Loading

La dysphorie de genre, de la fiction à la réalité Du personnage de Clara dans "Plus belle la vie" aux Wachowskis en passant par Laurence anyways

Plus belle la vie (PBLV) est une série télévisée française diffusée quotidiennement sur France 3, à 20h30 depuis bientôt 14 ans. Ce Soap Opera met en scène le quotidien des habitants d'un quartier imaginaire de Marseille, le Mistral. On y suit une multitude de personnages, dont l'importance au sein des intrigues et de la série varie en fonction des moments. La série approche actuellement les 3500 épisodes d'une vingtaine de minutes chacun.

PBLV développe en général plusieurs fils d'intrigue en parallèle: une intrigue policière ou mystérieuse sur le long terme, des intrigues plus sociétales sur le moyen terme en relais les unes des autres et des intrigues comiques plus ou moins creusées.

C'est actuellement une des intrigues sociétales, traitée sur un registre dramatique, qui nous intéresse par rapport à notre thème "corps naturel, corps artificiel". Elle concerne une jeune fille en Seconde au lycée, et ses proches.

Les personnages impliqués

Les 4 personnages au cours des échanges qui nous intéressent

L'essentiel de l'intrigue qui nous occupe s'inscrit au sein d'un famille, la famille Bommel, qui comprend:

  • Le père, Clément, paysagiste, dont l'épouse, a disparu voilà des années le laissant s'occuper seul de leurs enfants. Très investi dans son travail, il a pris conscience récemment ne pas avoir suffisamment consacré de temps et d'attention à ses deux enfants.
  • Coralie, professeure de mathématique en lycée, nouvelle et récent compagne de Clément
  • Clément, fils ainé, qui s’occupe de l'intendance de la maison et en particulier de sa petite sœur, pour compenser les absences du père. Lycéen en Seconde, avec deux ans de retard, considéré comme élève à problèmes.
  • Clara, la cadette, en Seconde également, dans la même classe que son frère; sérieuse et studieuse, considérée comme mature et réfléchie. Jusqu'au jour où son père découvre...

qu'elle se scarifie le ventre avec des lames de rasoir...

La scarification constitue une pratique consistant à effectuer une incision superficielle de la peau humaine. Elle peut revêtir différents aspects et différentes significations. Elle peut-être médicale, sociale ou culturelle, par exemple. Mais dans le cas de Clara, elle correspond à un acte d'automutilation et apparaît d'abord comme un l'expression d'un mal-être adolescent constitue là une mutilation de son propre corps. Sites et magazines se font ainsi régulièrement l'écho de ce type d'analyse du phénomène, qui lui donne une résonance psychologique, comme ici sur le site Doctissimo. On y perçoit déjà les problème de compréhension que cela suscite entre l'adolescent et le parent. La "réponse" apportée par Clément à ce qu'il découvre illustre bien cela.

Comment analysez-vous le comportement de Clément? En quoi cela ne répond-il pas aux enjeux de la situation?
Quelle autre approche suggère ici Coralie? Cela vous semble-t-il pertinent?

Finalement, Clara décide de révéler ce qui est la source de son mal-être actuel:

Quel était le secret de Clara? Que dit-elle au sujet de son corps et de son identité?
Comment Clément et Coralie interprètent-ils chacun la déclaration de Clara? Quel type d'explications Clément cherche-t-il à lui donner?
Reformulez l'explication que donne Clara de sa situation à son père. Comment celui-ci réagit-il? Prend-il selon vous la mesure de la situation? Argumentez votre réponse.
Théo et Clara se disputent. Reformulez les positions et arguments des deux personnages. Quelles conceptions du corps et du genre ces deux positions expriment-elles?
Quelles transformations de son corps Clara entreprend-elle? Quelles significations leur accordez-vous?

La suite de cet arc narratif confronte Clara/Antoine au regard des autres. Il s'agira d'abord de ses camarades de lycée, dont certains la harcèleront, ou de certains enseignants qui ne prennent pas la mesure de l'événement. Il lui faudra ensuite regagner le soutien de son frère Théo. Et enfin faire accepter son choix par son père, fil rouge de l'incompréhension que rencontrent les personnes transgenres (voir la notice wikipedia sur la transidentité) au moment d'entamer leur transition.

Dans ce processus, Clara trouvera divers soutiens (outre sa belle-mère Coralie, une psychologue ou certains camarade). Mais le plus décisif sera celui d'un autre personnage transgenre, Dimitri. Et fait exceptionnel, et première dans l'audiovisuel français, ce personnage est joué par un comédien lui-même transgenre.

Le personnage de Dimitri, incarné par le comédien transgenre Jonas Ben Ahmed

Cet arc narratif a suscité de nombreux articles, y compris dans la presse généraliste, comme par exemple dans les quotidiens Le Monde et Libération.

Pour aller plus loin...

Vous proposerez un résumé rédigé de cet article en veillant particulièrement au travail de reformulation (citations proscrites).

Un Témoignage littéraire: Herculine Barbin

Avant que ne se posent, comme aujourd'hui, les questions de la transidentité, au XIXe siècle déjà l'identité sexuelle se trouvait questionnée. On en trouve une expression directe dans le récit d'Herculine Barbin (1838-1868), personne intersexe désignée comme femme à la naissance avant d'être considérée comme un homme après un autre examen médical, plus tard dans sa vie. Mes souvenirs, disponible aux éditions du Boucher qui en proposent également une version pdf, raconte cette histoire

Version pdf du texte

un témoignage contemporain: article du monde

Sur les questions sociétales, la Hollande a la réputation d'être libérale, progressiste et globalement en avance par rapport aux autres pays européens, dont la France. Lisa Barnéoud, envoyée spéciale à Amsterdam pour le quotidien Le Monde, rapporte ce reportage qui montre ce que propose la Hollande dans la prise en charge des personnes transgenres. Et qui explique pourquoi le personnage de Clara/Antoine tente, dans la fiction Plus belle la vie, de fuguer là-bas pour y amorcer sa transition.

"Laurence anyways"

Film du réalisateur canadien Xavier Dolan sorti en 2012, Laurence Anyways raconte l'histoire d'un homme, Laurence Alia (incarné par le comédien Melville Poupaud), hétérosexuel et amoureux de Fred Belair, qui décide à 35 ans d'entamer sa transition pour devenir une femme, bouleversant par sa décision et son annonce l'ensemble de sa vie personnelle et de sa vie professionnelle. Voici d'abord la bande annonce du film:

Laurence anyways évoque donc une formidable histoire d'amour entre Laurence et Fred - et l'on peut déjà s'intéresser au choix des noms et prénoms des personnages. Histoire compliquée par la révélation et la transformation de Laurence, à laquelle Fred doit aussi faire face.

Alors que Laurence vient de connaître un succès littéraire et que Fred décide de fêter cela en improvisant une virée à New-York - les personnages vivent à Montréal - Laurence décide de dire ce qu'il tait depuis si longtemps. Cela passe d'abord par une scène de montée de la tension, dans une station de lavage automobile.

Comment Laurence définit-il la nature de ce qu'il a à révéler? Qu'en déduisez-vous?

D'une scène dans l'implicite, on passe ensuite à une discussion explicite qui pose toutes les incompréhensions que le sujet peut soulever à l'intérieur d'un couple:

Reformulez ce que dit Laurence au sujet de ce qu'il est. Quelle mauvaise interprétation en fait Fred et en quoi est-ce erroné?

La décision de Laurence de changer de sexe impose une sorte d'épreuve du regard social. Cela passe d'abord par la confrontation au cadre professionnel, l'université où travaille Laurence:

Comment qualifieriez-vous la réaction des étudiants de la classe et celle du collègue de Laurence? Que traduisent, de leur côté, les regards posés sur Laurence dans les couloirs?

Le choix de vie de Laurence l'exposera à des conséquences sociales majeures: certains parents font ainsi pression sur la direction de l'université pour faire partir l'enseignant. Le choix d'une vie libre impliquerait alors une forme de prise de distance voire de rejet. C'est ce dont témoigne Laurence auprès de sa belle-sœur et de la compagne de celle-ci:

Le manque de respect des personnes auxquelles Laurence est confronté dans l'espace public se traduit ainsi par diverses violences. Celles-ci peuvent être physiques, comme en témoignent des blessures reçues par Laurence à la suite d'une altercation dans un bar, ou psychologiques, comme en témoigne la curiosité très déplacée de la serveuse dans la scène suivante:

Selon vous, qu'est-ce que Fred dénonce dans cette scène?

du corps aux marges

Pour autant un autre modèle de vie semble possible, comme le montre un couple que Laurence emmène Fred rencontrer. Dans ce couple, Alexandre, celui que l'on identifie comme un homme, était auparavant une femme, que sa compagne a accompagné tout au long de sa transition:

Reformulez ce que dit Alexandre concernant son identité.

Pour autant, ce couple vit profondément en marge de la société, géographiquement et socialement. Car l'expérience de la transsexualité est une expérience des marges, comme le dit Laurence à la journaliste que l'interview, que ce soit en ouverture du film ou vers sa conclusion:

Reformulez ce que Laurence dit de la marge, des marginaux et de l'acceptation de la différence dans nos société.

"Transparent"

Transparent est une série télévisée américaine de Jill Soloway produite par Amazon et lancée en 2014. Elle met en scène le personnage de Morton, professeur à la retraite, qui réunit ses trois enfants, tous adultes, pour leur annoncer qu'il entend changer de sexe. Trois saisons ont déjà été diffusées, et une quatrième est prévue, malgré le récent licenciement de son acteur principal, Jeffrey Tambor, qui incarne Morton. En voici la bande annonce (en VO).

Des personnalités transgenres

Parmi les personnalités médiatiques, certains ont commencé leur carrière avec un genre pour la poursuivre sous un autre. C'est le cas des "Wachoski", auteurs de films de science-fiction à succès, notamment la saga culte Matrix. D'abord deux frères, Larry (né en 1965) et Andy (né en 1967), ils ont successivement chacun entamé leur transition pour devenir respectivement Lana (à partir de 2010) et Lilly (en 2016). Transitions que se sont étalées sur plusieurs années. Leurs créations les plus récentes témoignent directement de leur engagement autour de la transidentité. Leur série télévisée, Sense8,

Photo de gauche, Andy et Larry; photo de droite, Lana et Andy
Les Wachovski, avant et après leurs transitions: Larry devenant Lana (à gauche), Andy devenant Lilly (à droite)

Leurs créations les plus récentes témoignent directement de leur engagement autour de la transidentité. Leur série télévisée, Sense8, diffusée sur Netflix, introduit ainsi parmi ses protagonistes principaux un personnage transgenre, Nomi, incarné par une comédienne elle-même transgenre, Jamie Clayton.

Nomi, incarnée par Jamie Clayton

Une autre personnalité devenue malgré elle publique, et venue d'un tout autre univers, a donné une visibilité mondiale à la transidentité. Il s'agit de Chelsea Manning. Auparavant appelée Bradley Manning, alors analyste militaire américain, arrêtée puis condamnée pour avoir transmis à wikileaks des documents militaires classifiés. Considéré par les uns cmme un traitre, par les autres comme un lanceur d'alerte, Bradley Manning amorce sa transition après sa condamnation et la mènera donc durant sa détention. C'est donc en tant que Chelsea Manning qu'elle sortira de prison en 2017.

Bradley Manning, devenu Chelsea Manning

Enfin, l'actualité américaine récente nous invite à découvrir Christine Hallquist. Christine Hallquist est la première candidate transgenre à un poste de gouverneur aux États-Unis. Largement choisie par les électeurs démocrates lors des primaires du Vermont, elle fut finalement battue le 6 novembre dernier par le candidat républicain. Sa campagne fut émaillée de nombreux incidents qui témoignent du défaut d'acceptation de la réalité transgenre dans la société.

"Saga", PAr Brian K. Vaughan et Fiona Staple. tome 8 (2018)

Saga est un comics américain scénarisé par Brian K. Vaughan et dessiné par Fiona Staples. Multi-primée, aux Etats-Unis (Eisner Award de la meilleure série en 2013, 2014, 2015 et 2017) comme en Europe (en sélection officielle à Angoulême en 2014 et 2015), la série est considérée comme l'une des œuvres majeures du comics actuellement, notamment par sa liberté de ton, la modernité de son propos et des sujets qu'elle aborde, et sa manière de tenir un discours politique et sociétal au sein d'un récit de science-fiction.

Couverture du tome 1 de Saga, avec Alana, Marko et Hazel, bébé

Saga raconte l'histoire d'un amour interdit, entre Alana, issu de la planète Continent et Marko, de son satellite Couronne. Ces deux peuples - les Ailés à la technologie de pointe d'une part, et les Cornus utilisant la magie d'autre part - sont en guerre depuis des décennies. Une guerre qui met à feu et à sang la galaxie toute entière. Tombés amoureux l'un de l'autre, ils décident de fuir ensemble et donnent naissance à une petite fille, Hazel. Séparés les uns des autres au gré de multiples péripéties, ils se retrouvent enfin. Leur groupe de fuyards est alors complété par divers parias, dont Petrichor, transgenre qui s'était occupée de Hazel lorsque celle-ci s'était trouvée séparée de sa mère et de son père.

Petrichor, en couverture du tome 7

Au cours du tome 8, Hazel interroge Petrichor sur son corps, masculin et féminin à la fois, et lui fait part de ses propres angoisses à ce sujet, son propre corps, métisse Cornu et Ailé, constituant une exception dans tout l'univers. À partir du point de vue de l'enfant, et des questions qu'il se pose, l'adulte déploie un discours explicite, didactique, sur la transidentité.

L'ensemble de ce volume peut, par ailleurs, faire l'objet d'analyses diverses autour du thème "corps naturel, corps artificiel". On pense notamment à la grossesse et à l'avortement d'Alana (il s'agit là de l'objet premier de ce tome), ou encore au personnage du Prince Robot.

Alana, enceinte, en couverture du tome 8 dont sont issues les planches ci-dessus

Et pour finir, une chanson...

Il s'agit de la chanson Sans contrefaçon de Mylène Farmer dont voici ci-dessus les paroles. La chanteuse, dans son clip d'origine ainsi que sur les photographies liées à la chanson, travaille sur l'androgynie de son corps. Cette imagerie, ainsi que certaines références présentes dans les paroles, sont l'occasion de quelques précisions.

Le Chevalier d’Éon, mentionné dans la chanson a réellement existé et inspiré divers récits et légendes. On peut mentionner le manga culte La Rose de Versailles de Riyoko Ikeda, paru en 1972, et popularisé en France grâce à son adaptation en dessin animé intitulée chez nous Lady Oscar. Le manga connut également une autre adaptation, en prises de vue réelles... par Jacques Demy, en 1979!

Effectuez une synthèse des informations concernant le personnage historique du Chevalier d’Éon et expliquez en quoi il peut illustrer notre thème "corps naturel, corps artificiel".
Created By
aurélien pigeat
Appreciate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.