Laval Virtual 2017 23 mars 2017

Les Pays de la Loire ont créé un rendez-vous numérique vraiment original, entre business, politique, formations et créativité. Qui aurait cru que cette petite ville de province puisse accueillir un tel salon international de la Réalité Virtuelle et Augmentée ? Et pourtant c'est le cas, voyez par vous-même ici et sur leur site : http://www.laval-virtual.org/

Dans ce Laval Virtual, on entend du chinois, du japonais, de l'anglais, de l'espagnol, autant que notre bon vieux français. L'Asie est présente partout. L'Europe est en action. Laval incarne le numérique mondialisé.

Dans ce Laval Virtual, on peut croiser des entrepreneurs et des étudiants, des financiers et des techniciens, des créatifs audiovisuels et des politiques. Laval a compris que le numérique est l'affaire de tous.

Dans ce Laval Virtual, on peut s'envoler dans les étoiles, visiter un stand vide et pourtant si plein, déambuler dans une grotte préhistorique, s'immerger dans des espaces de projections inventifs ou se couvrir de casques et lunettes variés. Laval vit deux mondes : celui de la Réalité Virtuelle et celui de la Réalité Augmentée. Focus sur ces deux facettes du Laval Virtual.

Une ville ancienne, une vision nouvelle...

Réalité VIRTUELLE

Commençons par celle nommée VIRTUELLE (RV pour Réalité Virtuelle, VR en anglais). Elle est une immersion dans un autre monde. Avec un casque elle devient quasi totale. On s'y promène avec des gestes simples dans l'air ou par des objets connectés. Elle débute dans les univers virtuels de nos écrans classiques et elle se prolonge dans une coupure complète avec le monde réel pour être plongé dans des environnements virtuels. Les équipements rivalisent d'ingéniosité et s'améliorent d'année en année. Les logiciels et contenus sont de plus en plus riches. Google CardBoard, HTC Vive et Samsung Gear dominent le segment. Mais de petites entreprises pointent le bout de leurs casques avec des apports matériels comme des gants, des manettes... ou des apports logiciels avec des solutions d'aide à distance, de simulation, de ludification. On voit même Partouche proposer un manège virtuel ! Pour le monde de l'Éducation, il manque des maisons d'édition de contenu (un jour peut-être ?) alors que le monde de l'entreprise prend conscience des avantages de cette virtualité, comme simulateurs beaucoup plus malléables. Les industries du cinéma et du jeu sont aussi présentes sur ce salon pour dévoiler des contenus de jeunes pousses de notre French Tech.

Penser le virtuel passe toujours par une analyse du réel (ici par de simples capteurs)...

Réalité Augmentée

La Réalité Augmentée (RA ou AR en anglais) a pour fondement le maintien de la vue du réel sur lequel se superpose le virtuel. Pour ceux qui connaissent Apple et iOS (bien absent de ce salon), cela concerne Aurasma et MirageMake par exemple. Pour ceux qui connaissent ses concurrents, force est de constater que dans ce domaine, les Microsoft Hololens et les Google Glass sont incontestablement les technologies plus avancées. Ces deux objets connectés font des démonstrations de force à Laval. Même si aucun des deux n'est à la portée de toutes les bourses, un beau champ des possibles s'ouvre aux filières et entreprises qui en ont les moyens.

Dans la majorité des stands, la tendance est au sans fil même si on voit encore beaucoup de câbles dans quelques stands (qui résistent encore et toujours... 😅). L'avenir est aussi aux idées accessoires : j'ai vu des réalités augmentées pour former les grutiers ou guider des ingénieurs en 3D, pour (sur)entraîner des pongistes, pour projeter avec transparence ou au-dessus de nos têtes, pour maintenir la forme de nos anciens sur des vélos Cycleo d'un genre nouveau...

Dans notre monde numérique, la frontière entre ordinateurs et objets connectés fond comme neige au soleil. Celle entre réel et virtuel aussi. Et cela est pour moi un fait. Ni bon ni mauvais mais une réalité. Notre réalité. Autant comprendre et utiliser ces évolutions technologiques que de les subir. Des évènements comme le Laval Virtual, permettent de nous montrer dans notre pays, à intervalle régulier, les tendances de cette fusion... et la manière dont nos entreprises se placent dans cet univers. Et si vous croyez qu'il est loin de vous, détrompez-vous. Un exemple à cela : la domotique et Hayo. Cette start-up française propose un module wifi et une application mobile pour télécommander vos objets connectés quotidiens... en augmentant la réalité de vos objets. Avec leur solution, je crée des espaces-interrupteurs : quand je passe la main dans ces espaces, j'actionne un objet de ma maison. Imaginez : passez vos doigts dans les quelques centimètres situés devant le tableau-photo du salon et hop, la musique se lance ; glissez la main sur le devant de la table basse et la TV s'allume. La prouesse est de vous permettre de créer la réalité augmentée qui vous ressemble. Vous pensez encore que cela n'est pas pour vous ?... On en reparle dans quelques temps lorsque les marques comme Philips et Sonos ne seront plus les seules sur ce marché...

A bientôt...
Created By
Emmanuel Quatrefages
Appreciate

Credits:

By www.sophiae.fr

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.