Loading

Le nouveau jardin des vestiges Inauguration le jeudi 26 septembre au centre bourse

Ils ont de quoi être fiers. Le Maire, Jean-Claude Gaudin accompagné de Martine Vassal présidente du conseil départemental et de la métropole Aix-Marseille inauguraient ce 26 septembre le nouveau jardin. Ce vaste projet de rénovation à un coup total de 2 millions 475 000 euros. Sur la totalité 1,1 millions d’euros par le département et 500 mille euros par la ville. Enfin, 450 000 euros ont été fournis par la direction régionale des affaires culturelles.

Monsieur le Maire jean claude Gaudin à droite, Martine Vassal, présidente du conseil départemental à gauche

"C’est miraculeux" qu’un hectare de site archéologique soit toujours là"

Pour Fabrice Denise, le directeur du musée de Marseille "c'est miraculeux" que ce site existe toujours. En travaux depuis 2011, le chantier concerne un espace de 18 000 m2. En aménageant les jardins, le public à accès à une nouvelle entrée (par la voie romaine) au musée d’histoire de Marseille. Ce jardin met en avant les 26 siècles d’existence de la plus vieille ville de France : Marseille.

L’enceinte à fonction funéraire : deux terrasses funéraires grecques du IVème siècle et une nécropole de l’antiquité tardive sont présentes.

Ce lieu à également une fonction défensive. Les portes et les tours n’ont pas pu être conservés mais les avants-murs sont toujours présents. Ils datent du IVème au IIème siècle.

Le paysage est dégagé, c’est dû à l’aménagement sous forme d’un jardin. Ont été disposés des cyprès de l’Italie et des taupières à Myrtes. Cette revalorisation des végétaux permet de rendre le paysage lisible, et de retrouver la dimension de la voie antique.

Quelques mots d’histoire : Marseille est née grâce au mythe fondateur de Gyptis et Protis. Ces colons Grecs ont accosté au « port antique » à cet endroit même ou il y à ce bateau.

Très vite Massalia devient une cité importante en Méditerranée. Sa position lui à permit de devenir une plaque tournante pour le commerce et l’économie.

Created By
guillaume richaud
Appreciate

Credits:

G.Richaud