soir, on comprend pourquoi New-York est surnommée "la ville qui ne dort jamais". On est ici en plein cœur du quartier des théâtres où furent créées les plus fameuses comédies musicales (ci-dessous le Booth Theatre édifié au début du XXe siècle sur la West 45 th Street).

Les Brownstones de Brooklyn Heights et de Harlem

Les "Brownstones" sont des habitations typiques de New York. Leur nom désigne le grès rouge utilisé pour leur construction. Les premières "Brownstones" ont été édifiées au milieu du XIXe siècle. A l'origine, leurs grands escaliers de pierre évitaient que les habitants apportent dans les maisons sous leurs chaussures, la boue des rues. On en trouve encore beaucoup dans le quartier de "Brooklyn Heights" ainsi qu'à Harlem où elles ont fait l'objet d'un grand programme de réhabilitation.

Harlem - Street Art

L'artiste de rue Chilien Nelson Rivas dit "Cekis" est l'un des maîtres Sud-Américains du graffiti. On lui doit celui-ci représentant Malcolm X, peint sur le mur et le rideau de fer d'une boutique du Bernheimer Building, au 101 West 116th Street, à Harlem.
Harlem's Sophisticated Lady - West 125th Street

Madame Tussauds Wax Museum

Le premier musée de cire "Tussaud" a été fondé à Londres, en 1835, par l'artiste Française Marie Tussaud. Aujourd'hui, on en compte une quinzaine à travers le monde. Celui de New-York est situé sur la 42e rue, près de Times Square. Le Jazz y est largement représenté, comme ici Billie Holiday et Ella Fitzgerald.

Rockefeller Center

Le Rockefeller Center est un ensemble de 19 bâtiment édifiés dans les années 30 dans "Midtown Manhattan". Il comprend une salle de spectacle, le "Radio City Music Hall", immortalisée par Woody Allen dans le film "Radio Days". Le GE Building, haut de 266 mètres, est le gratte ciel emblématique du Rockefeller Center. "The Top Of The Rock", la plate forme d'observation située à son sommet, propose un point de vue incomparable sur Manhattan, bien plus agréable que celui de l'Empire State Building.
Le Rockefeller Center est également un véritable musée de sculptures en plein air parmi lesquelles ce "Prométhée (1934) et cette "Jeune Fille" (1936), deux bronzes de Paul Manship.

Gospel à Harlem

Incontournable lors d'un séjour à Harlem, la messe "Gospel" à Harlem attire les fidèles endimanchés du quartier mais aussi de plus en plus de touristes ce qui, au fil des années, lui a fait perdre de son authenticité. Néanmoins, les chants des chœurs sont toujours aussi beaux et poignants. Parmi tous les lieux de cultes de Harlem, les deux plus intéressants (mais aussi les plus courus !) sont la "Canaan Baptist Church" et l'Abyssinian Baptist Church", célèbre pour les sermons enflammés du Révérent Calvin O. Butts III.

Les Water Tanks

Les Water Tanks (citernes d'eau) jalonnent les sommets des immeubles de New York. Il y en aurait près de 15 000, installés sur les toits depuis le 19e siècle. Leur fonction est double. Ils permettent d'obtenir une pression suffisante pour alimenter en eau les étages élevés des immeubles New Yorkais. Ils sont aussi utilisés comme réserves d'eau en cas d'incendie. Et si c'était eux les vrais symboles de "Big Apple" ?

Harlem - Charlie Parker Jazz Festival

"Institution" très prisée des amateurs de Jazz New Yorkais, le Charlie Parker Jazz Festival se déroule chaque année au mois d'août. La plupart des concerts sont en plein air dans le Marcus Garvey Park, au cœur de Harlem. Au programme ce 24 août 2013, les saxophonistes Jaleel Shaw et Kenny Garrett, la Drummeuse Kim Thompson, mais surtout la jeune chanteuse Cécile Mc Lorin Salvant qui venait de faire une entrée fracassante sur la scène Jazz en obtenant le premier prix du prestigieux concours du "Thelonious Monk Institute Of Jazz" et en publiant un premier album, "Woman Child", unanimement salué par la critique. En ce bel après-midi d'été, dans l'ambiance bon enfant du festival, elle enthousiasme le nombreux public venu l'écouter.
Jaleel Shaw
Kim Thompson & Aaron Burnett
Près de l'entrée sud du parc, "Three Women Friends", une sculpture en bronze de l'artiste Nnamdi Okonkwo.

Le téléphérique

Et oui, il y a un téléphérique à New York ! Le Roosevelt Island Aerial Tramway, construit en 1976, est implanté juste à côté du Queensboro Bridge. Long de 945 mètres, il relie Midtown Manhattan à la petite Roosevelt Island, située au milieu de l'East River. Appelée "Minnahanock" par les Amérindiens, l'ile a ensuite connu plusieurs noms avant d'être rebaptisée en 1973 en l'honneur du Président Roosevelt. Longtemps occupée par un pénitencier, des hôpitaux et des asiles, elle est devenue aujourd'hui un quartier résidentiel (10 000 habitants). Depuis l'ile mais surtout du haut du téléphérique, la vue sur Manhattan est splendide.

Harlem - 125 Street

Cette fresque murale, en verre et céramique, est l'œuvre de l'artiste Afro-Américaine Valerie Maynard. Elle s'intitule "Polyrhytmics Of Consciousness And Light" (Polyrythmie de la conscience et de la lumière). On peut l'admirer sur les murs de la station de métro de la 125e Rue, à Harlem. Ci-dessous, "The Spirit Of Harlem" de Louis Del Sarte, une fresque en mosaïque située à l'intersection de la West 125 Street et de Frederick Douglass Boulevard.

Brooklyn - Coney Island

Coney Island est une péninsule située à l’extrême sud de l'arrondissement de Brooklyn. Lieu de promenade très prisé des New-Yorkais, Coney Island est réputée pour sa plage bien sûr, mais aussi pour son parc d'attractions. Le premier carrousel en bois a été installé en 1876 puis le Luna Park a ouvert ses portes en 1903 (il fermera en 1944). Le "Parachute Jump", construit pour l'exposition universelle de 1939 était l'une des attractions principales du parc. Les clients étaient hissés au sommet puis descendaient jusqu'à terre, leur parachute suspendu au bout d'un cable, l’ancêtre du saut à l'élastique en quelque sorte. Sa structure métallique, haute de 76 mètres a été conservée. Elle est surnommée la "Tour Eiffel de Brooklyn". Dans le cadre d'un plan de réhabilitation de Coney Island, un nouveau Luna Park, a ouvert ses portes en mai 2010. Dans le prolongement de Coney Island se trouve Brighton Beach.

Brooklyn - Brighton Beach

Rares sont les voyageurs se rendant à New York, qui prennent le temps d'aller jusqu'à Brighton Beach. Pourtant, il faut à peine une petite heure de métro depuis le cœur de Manhattan, par la ligne Q, pour se retrouver transporté au bord de la Mer Noire ! " Little Odessa", puisque c'est le surnom de Brighton Beach, est une petite cité balnéaire absolument étonnante. Située au sud de l'arrondissement de Booklyn, face à l'océan atlantique, elle est bordée à l'ouest par Coney Island et à l'est par Manhattan Beach. Au début du XXe siècle, des juifs d'Odessa ayant subis les pogroms Russes sont venus s'installer ici et ont fondé une importante communauté. La rue principale, sous le métro aérien, est bordée de boutiques aux enseignes en Cyrillique, qui regorgent de produits venus de Russie. Dépaysement garanti !

Fire Escapes

Installés sur les façades des immeubles, les escaliers de secours font partie de la Mythologie New-Yorkaise. Ils ont été rendus obligatoires en 1840 à la suite d'un incendie gigantesque qui ravagea "Lower Manhattan". On en trouve encore beaucoup aujourd'hui, même si les Gratte Ciel les plus modernes n'en possèdent plus.

South Manhattan vu de la Brooklyn Heights Promenade

Avec Manhattan, le Queens, le Bronx et Staten Island, Brooklyn est l'un des cinq "Boroughs" (arrondissements) de New York. Au bord de l'East River, on peut admirer la vue sur le South Manhattan. Sur la photo ci-dessus, prise en 2013, on peut voir le "One World Trade Center", construit sur le site des tours jumelles du "World Trade Center". Ci-dessous, le Ferry qui relie la pointe sud de Manhattan à Staten Island avec en arrière plan, le musée de l'immigration d'Ellis Island.

National September 11 Memorial

Tout près du "One World Trade Center" alors en construction sur l'image ci-dessus, le mémorial du 11 septembre est constitué de deux bassins situés à l'emplacement exact des tours du World Trade Center détruites le 11 septembre 2001. D'une profondeur de 9 mètres, les bassins sont alimentés par des chutes d'eau qui s'écoulent le long des murs, symbolisant ainsi la chute des "'Twin Towers". Tout autour, sur le parapet, sont inscrit les noms de toutes les victimes de l'attentat.
Le mémorial du 11 septembre est constitué de deux bassins situés à l'emplacement exact des tours du World Trade Center détruites le 11 septembre 2001. D'une profondeur de 9 mètres, les bassins sont alimentés par des chutes d'eau qui s'écoulent le long des murs, symbolisant ainsi la chute des "'Twin Towers". Tout autour, sur le parapet, sont inscrit les noms de toutes les victimes de l'attentat.

Les Yellow Cabs

Les taxis jaunes sont indissociables de l'image de New York. La Yellow Cab Company a pourtant été fondé à Chicago en 1915, par John Daniel Hertz. Il avait fait le choix du jaune pour ses taxis à la suite de la lecture d'une étude de l'Université de Chicago, avançant que cette couleur serait la plus visible de loin. Aujourd'hui on en compte près de 14 000 à New York.

L'Apollo Theatre

Avec le Savoy Ballroom et le Cotton Club, l'Apollo Theatre situé au 253 West 125th Street, est l'une des salles de spectacles emblématiques de Harlem. Depuis les années trente, tous les grands noms du Jazz s'y sont produits. Chaque mercredi, depuis plus de 70 ans, se tient "The Amateur Night Show". Ce spectacle réservé aux artistes amateurs à permis de révéler des talents comme Ella Fitzgerald, Billie Holiday, Diana Ross, Stevie Wonder, Aretha Franklin ou encore James Brown.
Sur le sol, devant le théâtre, des plaques comme celles-ci rendent hommages aux "gloires" de l'Apollo.

Au hasard des balades dans New York

Wall Street - Statue de George Washington
Cathédrale Saint Patrick
South Manhattan - Fulton Street
Jersey City vue depuis Lower Manhattan
Ground Zero
Empire State Building
Brooklyn - Quartier de Park Slope - “I Deal, I Dream, I Do” painted in 2004 by Katie Yamasaki
Lower Manhattan - Devant la Trinity Church - Statue de l'avocat John Watts par George Edwin Bissell (1890)
Washington Square
Harlem - 58 W 129 th Street
Groupe vocal devant le Metropolitan Museum Of Art
High Line - "Human Statue" Sculpture by Frank Benson
Queensboro Bridge
La Lotus modèle 29 de Jim Clark dans une allée du grand magasin Macy's
Brooklyn Bridge

Artists And Fleas

Le "Meatpacking District" est un arrondissement du sud de Manhattan. Cet ancien quartier des abattoirs est resté très longtemps peu fréquentable, mais depuis quelques années, il est devenu le lieu de prédilection des créateurs New Yorkais. Installé dans les locaux d'une ancienne usine de biscuits, le "Chelsea Market" regroupe une quarantaine de boutiques parmi lesquelles "Artists & Fleas" dont la façade rutilante attire immédiatement l'œil du passant. On y trouve toutes sortes d'objets, en particulier de vieux vinyls collectors.

"Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page". Augustin d'Hippone

Visitez également les autres "Adobe Spark Pages" du "Blog de Jazznicknames"

Credits:

All the pictures are my own photos