LESSINES: Mystère et mysticisme lors de cette Procession UNIQUE EN EUROPE DU NORD

Texte & photos : Hermeline Jourquin

Depuis 1475, chaque Vendredi Saint est une tradition profondément ancrée dans la cité qui fait revivre par un office et une procession la mise au tombeau du Christ pour les Chrétiens, croyants ou non et visiteurs.

Venus entre amis ou individuellement, les hommes qui revêtent la bure le font soit dans une démarche de pénitence, soit simplement pour pérenniser la tradition. Avant de se rendre à l’office, les gestes sont identiques pour chacun d’entre eux, choisir une bure, une cagoule et ensuite, enfiler la corde blanche tenant lieu de ceinture. Cet habit dissimule les hommes et les met tous sur un même pied d’égalité, quelque soit le milieu social. La cagoule renforce la démarche des Pénitents qui se fait toujours de manière anonyme.

L’atmosphère mystérieuse du convoi funèbre était un spectacle unique et sans doute étrange pour les visiteurs impressionnés par sa beauté en toute sobriété.

Dès la nuit tombée, une fois l’office célébré, le silence s’installe progressivement dans la cité plongée dans l’obscurité. L’heure était au recueillement pour la foule venue particulièrement nombreuse afin de découvrir cette tradition lessinoise, une procession unique en Europe du Nord. A la lueur des flambeaux et des lanternes, au son des crécelles et des tambours, les spectateurs croyants ou non-croyants ont pu apprécier la procession arpenter les rues du centre historique lessinois.

L’itinéraire, un peu différent en raison des travaux de la Grand-Rue, a permis de donner un faste nouveau en passant par la cour des Espagnols de l’Hôpital Notre Dame à la Rose.

Created By
Hermeline Jourquin
Appreciate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.