LES CEVENNES

THÈME I- Un espace en marge et faiblement peuplé.

Les Cévennes font partie d’une chaîne montagneuse du Massif Central, entre le département de la Lozère et du Gard. Son climat est méditerranéen ; il y a de grande sécheresse pendant l’été mais aussi montagnard en fonction de son attitude qui est de faible mais à très forte pente. Dans la région cévenole la densité est faible (moins de 10 habitants/km²) mais varie selon les villages ou hameaux où il y a une plus forte densité (plus de 30 habitants/km²). Les plus grandes agglomérations de cet espace sont : Alès : 40 mille habitants en 2007 et Mende ayant plus de 11 600 d’habitants. Les petites agglomérations comptent en moyenne 3 300 habitants (comme Florac ou Villefort).

THÈME II- Les atouts de cet espace.

Les atouts de cet espaces sont tout d'abord : son cadre environnemental grâce au Parc naturel national des Cévennes qui est constitué de quatre paysages naturels dont :

  • Le Massif de l'Aigoual,
  • Le causse Méjean avec ses gorges du Tarn et de la Jonte,
  • Le mont Lozère,
  • Les vallées cévenoles.

Les Cévennes regorgent de minéraux qui lui ont permis de construire de nombreux bâtiments.

THÈME III- Les différentes activités développées.

Les Cévennes ont développé de nombreuses activités et vallées touristiques, comme de nombreuses grottes qui ont été sécurisé pour le tourisme. Par exemple : la grotte de Chauvet ou la grotte des Fées qui sont situées à Barjac. Mais celle qui plaie le plus au public est la grotte de Salamandre qui est connue pour contenir le plus grand stalagmite de la planète ! Elle est mise en valeur par des jeux de lumières et aussi illustré par des tableaux audiovisuels.

Il y a aussi des activités sportive comme le canoë que l'on pratique sur les gorges du Tarn, l'escalade et le ski. Les Cévennes charment par leur côtés naturels et leurs valeurs. Par exemple elles possèdent une production agroalimentaire locale.

Malheureusement, cette faible activités ne comble pas le chômage.

THÈME IV- Les défis (dynamiques) auxquels la région cévenole est confrontée.

En premier lieu, nous remarquons une diminutions du tourisme malgré les activités saisonnières. Nous pouvons en conclure que la fréquentation touristique croissante et en baisse.

En second lieu, la préservation des modes de vie traditionnelles devient difficile cause de la modernisation et de l'exode rural.

Cependant les produits agricoles (labels) sont valorisés car elle garde un cadre naturel exceptionnel et encore peu urbanisé.

En dernier lieu, ces activités économique ne suffisent pas à attirer un nombre satisfaisant de touristes ainsi elle rencontre des difficultés économiques.

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.