La renaissance des jardins de Chambord 1682... 2017

Les jardins à la française du château de Chambord sont inaugurés dimanche 19 mars. Ils sont accessibles au grand public dès lundi 20 mars. Ils sont le résultat d'une quinzaine d'années de recherches scientifiques et d'un chantier mené dans un temps record (à peine sept mois). Retour sur cette opération considérée comme "le chantier du siècle".

(Photo NR, Jérôme Dutac)

Décembre 2013 : "Chambord prépare sa mue". La création d'un jardin à l'anglaise est en cours aux abords du château. Sur le flan ouest de l'édifice, ils s'étendent sur près de 3,2 hectares. Ces travaux permettront d'améliorer le cheminement du public, depuis le parking jusqu'à l'entrée du château. On commence alors à parler du projet de jardins à la française...

Février 2014. Plantation du premier arbre du jardin à l'anglaise en présence de Pascal Thevard (directeur des bâtiments, des travaux et ds jardins du domaine), Jean d'Haussonville (directeur général du domaine de Chambord) et Thierry Jourd'heuil (paysagiste en charge du projet). (Photo NR, Sébastien Gaudard)
Le flanc ouest du château et son jardin à l'anglaise. (Photo NR, Jérôme Dutac)

Juillet 2016. Le chantier des jardins à la française a démarré sur la façade nord du château. L'heure est aux fouilles archéologiques. Elles sont menées par l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap). En creusant, les archéologues mettent au jour des fosses et des fonds de plantations. « Les fosses représentent les emplacements des arbres au XVIIIe siècle. Les fonds de plantations sont importants pour nous. Ils sont le squelette des grandes tranchées de plantation de l'époque », décrit Cécile Travers, archéologue spécialiste des jardins. Là où leur travail devient plus compliqué c'est qu'il faut discerner les aménagements des jardins faits au XVIIIe siècle et ceux effectué au XXe. « Les fosses carrées à fond plat, que l'on a retrouvées, sont celles du XVIIIe. Ce sont elles qui nous intéressent. »

(Photos NR, Jérôme Dutac)

Ces fouilles permettent de retrouver l'emplacement exact des précédents jardins, notamment ceux de Louis XIV datant de 1682. Pour une telle rigueur historique, les travaux ont été précédés par "quinze années d'études scientifiques", souligne Jean D'Haussonville, le directeur général du Domaine. Ces études se sont notamment appuyées sur les plans des jardins du XVIIIe siècle établis à la demande de Louis XIV. Dessins, gravures, comptes, correspondances, des documents datés de 1680, 1691, 1734, 1745, nous instruisent sur les formes et les essences utilisées à l'époque, certaines n'ayant plus cours aujourd'hui.

Pendant les fouilles. (Photo NR, Jérôme Dutac)
Une véritable fourmilière sur ce qui était appelé "le terrain de football", parterre nord du château. (Photos NR, Jérôme Dutac)
Les plantations commencent. (Photo NR, Jérôme Dutac)

Novembre 2016 : "Le chantier du siècle est entamé". D'un coût de 3,5 millions d'euros, ce chantier quasi pharaonique est aussi dirigé par Philippe Villeneuve (architecte) et Thierry Jourd'heuil (paysagiste). Les futurs jardins s'étendent sur 6,5 hectares.

(Photos NR, Jérôme Dutac)

Décembre 2016 : Un milliardaire américain apporte 3,5 millions pour financer les jardins. Le petit Noël du Domaine de Chambord est arrivé avec un peu d'avance sous la forme d'un chèque de… 3,5 millions d'euros ! Ce cadeau royal émane d'un magnat de l'immobilier américain, Stephan Schwarzman, qui a décidé d'attacher son nom à la restitution des jardins à la française au pied du château : un gros chantier qui, sans cette contribution providentielle, n'aurait pas pu voir le jour aussi vite.

Février 2017 : Les Jardins, prêts pour le sacre du printemps. Le chantier a nécessité un peu plus de trois mois de travail, mobilisant près de quarante personnes sur un espace de 6,5 hectares. Au total, l’entreprise J.Richard (Loiret), qui s’est déjà illustrée à Gien et Beaugency, aura planté plus de 600 arbres dont des prunus, des ifs, des tilleuls mais aussi 800 arbustes, 200 rosiers etc.

(Photos NR, Jérôme Dutac)

Mars 2017. Les jardins à la française sont officiellement inaugurés ce dimanche 19 mars, en présence du président de la République, François Hollande et de plusieurs ministres dont Audrey Azoulay (Culture) et Ségolène Royal (Environnement). Le grand public peut les arpenter dès le lundi 20 mars (entrée payante, inclue dans le prix de la visite du château).

La rédaction de La Nouvelle République de Loir-et-Cher

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.