SI ON SORTAIT AGENDA CULTUREL SEMAINE DU 10 Février 2017

Et tu tapes, tapes, tapes...

Ceux qui sont nés avant les années 90 auront tout de suite à l’esprit du costard pastel, du dancing fluo, du brushing chic et du synthé qui repousse les limites du kitsch. Mais mine de rien, Début de Soirée mettait le doigt sur un jeu de mains qui depuis le pouce opposable a contribué à faire sortir l’humanité de la bestialité. On ne leur en sait jamais assez gré, trouvé-je.

Merci, donc, Sacha Goëller et William Picard pour cette «Nuit de folie» à la teneur anthropologique insoupçonnée. Oui, tu tapes, tapes, tapes et c’est ta façon d’aimer ce rythme qui t’entraîne jusqu’au bout de la nuit, réveille en toi le tourbillon d’un vent de folie. L’applaudissement est depuis la nuit (de folie, on y revient) des temps une façon pour l’homme d’exprimer sa joie ou alors d’intimider l’ennemi ou le prédateur ou encore d’exprimer sa joie d’avoir su intimider l’ennemi ou le prédateur. Ce qui du coup durait deux fois plus longtemps (tout ça est aussi exact scientifiquement qu’un fait alternatif de Kellyanne Conway). C’est avec la Grèce et la Rome antique et la naissance du théâtre que l’applaudissement est devenu ce qu’il est aujourd’hui, l’expression de la reconnaissance d’un public face l’excellence d’un spectacle. Au TLH-Sierre dès ce soir, et plus sérieusement, c’est tout cela qui est mis en scène et bouleversé dans une expérience collective où c’est le public qui reçoit les applaudissements durant une bonne heure de précision percussive. Une bonne petite claque pour un beau début de soirée (on y revient).

Nos coups de cœur:

THEATRE

UN COUPLE BIZARRE

Chez Interface, Sigrid Perdulas et Alexandre Bordier incarnent Marie Glawdys et Max Paul. Ils forment un couple de nobles empruntés et en perpétuel décalage avec la réalité. Pour vivre, ils se donnent en spectacle. Elle est étrange, il est bizarre... «Marie Glawdys et Max Paul Experience», un spectacle plein d’humour extravagant, par la compagnie Le Bestiaire à Pampilles.

  • Y ALLER
  • Théâtre Interface à Sion
  • Jeudi 9 et dimamche 12 février à 19_h
  • vendredi 10 et samedi 11 février à 20 h_30..

MUSIQUE

Mize revient du Canada avec plein d’idées dans ses valises

Avec son album «C20H24O2», elle jetait un regard féminin sur le monde, avec des rythmes pop en boucles. Mize, depuis, est partie voyager. Loin. Au Canada. De retour sur ses terres natales, la chanteuse valaisanne – de son varai nom Mireille Délèze – se remet à arpenter les scènes. Pour commencer, elle sera vendredi soir au Point 11 à Sion, puis samedi à la Cave du Lapin Vert à Lausanne. Avec les valises pleines de nouveautés.

Réseaux de musiciens Ayant remporté le Prix Marc Chouinard au festival Voix de Fêtes en 2016, la musicienne originaire de Nendaz a bénéficié d’une invitation au Festival FrancoFête, en Acadie. Elle s’est donc retrouvée en Amérique du Nord en novembre dernier, où elle a aussi participé au Coup de Cœur francophone de Montréal, et été l’invitée d’émissions de radio: «Là-bas, la musique en français, c’est une sorte de lutte politique pour les gens, raconte Mize. Ils développent beaucoup le côté artistique francophone.» Au Canada, bénéficiant de la vitrine offerte par un salon des professionnels de la musique, Mize a rencontré beaucoup de monde, dont des programmateurs de festivals en Europe.

«J’ai pu développer un réseau suisse et européen, avec des contacts en Suisse, en France, en Belgique. Nous avons en commun la musique en français, cela ouvre des portes.»

Un clip et un disque Outre ses concerts, Mize déborde d’activités. «Ce voyage était inspirant, il m’a donné plein d’idées. Il a m’a aussi permis de faire le point et de voir ce que je voulais faire pour la suite», raconte-t-elle. Inspirée au point d’avoir réalisé un nouveau clip et d’enregistrer bientôt un disque EP, dont la sortie est prévue en automne. Et de poursuivre son aventure sur scène prochainement.

  • Y ALLER
  • Avec qui?
  • Des gens qui veulent découvrir la pop au féminin.
  • Au Point 11 à Sion,
  • vendredi 10 février à 20_h 30.
  • Entrée libre. Rue du Grand-Pont 11. www.facbook.com/point11sion. Infos: www.mize-prod.ch

CONCERT

AVALANCHE SERA TRèS ROCK ET éLECTRO

La douzième édition de l’Avalanche Festival s’apprête à accueillir un joli cocktail de têtes d’affiche pour ses deux soirées de concerts, ce week-end à la salle polyvalente de Salvan. Vendredi, le trio basé à Lausanne Hey Satan sera sur scène. Avec deux décennies de rock au compteur, les musiciens – dont deux sont Valaisans – viennent tout juste de sortir un premier album éponyme à l’effet décapant. Brainholz, formation bernoise, sera aussi sous les projecteurs de ce premier soir avec un rétro rock agréablement trempé de modernité.Samedi, l’électro coloré du duo bernois We Love Machines s’emparera de Salvan à coup de beats musclés et éclatants. Les cinq gaillards de The Clive, une formation biennoise, y seront aussi; ils voyagent entre un rock pur et dur et d’autres influences vouées à réinventer ce genre indémodable. Et ils le font avec une belle élégance. Enfin, pour clore en beauté la liste des têtes d’affiche du festival bas-valaisan, le groupe formé à Vevey Solange la Frange fera exploser les platines avec un DJ set d’électro-clash fiévreusement puissant. Une kyrielle de Valaisans sera aussi de la partie pour faire danser les festivaliers, à savoir The Dead Shamans, The Kompressor Experiment, Elektrik Tom, Tim and The Black Thieves, The Lobotomist et Mike Got’. Le groupe lausannois Sonderr grimpera aussi sur scène.

  • Avec qui? Des rockeurs, des motivés et des fêtards.
  • Salvan, salle polyvalente.
  • Ve dès 20_h_30, sa dès 20_h.

THéATRE

«CLAP» au TLH-Sierre: le langage des mains

Un rythme effréné: après un début d’année sur les chapeaux de roues avec «Plasma» de Courant d’Cirque, la «Carte postale» des compagnons des Arts et le Oh! festival, le TLH-Sierre poursuit sur la même lancée. Il présente ainsi maintenant «CLAP», du 9 au 11 février, à 19 heures par la Cie l’Outil et Objective Spectacle. En quoi consiste ce spectacle? Comme nous l’explique Valérie Quennoz , chargée de communication du TLH, il s’agit d’«une chorale de clappeurs. Face au vrai gradin, un gradin constitué de 30 bénévoles de la région qui ont travaillé, le temps d’un atelier, sur la notion d’applaudissement et de présence dans l’espace phonique et physique. Ce spectacle questionne le regard que nous posons sur le monde et la manière dont nous manifestons nos sentiments.» L’applaudissement, une façon de s’exprimer, de signifier sa présence corporelle et sonore, un langage qui n’en finit pas de se dérouler à travers une mécanique physique et gestuelle. «On peut dire que ce spectacle est une recherche sur le plus beau, le plus primitif et universel des gestes, l’applaudissement. Dès notre plus jeune âge, nous applaudissons, et tout au long de notre vie, les applaudissements rythment nos vies: au stade pour encourager notre équipe favorite, après avoir soufflé les bougies d’un anniversaire, à la fin d’un discours, quand un atterrissage est réussi... Ils marquent notre enthousiasme, notre désapprobation, notre encouragement, notre appartenance à un groupe social.»

  • Y ALLER
  • Avec qui? Tous ceux qui sont attirés par l’innovation, la découverte de nouvelles formes artistiques inhabituelles.
  • TLH-Sierre Le CLAP, épisode 6: Durée: 60 minutes, Age: dès 10 ans, Horaires: 9, 10, 11 février à 19 h.

ÉVÉNEMENT

L'EPAC ouvre ses portes au public

L’Ecole professionnelle des arts contemporains (EPAC) de Saxon s’ouvre au public ce soir dès 18 heures pour un after work destiné à présenter les travaux des élèves. Stéphane Siviero, administrateur de l’EPAC, explique l’objectif de ces portes ouvertes: «Nous voulons créer un moment de rencontre convivial avec les personnes intéressées par l’école ainsi qu’avec les familles des élèves actuels.» Dessins, peintures, bandes dessinées, illustrations et projections créées par la huitantaine d’étudiants seront visibles par le public. Cette semaine, c’est au tour de l’illustrateur Mary Pumpkins – Xavier Banteignie de son vrai nom – de partager son talent. En tant qu’artiste 2D travaillant pour Ankama Games, une boîte de jeux vidéo, de cinéma, d’animation, d’édition et de jeux de plateau basée en France, il est porteur d’une riche expérience.

«Il occupe différents postes chez Ankama et peut témoigner des débouchés transmédias que l’on peut avoir avec une formation en illustration», précise Stéphane Siviero.

Y ALLER

Avec qui? Chaque personne intéressée par le monde de la BD et du jeu vidéo. EPAC, Saxon Ce soir dès 18 h.

EXPOSITION

Sur la terre comme au ciel

Une exposition hors du commun à l’église protestante de Martigny, une forme de chemin vers une élévation spirituelle avec des gravures et de la poésie de l’artiste valaisan Olivier Taramarcaz. Le vernissage aura lieu le vendredi 10 février dès 18 heures et l’exposition durera jusqu’au16 avril. Olivier Taramarcaz y présentera une série de gravures sur bois de plantes alpines et l’expo reflète «l’expression d’un artiste pèlerin». Depuis toujours l’artiste de Chemin a pratiqué la poésie dans un rapport et des liens étroits avec la nature, avec ses respirations profondes, ses oscillations, ses connexions souterraines et célestes:_il a effectué de multiples marches dans les montagnes durant lesquelles le pèlerin au long cours se laisse imprégner par l’inattendu, l’impromptu, l’imprévu: il découvre alors le précieux dans le tremblement d’une touffe de brindilles, il se plaît à s’asseoir dans les pentes, dessinant les fleurs des Alpes, écrivant des «poèmes au grand vent»... Comme il le dit à Pierre Boismorand, pasteur, «je retiens mon souffle devant ce que Dieu a créé avec si grand art et une telle délicatesse... Les mots de Jésus ont résonné en moi comme une interpellation fulgurante.» La musicalité de l’infime, le silence, les ombellifères, les renoncules, les mélèzes tout émeut l’artiste. Ciel et terre, instant et éternité, blanc et noir, tout se lie et dialogue...

  • Y ALLER
  • Avec qui? Des amoureux de la figuration picturale
  • Martigny, église protestante dès vendredi. Entrée libre.

COACHING

Séduire les foules

La nouvelle édition du Forum Musical aura lieu ce soir au Port Franc de Sion. Organisé par Culture Valais en collaboration avec l’association Trock Music Network, l’événement a pour but de donner des clés aux musiciens désireux de développer leur présence scénique. Plusieurs intervenants traiteront de l’importance du coaching pour maîtriser une prestation sous les projecteurs. Parmi eux, la chanteuse valaisanne Cyrielle Formaz, le musicien et coach Raphaël Noir, ainsi que la coach Juliette Solal, œuvrant à Paris

  • Y ALLER
  • Avec qui? Des bêtes de scène en puissance ou en vrai!
  • Le Port Franc, Sion, ce soir à 19 h. Entrée libre.

BONNES SORTIES

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.