Loading

Définition des différents handicaps dans la pratique du sport PARIS 2024

Pourquoi cette classification ?

L’un des enjeux principaux des sports paralympiques est d’éviter d’être le théâtre d’une compétition prévisible où le sportif dont le handicap est le moins “important” gagne systématiquement. La compétition sportive doit garantir une équité entre les athlètes. Les différents sports paralympiques font appel à des aptitudes très variés : courir, propulser un fauteuil tiré à l’arc, ramer ... L’impact d’un type de handicap particulier sur la pratique de ces différents activités est par conséquent très inégal de l’une à l’autre. C’est pourquoi, afin de limiter l’impact du handicap sur la performance sportive, le modèle de classification est spécifique à chaque sport.

Les handicaps concernés potentiellement par les sports paralympiques, sont, obligatoirement, des handicaps permanents.

1. Les Athlètes handicapés physiques :

• Athlètes amputés

• Athlètes avec lésion de la moelle épinière

• Athlètes avec paralysie cérébrale : IMC (Infirmes Moteur Cérébraux)

• Autres catégories : athlètes atteints d’affections provoquant des problèmes locomoteurs et non couverts par les catégories mentionnées ci-dessus. Exemple : polio, sclérose, dystrophie musculaire.

2. Athlètes malvoyants et non-voyants

Les athlètes sourds ou malentendants ne participent pas aux Jeux Paralympiques. Bien qu’intégrés à la Fédération Française Handisport en France, ils sont placés sous l’égide de l’ICSD, le Comité International des Sports pour Sourds qui organise les Deaflympics.

3. Athlètes présentant un handicap mental ou psychique

Altération significative du fonctionnement intellectuel, indiquée par un Q.I. inférieur à 75 reconnu avant les 18 ans du sportif.

Exemples :

Para taekwondo

K43 : double amputation des avant-bras ou limitation équivalente des capacités dues à un handicap orthopédique.

K44 : handicap unilatéral d’un bras ou limitation équivalente due à un handicap orthopédique ou absence de doigts de pied affectant sensiblement la capacité à bouger les jambes de façon dynamique.

Para judo

B1 : judokas non-voyants.

B2-B3 : judokas mal-voyants

Article rédigé par Kévin, Oumnia et Ryan

Credits:

Inclut une image créée par paulbr75 - "outdoor basketball rim net"