Loading

Commémorer et enseigner l'histoire La Journée du chandail orange

L’École Jours de Plaine commémore la Journée du chandail orange

Commémoration – Sensibilisation – Valeurs

À la DSFM, le personnel a toujours à l’esprit de proposer aux élèves une variété de projets afin de les sensibiliser aux autres et au monde qui les entoure. À l’occasion de la Journée du chandail orange, le 30 septembre 2018, plusieurs écoles ont organisé des rassemblements avec des activités autour de l’acceptation de l’autre. À l’École Jours de Plaine, la célébration de cette journée était une première.

Ghizlane Bahafa, enseignante de prématernelle et maternelle, était en charge de l’organisation. « J’ai eu l’occasion de vivre ces rassemblements dans d’autres établissements, alors j’ai proposé cette activité à la direction, qui m’a donné carte blanche. J’ai utilisé du matériel fourni par la Manitoba Teachers’ Society, qui propose des plans de leçons et des vidéos. »

L’important est d’être là, ensemble, et de comprendre que chacun doit être traité de la même façon. Charlee, 7e année.

Depuis 2013, la Journée du chandail orange marque la reconnaissance du tort que les écoles résidentielles ont fait aux jeunes qui y ont été envoyés. « Au départ, c’est l’histoire de Phyllis Webstad. Quand elle était petite, elle était excitée d’aller à l’école avec sa nouvelle chemise orange. Mais quand elle est arrivée, la personne en charge la lui a arrachée, et elle ne l’a jamais revue. Ses sentiments n’avaient pas d’importance à l’époque. »

Enseigner l'histoire du chandail orange pour comprendre

À travers la commémoration de ces faits, les enseignants souhaitent « sensibiliser les enfants au respect de tous. C’est l’occasion d’éveiller les plus jeunes et de préparer le terrain pour les politiques anti-racisme et anti-discrimination qui sont inculquées à l’école. C’est un rassemblement d’esprit, de conscience et d’espoir pour l’avenir. »

L’équipe de l'École de Jours de Plaine a attendu le 2 octobre 2018, afin de rassembler tous les élèves de l’école. « Nous les avons installés dans le gymnase et leur avons posé des questions pour initier le sujet. Puis ils ont regardé deux vidéos sur l’origine de la journée orange et les expériences des jeunes dans les écoles résidentielles. Ils étaient tous vêtus de chandails oranges. On a pu leur expliquer pourquoi on s’habille comme ça et pourquoi c’est important de comprendre la portée de cette journée. »

Du symbole de commémoration à la réflexion

En participant à cette journée, Ghizlane Bahafa souligne que « l’école affirme son engagement à veiller à ce que tout le monde soit important. L’un des messages à retenir est : Chaque enfant compte. On passe une leçon de valeur morale. Cette histoire est arrivée à Phyllis, mais maintenant elle est épaulée par tout le Canada chaque année. »

Emma, en 10e année, a apprécié cette journée. « Pour moi, cette histoire est très triste. Je suis Métisse, et je n’aimerais pas être traitée différemment. Avoir une journée spéciale permet de ne pas oublier. On a besoin de connaître le passé, parce que ça reste important. On a fait des chandails en papier, et chaque personne a noté une chose qu’elle aime dans sa vie. Je pense que c’est très beau de voir le travail de tous les élèves. »

Charlee, en 7e année, a beaucoup appris. « Maintenant, je comprends vraiment l’expérience de Phyllis. On lui a pris ses affaires. C’est très triste ce qui est arrivé. Je pense que c’est important de se souvenir que ces élèves devaient faire beaucoup de sacrifices et que nous, on est privilégié par rapport à eux. Pour moi, le plus important était la discussion qu’on a eue avec les plus jeunes après la vidéo. Quand on dit que chaque enfant compte, ça veut dire que même si on n’a pas la même couleur, la même origine ou la même situation, l’important est d’être là, ensemble, et de comprendre que chacun doit être traité de la même façon. »

Credits:

DSFM

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a copyright violation, please follow the DMCA section in the Terms of Use.