Loading

Département d'Ille-et-Vilaine : quelle histoire !

1790, le commencement

L’histoire de l’Ille-et-Vilaine commence le 4 mars 1790, lorsque le département est créé, en application de la loi du 22 décembre 1789. Illustration : lettres patentes du Roi. Source Internet Archive.

La France divisée en 83 départements

Au lendemain de la Révolution française, l’Assemblée constituante décide de diviser l’ancien royaume de France en 83 départements, organisés autour de chefs-lieux. Illustration : Wikipédia.

Le tracé des Départements lors de leur création se fait sur une règle simple. Un habitant du territoire doit pouvoir atteindre le chef-lieu en moins d’une journée à cheval. Illustration : Archives départementales.

Le département est un échelon administratif mais aussi une zone géographique. Deux notions souvent associées et confondues. En 1790, lors de la création du Département d'Ille-et-Vilaine, 79 cantons le composent.

Les noms des départements sont souvent empruntés à des fleuves, des rivières, des montagnes… En Ille-et-Vilaine, le nom du département vient du fleuve de la Vilaine et de son affluent l’Ille, qui ont leur confluence dans le centre de Rennes.

La confluence de l'Ille et de la Vilaine en 1965 et de nos jours. Sources : Archives départementales et Musée de Bretagne.

49 présidents se sont succédé à la tête du Département

Le premier « président » du Département d’Ille-et-Vilaine est Nicolas-Pierre Gilbert en 1792. Médecin de profession. Illustration : Bibliothèque de l'Académie nationale de médecine.

1833

Les premières élections sont organisées au suffrage censitaire. Seuls les citoyens s'acquittant de l'impôt "le cens", sont électeurs.

Les présidents des Départements ont la possibilité de mener des actions publiques et peuvent éclairer le préfet sur les besoins et les ressources du département. Leur pouvoir de décision est très encadré et le seul décisionnaire reste le préfet.

Illustration : présentation de la division du Département en sections départementales. Source : Archives départementales.

1848

Pour la première fois, les conseillers généraux sont élus au suffrage universel masculin, à raison d’un élu par canton.

Illustration : affiche sur la convocation du scrutin de 1848. Source : Archives départementales.

1871

Le Département devient une collectivité de plein droit. Les conseils généraux se voient attribuer de réelles compétences dans les domaines de l’impôt, l’assistance publique ou encore les chemins départementaux.

Illustration : affiche sur la division de communes en sections électorales pour les élections départementales de 1871 (renouvellement du conseil général et des conseils d’arrondissement). Source : Archives départementales.

1940-1945

Sous l’Occupation, les conseils généraux sont suspendus par une décision du gouvernement de Vichy.

Ils sont rétablis dès le 21 avril 1944, mais ne seront constitués qu’après les élections du 23 septembre 1945.

Illustration : les quais de Rennes durant la seconde guerre mondiale. Source : Musée de Bretagne.

1973

Aux élections départementales de 1973, sur 101 candidats, une seule candidate se présente... Elle ne sera pas élue.

Illustration : article de Ouest-France. Source : Archives départementales.

La Préfecture au début du 20e siècle rue Martenot, à l'époque où elle abritait encore le Département. Dans les années 70, le Département construit un nouveau centre administratif dans le quartier de Beauregard. La Préfecture, la Direction départementale de l'équipement (DDE), la Direction départementales des affaires sanitaires et sociales (DDASS) et le Conseil général s'y installent en 1979. Sources : Archives départementales et Musée de Bretagne.

1982

Les lois de décentralisation renforcent les compétences du Département, notamment dans le domaine du social, de l’économie, de l’aménagement du territoire et du soutien aux communes.

1988

Les deux premières femmes sont élues au Conseil général d’Ille-et-Vilaine. Marie-Thérèse Boisseau remporte les élections sur le canton de Fougères-Nord et Jeannine Huon gagne le canton de Rennes centre-sud. En 1998, cinq femmes sont élues.

2015

Les cantons sont redécoupés et fusionnés. Cela va de pair avec l’instauration de binômes mixtes élus par canton. Une parité homme/femme est instaurée.

En Ille-et-Vilaine, le nombre de cantons passe de 53 à 27. Le Conseil général devient le Conseil départemental.

Depuis 2015 et la mise en place des binômes mixtes paritaires, autant de femmes que d'hommes siègent au conseil départemental.

2021

Elections départementales les dimanches 20 et 27 juin.