Première Nuit de la lecture 14 janvier 2017

édito - Crépuscule littéraire

En cette année 2017, un nouvel événement populaire fait son apparition : la Nuit de la lecture. On suppose bien que cet événement tourne autour du monde du livre, mais qu'est-il ? Comment va-t-il se dérouler ? A qui s ‘adresse-t-il ? Et surtout quels sont les objectifs d'un tel projet ? Pour sa première édition, librairies et bibliothèques vont ouvrir leurs portes au public partout en France. Le monde évolue, la lecture doit évoluer elle aussi. Différents événements répondent donc présents dans le monde entier.

La lecture est une part importante dans notre vie aujourd'hui et depuis des années et des années. C'est une pratique culturelle très répandue et on ne peut donc pas passer à côté. De nombreuses institutions tournent autour de l'objet qu'est le livre : librairie, maison d'édition, bibliothèque,... Il est donc important que tout le monde soit touché. Le livre reste un objet accessible à tous. Qu'en est-il alors de cet événement ?

Ce nouveau concept de partage et d'échanges permet d’élargir les horaires d'ouverture de ces institutions pour permettre au public de venir lire toute la soirée. La première édition a eu lieu le 14 janvier 2017, dans tout l’hexagone. Les professionnels du livre et de la lecture tels que les bibliothèques, les librairies ainsi que des auteurs et associations se sont investis pour organiser la Nuit de la lecture et attirer le plus de monde possible.

Chacun est invité à découvrir ou redécouvrir la richesse du livre et plus spécifiquement des bibliothèques. Des animations spécifiques festives et ludiques sont donc organisées pour le public : des lectures en pyjama, des lectures itinérantes, des chasses au trésor, ateliers, conférences, débats, présentation des nouveautés littéraires – et de rencontres avec des auteurs, illustrateurs, conteurs, parrains de l’événement. On y retrouve même des artistes et des musiciens. De quoi en avoir pour tous les goûts et les couleurs !

Cet événement a aussi un autre objectif : donner l’occasion de conforter les liens avec d’autres acteurs du livre et de la lecture qui s’associeront à la manifestation. Ainsi, des programmations croisées entre bibliothèques et librairies permettront au public de circuler des unes aux autres et de découvrir les collections d’ouvrages physiques et numériques de ces lieux de culture tout en divertissements et découvertes.

Beaucoup d'établissements ont participé à cette Nuit de la Lecture et le public a vivement accepté et participé à cette toute nouvelle manifestation.

Marion VIEIL

LA MéJANES A LA TêTE DANS LES éTOILES

Comme dans le reste de la France, la soirée du samedi 14 janvier était également marquée par La Nuit de la lecture à la médiathèque Méjanes d’Aix-en-Provence. Pour cette première édition le thème était porté sur l’astronomie, en préambule de la manifestation Là-haut ! L’astronomie dans tous ses états... qui se tient du 21 janvier au 25 mars. Le choix de cette thématique a était choisi pour pallier au manque de temps laissé par le Ministère de la Culture et de la Communication qui avait lancé cette initiave en novembre 2016.

Les lecteurs étaient ainsi invités à se rendre dans la Nef Ouest de la bibliothèque sur les coups de 19h. Une centaine de personnes s’y était donc donné rendez-vous. Ils étaient bien plus que ce que les organisateurs attendaient. Beaucoup d’enfants et donc de familles étaient présents pour assister à l’événement, ce qui a permis aux petits et grands de se mélanger.

Au programme, des lectures dansées par la compagnie Abalone Théâtre par le personnage de Pierrot Lunaire d’après L’univers à livre ouvert, où se sont mêlait lyrisme, danse, mime, poésie et magie. L’Ensemble Musical du Sud, spécialisé dans les musiques de films, a répondu présent et a interprêté des morceaux tel que Interstellar, Star Wars, The Big Bang Theory, etc ...

A la fin des spectacles on pouvait accéder à la table des libraires aixois Goulard, La Provence, Le Blason, Oh les papilles ! Ils ont présenté la rentrée littéraire de janvier ainsi que leurs coups de coeurs. Plus tard, la scène a était libérée afin de laisser place à des lecteurs lisant de courts extraits du livre de leur choix.

Pour finir, un grand buffet a été installé afin que chacun se restaure tout en discutant et partageant ce qu’il venait de voir pour un bon moment de convivialité. Les portes de la Méjanes se sont fermés aux alentour de 21h30 en pensant déjà à l’année prochaine.

Marine GAUTIER

Transmissions poétiques à la belle étoile

Les usagers de la bibliothèque Méjanes redécouvrent la salle d’étude et documentation, fermée depuis 2015 pour travaux. Ceux qui l’ont connue dans son ancienne configuration peinent à la reconnaître : les rayonnages ont disparu, et sur les murs le blanc est devenu la couleur dominante. Lumière tamisée. Une guirlande lumineuse orne la balustrade : enfilade d’étoiles, privatisées pour la soirée, transportant « Là-haut ! » la centaine de personnes présente à l’événement.

Premières réactions : l’ambiance créée suscite l’admiration. Certains déplorent cependant le nombre dérisoire de livres proposés en libre service dans la salle. Quelques linéaires ont été placés là pour l’occasion, volonté de mettre en valeur les ouvrages sur l’astronomie, mais il semblerait que ce ne soit pas suffisant aux yeux du public pour un événement en bibliothèque.

La lumière s’éteint, un spot brille (fort), le spectacle commence.

Sous une lune pâle, un Pierrot est assis sur une balançoire. Un texte pendu au bout d’un fil, il l’attrape, et c’est une longue danse des mots et du corps qui débute. Prévert, Queneau, Calvino… La soirée débute ainsi par un hommage lyrique et onirique à la poésie.

Pierrot retourne sur sa Lune, les spectateurs tournent leur chaise vers une constellation de pupitres lumineux et c’est désormais la musique qui retiendra toute leur attention. Celle de l’Ensemble Musical du Sud, qui fait tour à tour revivre la bande originale de grands films d’une autre galaxie. Star Wars bien sûr, mais aussi L’Odyssée de l’espace, Apollo 13 et d’autres, en versions originales ou revisitées.

Le spectacle se termine, maintenant place aux livres. La bibliothèque a travaillé en partenariat avec les librairies d’Aix-en-Provence, qui présentent à qui le souhaite une sélection d’ouvrages ainsi que des auteurs locaux. Pour le plus grand bonheur du public, ni ces derniers ni le buffet offert par la bibliothèque ne sont en apesanteur. On se retrouve, on se rencontre, on échange des moments de lectures avant de se quitter, les pieds sur terre et la tête dans les étoiles.

Pauline MESTRE

Tous droits réservés à la bibliothèque de Mouans-Sartoux

La Nuit de la Lecture n’a pas échappée à la commune de Mouans-Sartoux !

La ville de Mouans-Sartoux (Alpes Maritimes) est avant-gardiste en ce qui concerne la culture et l’écologie. C’est la première ville à avoir une cantine scolaire municipale biologique et locale. À Mouans-Sartoux, tout est géré par régie municipale ! La ville est également connue pour son festival du livre qui accueille plus de 60000 spectateurs par an, 200 éditeurs et libraires, 400 auteurs. Un festival dynamique et vivant.

Bien sûr à l’occasion de la Nuit de la Lecture, Mouans-Sartoux a sorti le grand jeu ! Au programme : un tournoi Fifa, un atelier d’écriture, une soirée pyjama, un jeu d’échec géant et une soirée slam. Bref, autant d’activités que d’envies potentielles.

Rêver, jouer, partager, imaginer : voilà les maîtres mots de notre Nuit de la Lecture.

Ouverte jusqu’à minuit, les verres de vin bio et les planches de charcuterie locale ont enchanté les usagers. Le 14 Janvier au soir : une ambiance conviviale, festive, entre les « bip bip» des prêts retours.

Oriane CUNHA

Rêver, jouer, partager, imaginer

La Nuit de la lecture, un défi relevé !

La première Nuit de la lecture aura réussi à rassembler près de 250 000 participants sur 1 500 évènements. Cet événement, initié par le Ministère de la Culture, invitait à découvrir les bibliothèques à la lueur de la lune.

Pour sa première édition, le 14 janvier 2017, la Nuit de la lecture a mobilisé le monde du livre afin de promouvoir et de proposer un moment de partage autour de la lecture. Les bibliothèques ont usé d’imagination pour attirer le public entre leurs murs. Lectures en pyjama, concerts, expositions, déambulations insolites, il y en avait pour tous les goûts.

La Bibliothèque Nationale de France à Paris remporte sans surprise la première place. Elle a accueilli 7 000 participants en proposant un accès gratuit aux salles de lectures du Haut-de-jardin et à ses expositions du moment jusqu’à 22 heures.

7 000 participants à la Bibliothèque Nationale de France à Paris

La Bibliothèque publique d’information n’a pas à rougir non plus avec ses 1 700 participants. Elle a proposé une ouverture exceptionnelle jusqu’à minuit. Une soirée avec des lectures portées par les voix d’élèves du cours Florent et ponctuée d’une visite nocturne de l’exposition « Gaston, au delà de Lagaffe ».

En régions, les bibliothèques et librairies ont accueilli de 50 à 800 participants. La bibliothèque Méjanes à Aix-en-Provence a rassemblé une centaine de personnes autour d’une performance dansée suivie du concert d’un orchestre plongé dans le noir. La soirée s’est clôturée autour d’un buffet convivial.

Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, s’est félicitée de cette réussite par voie de communiqué. Elle en a profité pour remercier les acteurs du livre ainsi que les invités qui se sont mobilisés pour cet événement.

Seul point noir au tableau, le manque de temps pour préparer cette nuit. Annoncé deux mois plus tôt, nombre de bibliothèques regrettent de n’avoir eu l’occasion d’investir plus de moyens, notamment financiers, pour les animations.

La lecture, véritable moyen d’accéder à la liberté et de s’échapper vers un monde imaginaire, a su briller et séduire le temps d’une nuit de jeunes ou moins jeunes lecteurs. Les bibliothèques se sont montrées sous un nouveau jour et s’affirment ainsi comme véritable lieu de vie, lieu de rencontre, lieu de partage.

Manon MEYER

à propos

Nous sommes un groupe d'étudiants en Licence Professionnelle Métiers du Livre spécialité Bibliothèque à l'IUT d'Aix-Marseille. Dans le cadre de l'apprentissage des techniques de rédaction professionnelles, nous avons réalisé ce reportage sur la Nuit de la lecture qui a vu sa première édition le 14 janvier 2017.

La rédaction

Oriane CUNHA, Marine GAUTIER, Pauline MESTRE, Manon MEYER, Ben PELLOUD, Marion VIEIL

La photographie

Toutes les images non créditées de ce reportage sont l'oeuvre de Ben PELLOUD, tous droits réservés.

Credits:

Created with images by colibri5 - "moon eclipse moon and foliage" • Pexels - "book close-up knowledge"

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.